Fév 22

À la rescousse des habitants

Il était une fois, un hamster qui s’appelait Bob et son amie Boba qui était un suisse. Ils habitaient en forêt. Dans la forêt, il y avait beaucoup d’arbres et chaque arbre était vert pomme. La forêt était séparée en trois parties : la première était la partie du roi Gimgembre, la deuxième était la partie de tous les prédateurs et le troisième était celle des animaux normaux comme Bob et Boba. Ce matin, les deux amis voulaient aller éliminer la belette Gimgembre et capturer son or pour aider les habitants de leur ville.

Les deux amis partirent pour combattre Gimgembre. Au départ les amis se rencontrèrent, il fallait marcher cinq kilomètres pour se rendre au terrier de Gimgembre. Boba savait que Gimgembre habitait dans un terrier et que le roi était gardé par des gardes. Ils continuèrent de chercher et ils finirent par trouver. Boba eut l’idée de monter sur le dos de Bob. Il était tellement rapide qu’il faisait un kilomètre en une minute. Elle embarqua sur Bob et ils partirent se cacher en arrière d’un arbre pour que personne ne les voient. Les deux amis ne s’attendaient pas à voir dix gardes. Ils attendaient à en voir maximum quatre gardes. Il virent un gros oiseau qui se battait contre un bébé écureuil. À cet instant, Bob eut l’idée que Boba attaque tout les gardes parce qu’elle était très grosse. Comme gardes, il y avait trois hamsters, trois écureuils et quatre assez gros suisse. Boba commença par combattre les suisses, après les écureuils et pour finir les hamsters. Ils réussirent à éliminer les gardes qui protégeaient Gimgembre. Il avait mis trois pièges. Les deux amis se demandaient ce qu’ils allaient faire. Le premier piège était un gros trou avec plein de piques. Il y avait un indice qui disait : si vous trouvez réponse à la question, quelque chose va sortir du mur. Ce qui va sortir du mur va vous aider à traverser le piège. Vous avez trois chances. Voici la question : la belette pèse combien? Boba dit  » moi je pense qu’elle pèse cinquante grammes. » Bob dit  » moi je pense qu’elle pèse quarante-sept grammes. » Elle écrit cinquante grammes et elle vit un X rouge à coté de la réponse. Bob écrit quarante-sept grammes et ça marcha. Ils virent quatre petits gants qui pouvaient coller au mur. Ils se rendirent de l’autre côté et ils virent plus loin, le deuxième piège. Le deuxième piège avait trois portes. Il y avait deux qui tes auraient fait tomber dans le feu et une qui leur faisait continuer leur chemin. En haut de la porte du milieu, il y avait un indice qui notifiait  » regardez par terre, devant la porte, si la lettre était une consonne, tu n’iras pas, toutefois si c’est une voyelle tu iras. » La première lettre à partir de la gauche était un S, la deuxième était un M et la troisième était un O. Les deux amis choisirent la troisième porte. Ils passèrent et réussirent. Bob et Boba virent le troisième piège un peu plus loin. Ils le passèrent très facilement et ils se cachèrent derrière une roche pour ne pas que Gimgembre les voit.

Les deux amis réussirent à battre Gimgembre et prendre tout son or. Ils revinrent à leur maison et donnèrent un peu d’or à chaque habitant.

Fév 21

Ma vie au château

Bonjour, je m’appelle Marie et j’ai huit ans. Mes parents sont morts il y a peu, je suis si chagrinée! Heureusement, le roi m’a permis de vivre ici, au château.

Bonjour, c’est encore moi, Marie , mais maintenant, j’ai seize ans. À l’aide de ma plume, je vais tout vous raconter.

Comme vous le savez, mes parents sont morts, depuis huit longues années. Je me demande ce que cela serait un avenir avec eux. Peut-être aurai-je pu réaliser mon rêve? Je me rappelle que mon père était très indulgent avec moi. Quant à ma mère, elle adorait mes yeux, « bleus comme l’océan disait-elle ». Revenons- on au présent.

