1, 2, 3, bloguez!

Dans les écoles, on commence à se lancer. Certains enseignants expérimentent le blogue pédagogique pour faire écrire leurs élèves dans un contexte signifiant. Quel est le potentiel pédagogique du blogue? Que retire l’enseignant de cette pratique d’écriture? Les élèves apprennent-ils vraiment?

Quelques statistiques

À la demande du MELS, des chercheurs se sont récemment penchés sur les vertus du blogue pédagogique. Une recension des écrits et une recherche-action font le tour de la question. Voici d’abord quelques points saillants relevés à travers les 150 pages de ces deux rapports.

Malgré l’engouement suscité chez les jeunes et la popularité des blogues dans le grand public, cette pratique d’écriture demeure encore peu répandue dans les classes du primaire et du secondaire. Pourtant, le blogue constitue un outil au potentiel pédagogique intéressant. « Le caractère authentique que l’utilisation de ce média social confère aux activités d’apprentissage et la motivation que les élèves y trouvent à écrire sont certainement les résultats qui ressortent comme étant les plus marquants ». Le blogue est considéré comme un excellent moyen de développer socialement la connaissance parce qu’il offre des occasions de partager des idées et des expériences. Au plan cognitif, le blogue amènerait « les élèves à ne plus considérer principalement le produit final, mais à réfléchir davantage aux processus d’écriture » et à augmenter leur gout pour l’écriture.

Pour l’enseignant, le blogue constitue un outil flexible pouvant être utilisé dans une diversité de contextes pédagogiques. Il s’agit de planifier les usages qu’il souhaite en faire: réfléchir sur l’apprentissage, transmettre des consignes, résumer les grandes lignes d’un cours ou partager des ressources et des liens. L’utilisation du blogue en classe permet aussi à l’enseignant de mieux connaitre ses élèves et d’observer leurs processus d’apprentissage.

Du côté des jeunes, bon nombre d’entre eux n’apprécient pas l’écriture telle qu’elle est pratiquée à l’école. Même s’ils sont de grands consommateurs de médias sociaux (courriel, blogue, messagerie texte et instantanée), ils ne les considèreraient pas comme une activité de rédaction. Lorsqu’ils ont utilisé le blogue en classe, ils ont affirmé à 96% qu’il s’agissait d’une activité scolaire intéressante; à 94% qu’ils étaient plus enclins à partager leurs idées à l’aide de ce média qu’en classe; et à 94% qu’ils avaient fait des recherches supplémentaires en lien avec le sujet du cours. Parce le blogue procure un auditoire réel aux élèves, cela amène ces derniers à trouver un sens accru à la tâche d’écriture (bien que cela ne les amène pas « à produire des textes de qualité exempts d’erreurs »!). Le blogue plairait autant aux élèves qui ont une plus faible confiance en leurs aptitudes scolaires qu’à ceux dont la confiance est plus élevée.

Besoin d’inspiration?

Vous avez envie d’adapter vos pratiques pédagogiques à ce nouveau contexte? Il vous plairait d’accorder un peu moins d’importance aux conventions linguistiques au profit du plaisir d’écrire? Voici quelques projets-modèles pour poursuivre votre réflexion.

Des vitrines pour les élèves

Le blogue de Nancy Dubois
Cette enseignante de 3e cycle expérimente le blogue avec ses élèves depuis quelques années. Ces derniers bloguent tant sur la fête de Noël que sur l’intimidation. L’enseignante partagera d’ailleurs ses réflexions sur le sujet dans l’atelier 2114 au prochain colloque de l’AQUOPS.

Le blogue d’Yvan Vallée
Ces élèves du 3e cycle du primaire partagent leurs passions.

Le blogue de Julie Arsenault
Cette enseignante utilise son blogue pour diffuser les différentes activités réalisées en classe et aussi les meilleurs reportages vidéo de ses élèves.

Le blogue de Corinne Gilbert
Bien que ce blogue ne semble plus être mis à jour, il présente un modèle différent. Cette fois, l’enseignante publie un billet et les élèves sont invités à y répondre sous forme de commentaire.

Des vitrines pour les enseignants

Une autre prof
Le professeur masqué
Prof malgré tout
Une étoile parmi tant d’autres
Prof et goéland

Bouillon de poulet pour l’âne

Chapeau d’enseignante

Voici des enseignants qui partagent leurs réflexions, anecdotes ou opinions au fil des mois.

La boutique du prof
Mme Prof est « seulement une enseignante découragée de ne jamais trouver assez de matériel GRATUIT sur le web… » Alors, elle le partage! » Bien que ce blogue n’ait plus pignon sur Web depuis octobre dernier, cette généreuse enseignante laisse en ligne tout le matériel qu’elle a rendu disponible. Prendrez-vous sa relève?

Sévère correction
Cybercarnet du Prof Noël
Jean Doré et Éric Noël font différemment. Ils font la « classe inversée » (flipping the classroom). Pour reprendre une expression récemment entendue, leurs élèves « apprennent à la maison et font leurs devoirs à l’école ».

