Sans Ipod pour Leucan à l’école Armand-Corbeil

L’histoire de la Levée de fonds «Sans Ipod pour Leucan» à l’école Armand-Corbeil de Terrebonne

L’idée du projet

En décembre 2013, j’ai appris que la fillette de mon collègue de travail en éducation physique était atteinte d’un cancer. Cette situation m’a vraiment ébranlée. Je me suis dit que je devais faire quelque chose pour lui apporter un peu de réconfort. J’ai eu l’idée de mettre nos élèves (nous en avions 200 en commun) à contribution.

Je leur ai dit qu’il y avait quelqu’un dans la famille de leur professeur d’éducation physique (Frédérick Martineau) qui était très malade et que cela serait une bonne idée de prendre soin de lui. C’est alors que je leur ai proposé de lui écrire un mot de réconfort. Par la suite, je les lui ai fait parvenir par la poste.

Les temps des Fêtes a passé et je me suis dit qu’on pourrait faire une «collecte de fonds» et lui remettre l’argent amassé. En proposant le projet à ma directrice adjointe, j’ai eu un malaise. En effet, je trouvais un peu embarrassant de demander à des parents de donner de l’argent pour un enseignant. La seule solution possible était de créer une fondation en son nom.

OUPS! J’ai changé d’idée.

J’ai contacté Frédérick pour lui demander s’Il y avait un organisme à qui il voulait qu’on remette l’argent. Il m’a répondu Leucan.

 

Levée de fonds

J’ai donc proposé à mes élèves de se «priver» de leur cellulaire ou de leur Ipod pendant 48 heures et, pour «compenser» pour leur «grande souffrance», je leur ai demandé de solliciter leur entourage pour une commandite.

J’ai vraiment insisté sur le fait qu’ils vivraient un inconfort et qu’ils auraient l’impression de manquer de quelque chose mais que cela n’était rien comparativement avec ce que les enfants atteints de cancer ou leur entourage vivaient.

J’ai insisté sur le fait qu’en n’utilisant pas ces appareils, ils se conscientiseraient sur la place qu’ils occupent dans leur vie. Par contre, ils pourraient avoir accès à Internet, à leur ordinateur et à la télévision à la maison. De plus, en cas de besoin subit de communiquer avec leur ami, il y avait toujours la possibilité d’utiliser d’autres sens que le toucher et la vue : utiliser le téléphone de la maison afin d’entendre la voix de cet ami. 😉

J’ai demandé la collaboration de mes collègues de travail afin de recueillir les appareils un mercredi matin. Nous les avons rangés dans un endroit sécuritaire dans l’école et nous leur avons remis le vendredi. C’est mon collègue Frédérick qui est venu leur remettre en main propre. S’ils voulaient le récupérer, ils devaient absolument nous remettre leur enveloppe, peu importe le montant qu’ils avaient amassé. Pas d’enveloppe, pas d’appareil.

Nous étions un vendredi. Cela signifiait donc qu’un oubli impliquait une prolongation du temps sans cellulaire ou Ipod. Peu d’élèves ont oublié de nous rapporter la dite enveloppe.

L’objectif était de ramasser $10.00 par élève pour un montant total de $2000.00. Nous avons largement dépassé notre but. En effet, nous avons amassé $3800. En plus des 150 porte-clés vendus pour un montant total de $4300.00.

Les élèves ont vraiment aimé cette activité. Tellement, qu’en début d’année scolaire, certains d’entre eux m’ont demandé si je répétais l’activité.

 

Et la suite…

J’ai décidé de reconduire cette collecte de fonds pour une deuxième année. Toutefois, nous l’avons étendu à plus d’élèves. En effet, tous les élèves du programme d’éducation internationale (secondaire 1 à 5) ainsi que tous les élèves de secondaire 4 de l’école (794) ont été sollicités pour y participer.

Une présentation a été faite dans l’auditorium pour les élèves du premier cycle. Des responsables de Leucan Laurentides-Lanaudière étaient présentes. J’ai commencé par demander aux élèves de m’indiquer à main levée combien seraient prêts à se priver d’une manette de jeu, d’un iPod, d’un cellulaire pendant 48 heures pour Leucan. Il y avait peu d’élèves qui ont levé la main.

Je leur ai donc expliqué l’origine du projet, il y a ensuite eu présentation de Leucan par la personne responsable. Nous avons également fait visionner un clip de Leucan «votre famille est plus grande que vous le pensez» ainsi que le témoignage préenregistré d’un élève de secondaire 2 de l’école qui est en rémission de la leucémie.

J’ai ensuite reposé la même question soit : «il y a combien d’élèves qui sont prêts à se passer de … pour Leucan?» Plus de la moitié des élèves ont levé la main.

Ils ont reçu une enveloppe contenant une feuille expliquant le projet, l’autorisation parentale ainsi que la feuille pour recueillir les dons.

Les autres élèves ont été mis au courant dans leur cours et ont reçu les mêmes documents.

 

Préparatifs à la réalisation de cette levée de fonds

Puisque 794 élèves allaient être sollicités et que je voulais que les enseignants en aient le moins à faire, j’ai demandé à des élèves de secondaire 5 (environ 10) de m’aider à préparer les documents

1. Une équipe faisait la mise en enveloppe des documents

2. Une autre équipe y collait les étiquettes avec le logo de Leucan

3. Une autre équipe me fabriquait une affiche pour la vente des porte-clés

4. Une élève identifiait chacun des sacs en papier brun au nom de l’enseignant ainsi que son local (cette étape était vraiment importante pour faciliter la cueillette et le retour des objets aux élèves)

5. Une autre équipe comptait les enveloppes selon le nombre d’élèves dans chacun des groupes (cela a grandement facilité la tâche des enseignants en plus de nous assurer qu’aucun oubli n’était fait)

Il ne me restait plus qu’à distribuer les enveloppes à tous les enseignants concernés.

Les sacs de «cueillette» étaient remis quelques jours avant la collecte avec une feuille de consignes très claire autant pour la première étape (collecte) que pour la deuxième (remise de l’enveloppe)

Pour cette deuxième année, nous avons recueilli plus de 9000$

Aujourd’hui …

1959 élèves sont invités à ne pas utiliser tout objet important pour eux pendant 48 heures.

Objets visés: Cellulaire, iPod, Manette de jeu, Roman, Cube rubik, etc…

Objectif à atteindre: $10 000.00

Le 29 MARS

Première période: Les élèves déposent leur objet dans le sac

Le 31 MARS

Les élèves doivent  remettre leur enveloppe. Peu importe qu’il y ait de l’argent ou non dedans et ils recevront alors ce qu’ils ont déposé.

Le 6 AVRIL

Une conférence de presse sera faite à l’Entracte à 12:15 pour dévoiler les sommes amassées.

C’est un projet du cœur.

Photographe William Des Marais

Josée Rochefort

Enseignante en éthique et culture religieuse

Imprimer
(Visited 192 times, 1 visits today)

À propos de l'auteur(e)

1 thought on “Sans Ipod pour Leucan à l’école Armand-Corbeil

  1. Très belle implication Josée et ses acolytes ! Mobiliser une école de 2000 élèves, chapeau

Comments are closed.

css.php