 

Je rêve depuis que j’ai neuf ans de découvrir le monde, de découvrir les autres cultures, j’en ai assez de la France! Je dois m’évader de ce château, le plus vite sera le mieux .Je sais ce que vous pensez « mais pourquoi s’évader d’un château?! ». Cela fait huit ans que j’habite dans ce château, huit ans de trop! Au début, j’ai cru pouvoir devenir une princesse (j’avais huit ans!). Après, quand j’ai vu qu’ils me voulaient, comme servante (dites esclave!), j’ai dit adieu à mon rêve d’enfance. Je n’ai pas eu d’autre choix que de leur obéir au doigt et à l’œil. Ils m’ont éduqué de façon stricte. C’est en cours de géographie que j’ai eu l’idée de découvrir le monde. Quand j’ai eu dix ans, j’ai imaginé des tonnes de plans pour sortir du château. J’ai tenté mon premier plan à l’âge de onze ans. Ce fut un échec cuisant pour moi, vous l’avez sûrement deviné,je me suis faite attrapé par les gardes. Imaginez ça, vingt fois. Après deux échecs, je ne me suis pas arrêtée, il a fallu que je fasse dix-huit autres tentatives.

 

Je ferais mieux de descendre à l’entrée, je dois accueillir les invités du roi. Je revêts une robe que je juge présentable, mets mes chaussures, me brosse les cheveux,avant de descendre les escaliers. La princesse se vante de sa « sois-disant » beauté, étant donné que je suis bien élevée, je la complimente, au lieu de lever les yeux au ciel. Je poursuis mon chemin, et après plusieurs couloirs, j’arrive à l’entrée. J’offre un sourire à chaque invité, même aux plus snobs. Ma meilleure amie, Laure vient me rejoindre. Elle a  de magnifiques cheveux châtains et des yeux pers. Nous nous sommes rencontrées quand je suis arrivée au château, c’est elle qui m’a aidé à m'adapter. Elle porte une robe bleu-marin, elle lui va à ravir. La princesse nous regarde d'un œil mauvais,ça sent la jalousie à plein nez! Après une quinzaine de minutes, les invités sont tous arrivés et prêts à déguster le souper. Soudain, j'entends des coups d'épées, provenant de la porte. La panique emporte les invités. Certains crient, d'autres fondent en larmes, comme la princesse.La famille royale va se mettre à l'abri. Il en est de même pour les invités.Laure et moi n'avons pas accès aux bonnes planques,nous sommes obligées d'aller dans la cuisine. Laure va se cacher dans une armoire,tandis je m'accroupis derrière une caisse d'ingrédients. Une idée merveilleuse surgit alors de ma tête,je fais part de mon idée à Laure. Celle-ci à l'air triste,mais elle sait que c'est une occasion en or, et à quel cela à une importance cruciale,pour moi. Ma meilleure amie dépose quelque chose dans la paume de ma main. Il s'agit d'un pendentif en forme de cœur,séparé en deux, Laure détient la moitié.Elle avait l'intention de me le donner aujourd'hui! Ce cadeau me touche beaucoup, c'est elle, ma moitié.Je la remercie d'un câlin avant de partir faire ce dont je rêve depuis longtemps.

 

Je m’aventure à pas de loups dans le château, pour éviter de donner l’alerte. Dans l’entrée, je vois nos ennemis, des chevaliers britanniques. Je vous explique : le roi a refusé les offres des britanniques, ceux – ci, furieux ont commencé à nous attaquer, jusqu’à ce que le roi ne cède. Mais le roi, imperturbable, reste de marbre. J’assaille un coup de poing à un garde. Face à mon poing, il tombe dans les pommes. Je lui pique les armes qui me seront utiles ; épée, bouclier petit couteau et son casque, pour ne pas que l’on me reconnaisse. Dit donc, ce garde était bien armé. Cela peut paraître méchant mais c’est l’un des nombreux gardes qui m’ont fait souffrir, durant mon enfance. Maintenant équipée, j’emprunte un passage secret. J’ai étudié le plan du château à mon plus jeune âge.J’arrive dans l’écurie et monte Comète, ma fidèle jument.

 

J’ai à peine le temps d’embarquer sur Comète que l’on sonne l’alerte. Pas de temps à perdre ! Je fais galoper Comète, j’ai une longueur d’avance sur les gardes du château, ils sont trop occupés à courir après les chevaliers britanniques. Après quelque mètres, j’arrive dans une forêt. J’en profite pour me reposer. Mais quelle idée j’ai eu de m’enfuir comme ça !? Que va devenir Laure? Je soupire et m’attarde sur ce qui m’entoure. La forêt semble si paisible… Si seulement Laure pouvait voir ça. Je rembarque sur Comète et continue ma route. Soudain j’entends des pas, puis venus de nul part, les chevaliers britanniques me tendent une embuscade.

