«

»

Nov 26

Lettre d’une autre époque

Cher papa,
Ça me fais vraiment peur de penser que tu pourrais mourir n’importe quand. Ici à Amsterdam, c’est presque la fin de la population juive. Les nazis ont réussi à attraper maman. Lorsque j’ai entendu des soldats arrivés, je me suis cacher dans la cave. D’ailleurs, je m’y cache depuis deux semaines avec Marie, une petite fille que j’ai trouvée abandonné avec une étoile juive sur sa couverture. Je ne mange que des morceaux de pains et je bois l’eau qui coule du plafond. J’espère que toi et maman va revenir bientôt car j’ai entendu des gens dirent que l’Allemagne va bientôt lancé une bombe atomique sur Amsterdam. Frank est parti dans les tranchées en France. Je ne pense pas que je vais revoir ma famille un jour. J’espère pouvoir te revoir.
Ta fille Édith (Megan Simard)

(1 commentaire)

  1. Lafrance, Sylvie

    Oh mon Dieu!!! Heureusement que c’est la maman d’Édith et non la tienne qui s’est faite prendre par les Nazis!!
    Pauvres gens qui ont réellement vécus à cette époque… Félicitation ma chérie pour cette lettre remplis de plusieurs sentiments, la peur, le désarroi et qui se termine sur une note d’espoir!!! Que serait la vie sans espoir!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>