Cassandra Verge, journaliste

 

La série Cherub est l’un de mes coups de cœur le plus récent. Cette série de livres d’action a été écrite par Robert Muchamore au début des années 2000. Les livres peuvent compter entre 300 et 400 pages. En résumé, c’est un groupe d’enfants agents secrets âgés entre 10 et 17 ans formés pour infiltrer les réseaux criminels les plus dangereux. Le gouvernement britannique les paie pour effectuer le travail d’infiltration qu’aucun adulte ne serait capable d’accomplir, car les criminels seraient plus portés à avoir des soupçons sur eux que sur une bande d’enfants. Il est important de savoir que tous les agents de Cherub sont orphelins, mais qu’ensemble, ils forment une très grande famille unie.

Au fil des tomes, on rencontre le personnage principal, James Choke, un brillant mathématicien aimant récolter les punitions et les suspensions. Ce jeune garçon a vécu avec sa mère, son beau-père et sa demi-sœur en plein centre de l’Angleterre jusqu’au jour où James et sa sœur, Lauren, deviennent orphelins. S’ensuit alors une suite d’évènements des plus invraisemblables. Arrivés à Cherub, les deux enfants ont l’impression de vivre dans un rêve tellement la vie là-bas est géniale. Ils rencontrent des tas d’autres gens qui, comme eux, sont devenus seuls du jour au lendemain.

J’ai beaucoup aimé cette série à cause de l’originalité de l’histoire. Je n’ai pas souvent lu de roman où le personnage principal est un espion. J’ai aussi aimé qu’il y ait une part de vérité dans chaque livre. Par exemple, dans un des tomes, James et sa sœur sont appelés à infiltrer une secte dont le gourou est un homme très mesquin et manipulateur. J’ai aimé le lire, mais certaines parties du livre m’ont effrayée. J’ai trouvé ça très réaliste. Je trouve seulement ça dommage que certaines personnes profitent des faiblesses des autres pour leur propre bien. Pourtant, de telles sectes existent encore dans le monde entier, que ce soit dans les pays développés ou sous-développés. J’aime beaucoup la façon d’écrire de Robert Muchamore : il utilise un vocabulaire varié, mais pas trop complexe à comprendre pour les lecteurs moins expérimentés. Je recommanderais cet auteur à tous les passionnés d’action et même à ceux qui n’aiment pas trop ce type de livres.

Enfin, pour ceux qui sont intéressés à lire cette suite de livres absolument fantastique, elle est disponible à la bibliothèque de l’école.

Imprimer

(Visited 182 times, 1 visits today)

css.php