 

J’utilise mon épée pour me défendre, mais devant des chevaliers entraînés, je ne peux pas faire jeu égal. Un chevalier me prend par surprise en passant par derrière. D’un coup d’épée net et précis, il me prive de mon arme de tomber. Celle – ci fait un tour complet avant de tomber dans la main de … Laure ?!

 

Le regard interrogateur que je lui porte exprime ma surprise, mais ce n’est pas le temps de se poser des questions. Laure neutralise celui qui me tenait en joue, avant de s’occuper du reste des chevaliers. Malheureusement, ma meilleure amie n’a pas prévue les renforts. Plus elle élimine des chevaliers, plus il en arrive. Ils avaient sûrement prévu de me prendre en otage. Laure me regarde et me fait signe de fuir, d’un hochement de tête, je lui fais part de mon désaccord . Un chevalier en profite pour s’attaquer à Laure. Elle tombe à la renverse et le chevalier pointe son arme sur elle.

 

Je prends l’épée d’un chevalier blessé, abats celui qui tient Laure en joue, avant de faire signe à celle – ci de monter sur Comète. Je la rejoins après un dernier regard sur la forêt. Sur le dos de Comète, Laure et moi évitons les derniers chevaliers encore debout, avant de partir vers notre bonheur.

 

Ma meilleure amie et moi vivons maintenant dans une petite maisonnette, loin du château. Je ne peux en dire autant des problèmes ! Nous sommes recherchées, Laure et moi. Cela fait deux ans que nous nous sommes enfuies. Le roi n’a pas apprécié que l’on s’en prenne à ses alliés. Oui vous avez bien compris, le roi a accepté l’offre des britanniques. Je dois laisser ma plume, Laure et moi devons partir, nous avons d’autres endroits à visiter. Prochaine destinations, l’Espagne.

Fév 20

Une amitié brisée

 

 

Je ne pouvais imaginer,

Ma vie sans amitié

Je vais vous raconter se qui m’est arrivé.

J’étais avec toi,

Tu m’as quitté

Sans le savoir tu m’as mis dans le noir,

C’était sans espoir,

Comme un grand gouffre noir

Toute prête pour l’abatoir

En train de déchoir, dans le désespoir,

Devant un miroir

Pour voir le reflet d’une autre histoire,

En essayant de croire que c’est juste un cauchemar.

J’ai essayé de te ravoir, mais il était déjà trop tard.

J’ai broyer mes souvenirs avec toi

En les barbouillant d’un orage noir,

Et jeter dans un tiroir de ma mémoire

Sans jamais vouloir les revoir.

À cause de toi, j’ai fait pleuvoir mon cœur,

Mais en fait tu ne  vaux pas mieux que la mort

Mais, j’attends encore de retrouver mon bonheur et ma mémoire.

J’ai tout de même de l’espoir!

Car après les orages noirs,

Il y a la lumière.

Fév 17

Biographie de Béatrice Rouleau

Chanceuses sont Anaïs, Marissa, Julianne, Marguerite et moi-même d’avoir comme amie Béatrice. Cette jeune pré ado maniaque de ski depuis ses deux ans est, sans hésitation, une attachante personne. Fidèle à ses copines et drôle à ses heures, elle est également folle de la danse, plus précisément de la claquette et du jazz.

Toute aussi choyée, sa famille est composée d’une maman, Karine, d’un papa, Stéphane, ainsi que d’une adolescente magnifique du nom de Juliette, talentueuse en dessin. D’ailleurs, nous parlerons des talents de Béatrice bientôt.

Béatrice a élargi sa famille il y a un peu plus de six ans. en adoptant deux beaux chats et un gros chien : Boussole, Citronnelle et Philou. Ce sont ses animaux préférés, avec le hibou.

Elle est aussi très proche de sa cousine, Charlotte, vingt-deux ans.

Ah! J’oubliais! Sa meilleure amie! Communément appelée « BFF », Maïlys fait pratiquement partie de la famille.

