Groupe pédagogique: bilan 2014

Julie Noël À la une, primaire, Tablettes Écrire un commentaire  

repLe bilan 2014 résume les grandes lignes des expérimentations qui se sont poursuivies à la CSA pour une seconde année. Au menu, les objectifs, les constats et le contenu des formations offertes aux enseignants.

Voici le bilan de notre seconde année du projet pédagogique iPad à la commission scolaire des Affluents.  Ce projet est dirigé par Julie Noël, conseillère pédagogique, et Robert David, chercheur de l’Université de Montréal. L’expérimentation se déroule dans huit classes de trois écoles : Le Castelet, Esther-Blondin, Louis-Joseph-Huot. Les classes visées sont des classes de 1re à la 6e année du primaire : trois classes au régulier et cinq classes en adaptation scolaire. Dans chacune des classes, il y a un iPad par élève ou un iPad pour deux élèves. Toutes les classes du projet sont munies d’un tableau blanc interactif. Les enseignants ont assisté à 9 rencontres partagées tout au long de l’année scolaire. Le contenu des rencontres était partagé entre de la formation pédagogique et des moments de discussions sous forme de cercle pédagogique.

Constat an 1

L’an dernier, nous avions constaté une augmentation des situations en écriture dans les classes en expérimentation. Cela s’explique par le fait que la fonction prononcer  permet à l’élève la vérification des mots ainsi que la structure de ses phrases de façon autonome : « est-ce que ce que j’ai écrit a du sens?  De plus, l’élève trouve les définitions au bout de ses doigts.

Nous constations, aussi, qu’il existe une complémentarité entre l’iPad et le TBI. Le tableau blanc interactif est un bel outil d’enseignement pour faire, entre autres, de la modélisation de l’enseignement explicite de stratégies en français et pour le développement des concepts en mathématique. L’iPad peut être utilisé en pratique guidée, autonome et pour tout simplement effectuer une rétroaction collective. Nous avons tenu compte de cet aspect dans les formations offertes au groupe pédagogique iPad.

Objectif an 2

Cette année, nous souhaitions développer davantage l’utilisation de l’outil iPad en lecture. Certaines classes ont fait l’emprunt de livres numériques à la bibliothèque des archives nationales du Québec. Il s’agit de faire l’inscription individuellement et de télécharger les livres empruntés dans l’application Bluefire Reader.

https://www.banq.qc.ca/formulaires/abonnement/index.html

La fonction prononcer rend accessible la lecture plus ardue de certains textes, mais ne fonctionne pas dans le cas d’emprunt de livres dans l’application Bluefire Reader.

Les formations de l’an 2  

Une formation sur la création de livres a été offerte aux enseignants. Ils ont d’abord apprécié les oeuvres d’Arcimboldo en arts. arcimboldo

 

(version Sankoréversion ActivInspireversion NoteBook)

 

 

Capture d’écran 2014-06-13 à 09.30.45Ensuite, l’album «L’épouvantail qui voulait voyager»à l’aide de l’outil Ziggi sur le tableau blanc interactif. Suite à une lecture interactive, les enseignants ont créé un mur de mots sur un Padlet comme champ lexical portant sur l’automne. Les mots ont été réinvestis dans une situation d’écriture avec l’application Pages.Ils se sont photographiés avec la caméra de l’iPad et ils ont traité l’image dans les applications Art Set et Fracture.

 

 

Voici leur création:

Capture d’écran 2014-06-13 à 09.16.53

Suite à la formation, les enseignants ont partagé des livres créés par leurs élèves à l’aide de l’application Dropbox. Ils ont pu créer une bibliothèque virtuelle sur l’iPad de leurs élèves en téléchargeant les différentes créations ePub dans l’iBooks de l’appareil.

Une autre formation a porté sur l’utilisation de formulaires sur Google Drive et les quatre dimensions de la lecture à l’écrit avec les élèves en les invitant à répondre à des questions liées à une œuvre authentique.

Une conseillère pédagogique en mathématique, Julie Lapierre, a donné une formation aux enseignants sur les stratégies de lecture afin d’aider à résoudre des situations problèmes en mathématique. Voici les documents présentés aux enseignants du 1er et 3e cycle :

La banderole de la St-Valentin

La famille Fraction

La «lecture active» favorise la résolution de problèmes en mathématiques

Une conseillère en français, Mélanie Martin, a animé une activité de découverte où les élèves découvrent les règles d’un mot homophonique, vérifient si les règles sont applicables et réinvestissent immédiatement les règles de l’homophone dans une courte situation d’écriture. Pour préparer l’animation, elle a utilisé le livre « Comment enseigner l’orthographe aujourd’hui? » de Danièle Cogis et Catherine Brissaud. « Cet ouvrage apporte des réponses concrètes. L’accent y est mis sur l’observation et la réflexion, l’écriture et l’entrainement quotidien, les interactions entre pairs et le guidage de l’enseignant.»

Le service national du RÉCIT des arts à animer une journée de formation portant sur la création de vidéos image par image : Une tablette tactile pour photographier, filmer, dessiner et peindre! Une classe d’adaptation scolaire a créé des vidéos. Les équipes ont traité de différents sujets : l’intimidation, de comportements sécuritaires en automobile et de conscience écologique. Des élèves d’une classe multi-niveaux de 5e-6e année ont créé des vidéos en univers social.

La motivation

L’effet motivation permet à l’élève de s’engager dans les tâches qui lui sont proposées et lui permet d’apprendre. Nous espérions voir en cette deuxième année si la motivation a un réel impact sur les résultats scolaires des élèves «Intégrer la tablette en classe : des résultats encourageants».

Crédits photo: Licence CC flickingerbrad

Ajouter un commentaire

css.php