Un roman pour les cœurs romanesques

Nicholas Sparks est un écrivain du 21e siècle  connu par une grande majorité de la population mondiale comme étant un auteur de romans à l’eau de rose, saupoudrés de larmes et d’amour indestructible.

Le livre que j’ai dévoré ces derniers jours est Les pages de notre amour écrit par la délicate plume de Nicholas Sparks. N’ayant guère un cœur tendre sujet au romantisme, je doutais de ce roman qui était évidemment classé dans cette catégorie. Malgré cela, sous la forte recommandation d’un camarade, je me suis résignée à lire ce roman, mais je possédais très peu d’attentes. Contre toute attente, je l’ai irrévocablement adoré. Les romantiques l’adoreront et les superstitieux l’aimeront pratiquement tout autant, à leur grande surprise.

C’est une histoire simple, très simple, mais à laquelle on s’attache rapidement. On sait d’avance le choix du protagoniste et on se doute de comment l’histoire va se terminer, mais on se laisse tout de même prendre dans le piège du suspense si on est quelque peu sentimental. Les pages n’abritent aucune scène de violence ou de dispute, elles sont entièrement consacrées à la tendresse et à l’amour. Par contre, on accorde une place assez importante à la maladie d’Alzheimer, qui hante les deux âmes sœurs en leur interdisant leurs souvenirs tendrement chéris. C’est pourquoi l’histoire est racontée sous formes de lettres enflammées qui résument les retrouvailles et la vie passionnée des tourtereaux.

Le roman est peuplé par deux personnages tout simplement déconcertants. L’amour qu’ils ressentent l’un pour l’autre est si grand, qu’il est pratiquement impossible pour le commun des mortels d’en saisir l’ampleur. L’auteur a réussi à faire couler au travers de ses mots ce terrible sentiment enivrant, faisant vibrer le lecteur de plaisir et d’admiration. Également, il est aisé de se retrouver dans les comparses, ce qui nous fait vivre une expérience des plus émouvantes. Ils sont un tout, se complètent l’un et l’autre et il n’est pas envisageable de ne pas les aimer. En les observant, des larmes intarissables roulaient sur mes joues et un petit sourire se faufilait sur mes lèvres.

Suite à ma lecture, j’ai découvert une nouvelle facette de la vie et de l’amour, qui m’était jusqu’alors inconnue. C’est avec des yeux voilés de larmes que je songe encore et encore à cette histoire improbable et tentatrice. Je conseille ce roman à tous ceux qui désirent apprendre à apprécier ce que la vie nous offre et à vivre pleinement au jour le jour.

Janie-Kim Sansoucy

Journaliste littéraire

Imprimer
(Visited 36 times, 1 visits today)

À propos de l'auteur(e)

css.php