Comme promis, voici les intérêts et passions de Béatrice : le piano, débuté à neuf ans, et  le dessin, grâce auquel elle a gagné cinquante dollars lors d’un concours!

Sa couleur fétiche est le turquoise, sa chanson favorite est « My way » et elle aime bien le film « Miss Peregrine et les enfants particuliers ».

Justement, elle réalise un projet là-dessus à son école, Soleil-de-l’Aube, à Repentigny.

Béatrice poursuivra ses études secondaires à l’ESPA, où elle quittera sa ville natale, Repentigny.

Pour clore cette biographie, nous pouvons déduire que Béatrice croque la vie à pleines dents et est une personne à ne jamais oublier.

 

Fév 17

Sully

Sully est un film de style drame, en couleur, réalisé par Clint Eastwood en 2016. Il y a comme acteurs principaux, Tom Hanks dans le de Chesley Sullenberger, le pilote de l’avion, Aaron Eckhart qui jouait le rôle du copilote et Laura Linney qui jouait le rôle de l’épouse du pilote. Je recommande lr film aux personnes de 10 ans et plus, car c’est dur à comprendre.

Mon opinion sur les images, je trouve que les images sont très bien réussies. Quand l’avion s’est écrasé, j’ai trouvé que les images étaient très claires et que c’était les images les plus belle du film.

Pour poursuivre, mon opinion sur les personnages. Je trouve que Tom Hanks a très bien joué le rôle du pilote, il avait de belles expressions. Selon moi, Tom est l’acteur ayant joué le meilleur rôle. Je trouve Aaron a bien joué le rôle du copilote, il était concentré, j’ai bien aimé son travail. Laura a bien interprété son rôle, même si on ne l’a pas beaucoup vue.

Maintenant, mon opinion sur l’histoire, je trouve quelle a été très bien reproduite, car c’est une histoire vraie. J’ai bien aimé revoir les images et je trouve qu’ils ont très bien reproduit l’enquête

Pour continuer, mon opinion sur les effets spéciaux. J’ai bien aimé L’effet quand l’avion a percuté les oiseaux et aussi quand il s’est écrasé. En résumé, je les aimes mais il n’y en as pas eu beaucoup dans le film,

Maintenant, le résumé du film, l’avion de U.S, Airways a percuté des oiseaux et après il amérri dans la rivière Hudson. Le reste du film ça remontre les images de l’écrasement et on voit l’enquête et comment ils se sont fait secourir.

Mon appréciation générale sur ce film, je mettrais 10/10 car j’adore les films d’avion, car je voudrais être pilote d’avion quand je serai plus grand et j’aime voir des accidents d’avion.

Pour finir je vais vous parler du réalisateur, Clint Eastwood. Clint est né le 31 mai 1930 (86) ans à San Francisco. il a eu 7 enfants et il a eu 2 épouses. il a fait plusieurs autres films comme Gran Torino, American Sniper, Jersey Boys, Au-delà et d’autres films, il est acteur et réalisateur. Sully est un de ses meilleurs films.

Fév 14

Bobby l’écureuil et la grande forêt

Il était une fois, un 25 décembre au matin, un écureuil qui s’appelait Bobby. Cet écureuil rapide et intelligent se faisait toujours réveiller par le gros Fantôme, le roi Bou. Monsieur Bou était le plus fort des fantômes et il réveillait toujours les habitants de la grande forêt.

Après son petit déjeuner, Bobby décida d’aller combattre le roi Bou pour ne plus se faire réveiller. Quand il alla remplir son fusil a eau, il se rappela que le roi Bou se cachait toujours des habitants. Il ne savait plus quoi faire, quand tout a coup, il entendit, à la radio, qu’il y avait des rabais au magasin de costumes et il alla s’en acheter un de fantôme.

Quand il arriva au château du roi, Bou était dehors et Bobby alla le voir. L’écureuil marchait à côté du roi, mais celui-ci brisa le costume du petit mammifère et Bobby alla se cacher derrière un arbre. Il ferma les yeux pour se reposer et quand il les ouvrit, Bou le fit sursauter.

L’écureuil croyait qu’il allait se faire transformer en fantôme jusqu’à ce qu’il se rappelle qu’il avait apporté un fusil à eau. Il sortit son fusil à eau et tira sur le roi, celui-ci est retourné dans son château et Bobby alla se coucher.