Brigitte Prof
Brigitte Léonard est une enseignante dynamique et techno qui partage son matériel à la communauté enseignante. Plusieurs bonnes ressources vous attendent.

===

Et si les murs de l’école devenaient des fenêtres?

Lors de sa conférence à l’événement TEDxWilfrid-Bastien, le spécialiste en médias sociaux et ancien directeur d’école, Mario Asselin, demandait « Pourquoi faudrait-il attendre que les élèves écrivent des textes parfaits avant de leur offrir un public? » Et si c’était vrai?

Si vous désirez faire connaitre votre blogue de classe, laissez-nous un commentaire!

Consultez également les grandes lignes de notre atelier de l’AQUOPS

Crédits photo: Licence CC Jose Kevo

(Visited 48 times, 4 visits today)

6 comments

4 pings

Skip to comment form

  1. Je suis un enseignant de 5ième année de l’école Entramis de la commission scolaire des affluents qui adore amener les élèves plus loin à travers différents projets et le TIC. N’hésité pas à visiter mon ste de classe et de me contacter si vous avez des projets à me soumettre. entramis502.wordpress.com

    Pierre-Pail Rouleau

  2. Intéressant.

    Dans votre section Vitrine, vous suggérez plusieurs bon blogues, mais presque tous sont anonymes. Est-ce un message selon lequel il est préférable de bloguer sans divulguer qui on est ? Ou encore que les enseignants qui signent leurs billets sont moins… intéressants ?

  3. À mon avis, certains enseignants préfèrent rester anonymes pour protéger l’identité de leurs élèves ou de leur école. Peut-être est-ce la manière la plus « professionnelle » de s’exprimer de manière personnelle?

  4. Je ne comprends pas le lien avec le professionnalisme.
    Ceux qui signent leurs billets le sont moins?
    C’est donc parce que vous considérez une attitude plus professionnelle de rester anonyme lorsqu’on blogue que vous préférez ces liens ?

    Je peux comprendre que certains enseignants préfèrent rester anonymes, et c’est bien leur droit. Dans la liste que vous suggérez, je connais personnellement un des blogueurs, et je respecte son choix de ne pas signer de son nom ses billets. C’est évidemment à moi de juger ou non de la crédibilité des autres.

    Considérez-vous aussi que les gens du Récit, lorsqu’ils bloguent, doivent rester anonymes?

  5. Je crois que tout est dans le doigté. Un enseignant qui signe des billets de blogue doit le faire dans le respect de ses élèves, de son école et de sa commission scolaire. Dans le cas d’un blogue personnel (et non un blogue de classe), je suis d’avis qu’un enseignant doit faire preuve de discrétion pour ne pas porter atteinte à la vie privée de ses élèves (ne pas pouvoir les identifier) ou encore mettre son institution dans l’embarras en raison d’un commentaire éditorial trop personnel.

    Dans le cas d’un partage d’information ou d’expertise, je ne crois pas qu’un blogueur doive rester anonyme. Dans le cas d’un partage d’anecdotes ou d’opinions, le blogueur se doit d’agir avec tact.

    • Corinne Gilbert on 27 avril 2012 at 20 h 29 min
    • Reply

    Bonjour !
    Effectivement, mon blogue n’est plus mis à jour étant donné que je n’enseigne plus en 6ième année 😉 et que je ne suis plus titulaire de classe. Je suis maintenant technopédagogue pour mon école et j’enseigne en l’univers social au premier cycle du secondaire. Mon blogue présentait un modèle différent puisque je crois fortement que l’apprentissage des blogues se fait selon une progression des apprentissages (comme dans le PFÉQ) Avant d’écrire un billet, les élèves doivent découvrir ce qu’est un blogue, un billet et ils doivent découvrir qu’ils ouvrent les portes de la classe sur le monde. Par la suite, ils comprendront le pourquoi d’écrire un billet qui sera lu à l’extérieur de leur classe. Enfin, c’est ce que je pense.
    Ça me manque de faire découvrir les blogues à mes élèves… À développer en univers social au secondaire…

  1. […] Cette enseignante utilise son blogue pour diffuser les différentes activités réalisées en classe et aussi les meilleurs reportages vidéo de ses élèves. Le blogue de Corinne Gilbert Le blogue de Julie Arsenault Bien que ce blogue ne semble plus être mis à jour, il présente un modèle différent. Cette fois, l’enseignante publie un billet et les élèves sont invités à y répondre sous forme de commentaire. 1, 2, 3, bloguez! :: RECIT local CSA […]

  2. […] Consultez également notre réflexion sur l’utilisation pédagogique des blogues en classe […]

  3. […] Mon dernier billet sur mon blogue professionnel1, 2, 3 bloguez! […]

  4. […] 1, 2, 3, bloguez! […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

css.php