Virginie lessard, journaliste

 

 

 

 

Agatha Christie est la reine du crime et en ce mois de novembre, je me suis plongée dans l’une de ses œuvres les plus célèbres, publiée en 1934 aux Éditions Le livre de poche, soit Le crime de l’Orient-Express. Ce roman de 218 pages est définitivement un incontournable du genre policier.

 

Le policier se distingue par une enquête menée par le protagoniste dans le but de résoudre une énigme. On cherche à élucider un mystère en se servant d’indices donnés au cours du récit. Le lecteur est alors amené à tenter de deviner la solution de l’intrigue et la curiosité est souvent stimulée. Agatha Christie est une des auteures phares de ce genre et ses romans ont une renommée mondiale.

Le crime de l’Orient-Express va mettre en scène le fameux détective belge Hercule Poirot. Ce dernier va tenter d’élucider un mystérieux meurtre survenu dans la voiture du train où il se trouvait. Plusieurs indices, plusieurs suspects, mais qui est le coupable? Pour le découvrir, il vous suffit de lire ce roman qui saura vous capturer. Maintenant, sans plus attendre, voici ma critique du crime de l’Orient-Express.

Tout d’abord, ce qui m’a le plus plu lors de ma lecture fut le récit en soi. En effet, Agatha Christie a su élaborer une histoire très complexe et détaillée. On retrouve de nombreux indices subtilement parsemés tout au long du roman et se rattachant entre eux lors du dénouement pour afficher un tableau élaboré. Chaque élément sans exception contribue à l’histoire d’une certaine manière. Je trouve fabuleux que l’auteure, à l’aide de sa seule imagination, parvienne à bâtir ce récit crédible et plein de complexité. Pour avoir lu plusieurs livres de ce genre, je dois dire que j’en ai rarement lu d’aussi recherchés et plausibles. De plus, comme je l’ai déjà dit dans ma critique de 1984, je trouve que c’est un atout que de rendre des événements se rapportant à la fiction presque réels pour le lecteur.

Ensuite, pour poursuivre sur la même lignée, je dois vous parler du suspense présent durant l’ensemble de l’œuvre. En lisant Le crime de l’Orient-Express, j’étais incapable d’arrêter ma lecture tant j’étais curieuse de connaitre le dénouement. Pour moi, il s’agit d’une caractéristique fondamentale d’un bon roman policier que de vous garder en haleine alors que vous tentez de deviner qui est le coupable. Je dois vous avouer que bien que je m’en approchais beaucoup, je n’ai pas réussi à découvrir la fin du roman. Loin de représenter un point négatif, je trouve que cela prouve que l’auteure a su bien élaborer son histoire. Il y a tant de détails qui s’ajoutent sans cesse et nous font douter de tout. On tourne les pages avec hâte, car on est très curieux de savoir comment tout se termine. Cela rend la lecture animée et intéressante.

Un autre élément particulièrement important de ce roman est la façon d’écrire de l’auteure. On retrouve un vocabulaire technique très riche et on fait l’emploi d’un langage soutenu. À ce point, vous avez sans doute pu remarquer que le langage soutenu est un atout de taille dans un roman lorsqu’il est bien employé. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est employé à merveille. Chaque mot est judicieusement choisi et utilisé avec précision, ce qui a pour effet de renforcer les deux aspects précédents. La langue est riche et on remarque une maîtrise sans pareille du registre choisi. De plus, étant donné que le vocabulaire technique est précis, cela va renforcer la crédibilité de l’histoire. On veut croire en Hercule Poirot et sa connaissance du monde criminel par les mots qu’il emploie renforce cette idée. Pour préciser une chose, malgré l’emploi d’un registre qui peut être plus difficile à interpréter, le roman demeure accessible à tous.

Avant de conclure, je dois vous mentionner ce qui est pour moi le seul point négatif de ce roman. La fin, pour moi, a été un peu précipitée. Alors que l’ensemble du livre est très élaboré et détaillé, on dirait que la fin est hâtive et finit sans dénouement réel. Pour ma part, je trouve qu’il manque de finition et le roman aurait gagné des points en ayant un dénouement plus complet.

Finalement, j’ai adoré ma lecture et les aspects positifs dépassent largement l’aspect négatif. Il s’agit d’une lecture idéale pour s’initier au roman policier. Comme toujours, je précise, pour les cinéphiles, qu’il existe une version cinématographique présentement à l’affiche. Sur ce, je vous souhaite de très bonnes lectures et on se retrouve dans une prochaine critique.

https://www.youtube.com/watch?v=FMlYxRCBSSM

Imprimer

(Visited 1 586 times, 1 visits today)

À propos de l'auteur(e)

css.php