Le lendemain, le héros alla voir le roi et il était devenu gentil, alors ils fêtèrent Noël ensemble et ils devinrent les meilleurs amis du monde.

Jan 27

La chambre du second

Il était une fois, un jeune garçon qui habitait dans un appartement à New York. Il s’appelait Alexandre, il avait les cheveux bruns et les yeux bleus. Dans sa chambre, sur son mur, il y avait des motifs de colombes.

Deux ans plus tard, ses parents ont décidé de déménager au Canada pour le travail de sa mère. Tout a commencé quand Alexandre a laissé la fenêtre ouverte. Les colombes se sont décollées du mur et se sont enfuies. Elles n’avaient qu’un seul but, envahir le monde entier, mais lorsqu’une des colombes essaya d’entrer  dans un immeuble, elle fonça sur une vitre. Elle ne l’avait pas vue car les colombes ne voyaient pas les vitres.

Alors, les colombes avaient eu une idée, elles déciderrent de défoncer tout ce qu’elles voyaient. Elles se réunirent toutes, à minuit dans un arbre qui était au milieu de la ville. Les colombes volèrent de la nourriture et la rapportèrent à l’arbre.

Quelques jours plus tard, les habitants étaient tannés que les jeunes oiseaux leur volent leur nourriture, mais ils ne savaient pas quoi faire pour qu’elles arrêtent.

Pendant la nuit, à vingt-trois heures quarante-cinq, un jeune homme âgé de 20 ans, eut une idée. Il sortit dehors et partit avec sa voiture à l’endroit où les colombes se réunissaient. L’homme apporta avec lui son arc et trois flèches. Lorsqu’il arriva à l’arbre, il attendit minuit pour que les oiseaux reviennent. Lorsque minuit sonna, l’homme prépara son arc et tira sur le premier oiseau qu’il voit, mais il manqua sa cible. Il utilisa sa deuxième flèche, mais il manqua encore sa cible. Il sorta sa dernière flèche, lorsqu’il tira, par miracle il toucha sa cible. Les habitants sortirent de leur maison pour voir ce qui se passait dehors. L’homme leur expliqua qu’il avait tiré sur une des colombes et que les habitants étaient très fiers de lui, sauf un. Il s’appelait Matias et il était certain qu’il pouvait dresser les oiseaux.

Le lendemain matin, Matias décida d’aller chercher toutes les colombes de la ville et les amenèrent dans une salle de spectacle. Il les dressa à la perfection. Quelques heures plus tard, les colombes sortirent de la salle, s’envolèrent et obéissèrent aux ordres de Matias parfaitement. Matias leur avait dit de faire la paix avec les autres humains.

Finalement, les colombes et les humains firent la paix. Quelque année plus tard, Alexandre décida de retourner vivre dans sa ville natale, car il avait 23 ans et lorsqu’il vit ses colombes voler dans le ciel, il était très étonné et content.

Jan 11

Le garde-robe hanté.

Ces temps-ci, mon chien Fluffy n’arrête pas d’aboyer après mon garde-robe. Je suppose que c’est parce que, parfois, il y a des bruits qui y en sortent. Je trouve ça très étrange. J’essaie d’ouvrir la porte du garde-robe, mais, je ne suis pas capable. Je réessaye, de toutes mes forces, mais, je ne réussi pas. Qu’est-ce que je fais? J’ai une idée! Je vais dévisser la poignée de porte! Dis-je tout excité, mais je ne réussi pas. Je demande à mon père, mais, mon père ne réussi pas non plus. J’essaye ensuite avec un marteau. Après j’essaye de la détruire avec mon pied, mais, malchance! J’ai mis mon pied sur une vis. Je commence à sangloter vraiment, mais, vraiment fort. Quelques heures plus tard après l’incident, j’essaye de défoncer la porte avec la hache de mon père. Habituellement, il ne veut pas que je l’utilise car, il dit que je suis trop jeune pour l’utiliser, mais, là, je considère que c’est un cas urgent, mais rien ne marche.

