Un classique incontournable…ou peut-être pas

1003683-jules_verne_vingt_mille_lieues_sous_les_mers

Jules Vernes est un auteur du 19e siècle qui a fait rêver petits et grands au travers d’une multitude de romans de sciences fiction. Dans ces écrits, l’imaginaire ne connait aucune limite.

J’ai mis la main il y a quelques jour sur le roman Vingt milles lieux sous les mers du célèbre Jules Vernes. Je vous admets que j’étais hésitante à l’idée de lire un roman provenant d’un autre siècle, ce qui comprend une écriture qui m’était jusqu’alors inconnue. Après une unique page, j’ai réalisé que mon inquiétude était fondée. C’est avec une certaine impatience que je plongeais sans cesse dans un dictionnaire pour comprendre la tournure des phrases et les nombreuses descriptions scientifiques. Pour ma part, j’ai trouvé ce fait assez agaçant, mais si vous êtes à la recherche d’un bouquin qui enrichira votre vocabulaire et de ce fait votre culture générale, je vous ai déniché le roman parfait.

De plus, je trouve la fin de l’aventure tout à fait insatisfaisante. Bien entendu, je ne dévoilerai rien, n’empêche qu’il y a un manque flagrant d’explications, ce qui est extrêmement contrariant. Cette fin peu crédible me fait l’effet de quelques phrases composées en vitesse pour être lancées sur un morceau de papier, merci bonsoir. Qui dit fin expéditive dit aussi secret de l’équipage jamais percé à jour. En effet, même si le roman tourne autour de la vie intrigante du capitaine Nemo et de ses confrères, on n’en sait pas plus sur leur avenir.

Sur une note plus positive, le livre fait vivre au lecteur une aventure extraordinaire sous les mers parmi des créatures insoupçonnables. Les protagonistes vivent une panoplie d’aventures si intrigantes qu’il est tout simplement impossible de s’empêcher de les suivre avec exaltation.

Également, les personnages meublant le roman sont attachants et charismatiques, en particulier le mystérieux capitaine Nemo qui procure à lui seul toute la couleur et la force du roman.

Après ma lecture, je pense que la réputation de ce roman est surfaite. Il n’est pas mauvais, mais je m’attendais à mieux suites aux critiques élogieuses qu’il reçoit depuis un siècle. Malheureusement, les quelques commentaires positifs sont vites mis de côtés face aux désagréments. Malgré tout, j’ai éprouvé du plaisir et bien des émotions en suivant le Nautilus dans son épopée et j’espère qu’il en sera de même pour vous.

Janie-Kim Sansoucy

Journaliste littéraire

Imprimer
(Visited 84 times, 1 visits today)

À propos de l'auteur(e)

css.php