 

Le soir avant de m’endormir, je n’arrête pas de me poser plein de questions comme: pourquoi mon garde-robe ne s’ouvre pas, peut-être parce qu’il y a une famille de fantômes. Qu’est-ce que je vais mettre demain? Tous mes vêtements sont dans mon garde-robe.

 

Plus tard… mon coeur bat très fort, je suis certain d’avoir vu le bouton de la porte tourner. Je me cache sous ma couverture. J’entends la porte de mon garde-robe grincer et des pas qui se rapprochent de plus en plus de moi.

Déc 19

L’intriguant livre de Rosalie

Un jour mystérieux d’été, en juillet je me nomme Rosalie et j’écoutais la radio. Le livre intriguant de Mme Linden aurait peut-être rapport avec la disparition des gens de la semaine dernière. Les 6 personnes étaient tous allez voir Mme Linden pour le livre et ils sont disparus, il ne faut surtout pas que j’y aille. Cette nuit-là, crrrrrrrrrrr!!!Je me demandais ce que c’était, ça venait du sous-sol, je suis allée voir, Ohh! Le livre de Mme Linden qu’est-ce qu’il fait chez-moi? Je vais aller le retourner demain matin.

Et le lendemain quand je déjeunais le livre n’était plus là. Il fallait que je mène une enquête pour savoir ce qui s’était passé avec les gens de la semaine dernière. Je me demande bien ce qui c’est passé, je vais aller voir, rendue chez Mme Linden. C’est pour le livre que tu viens et bien, je te le préviens ne le lis pas: pourquoi? Rentre chez toi fillette. Rendue chez-moi. Madame Linden est vraiment intrigante , je vais le signaler à la police pour le livre. »Oui allo »c’est pour signaler que le livre de madame Linden est bizarre et la semaine dernière des gens sont peut-être disparus à cause de ce livre. »C’est bon, on va aller parler à cette madame ».

Plus tard… maintenant que j’en avais parlé à la police je vais aller revoir Mme Linden. Rendue chez elle.J’achète ton livre »tu es folle petite, si tu l’achètes on ne te reverra plus », je l’achète quand même. Dans l’auto… je vais lire ce livre pour savoir ce qui s’est passé et enquêter. Et ce soir là elle l’avait prévenue pour le livre maintenant c’était trop tard.

Déc 16

L’étrange livre de la vieille dame.

Émy entre dans une bibliothèque.  En regardant les livres, elle remarque qu’il y a un livre qui était plutôt bizarre…  Intriguée, elle va le cherché et voit que le livre n’appartient pas à la bibliothèque. Elle se demande pourquoi le livre est là s’il n’appartient pas à la bibliothèque et finalement elle commence à le lire. Le livre est noir et gris avec quelques pages déchirées. Elle ouvre le livre et la première phrase qui est marquée est; N’OUVREZ PAS CE LIVRE!!  Au début, elle était sûre que c’était une blague, mais après elle a remarqué que c’était sérieux.

 

Émy sort de la bibliothèque, pas trop sûre de ce qu’elle vient juste de lire. Elle se dirige vers sa maison et va directement dans sa chambre pour continuer de lire. Plus elle lit plus qu’il y  a des branches au fond du livre. Elle regarde les branches et voit  une photo prise dedans. C’est la photo d’une vieille dame et un numéro de téléphone est inscrit en dessous. Mais, Émy est tellement fatiguée qu’elle s’endort sur le livre.

 

Le lendemain matin, Émy prend la photo et appelle la vieille dame.  Elle dit; «  Bonjour madame, j’ai un livre gris et noir, dans mes mains et il y a une photo et votre numéro de téléphone dans un livre ».

Ensuite la vieille dame répond; «  Il ne fallait pas que tu l’ouvres! Le livre t’avait prévenue, maintenant il est trop tard… Il était marqué déçus! Bon… viens me porter le livre à 9 heures au pied de l’arbre, à côté de l’église. »

Et la vieille dame raccroche.

 

Le soir, à 9 heures, Émy va voir au pied de l’arbre et voit la vieille dame. Émy lui donne son livre…

 

Une semaine plus tard, la police retrouve Émy et la vieille dame morte au pied de l’arbre avec plein de branche qui les entourent. Émy avait la photo dans les mains, mais la vieille dame n’avait pas le livre dans les mains et le livre n’était pas avec eux.

 

 

 

Articles plus anciens «