À leur manière, elles militent pour l’égalité homme-femme

 

Le but ultime d’un grand nombre de personnes sur Terre est l’égalité de tous les individus, et ce, peu importent les caractéristiques qui peuvent les distinguer les uns des autres. L’un des groupes qui ne bénéficie toujours pas d’une pleine égalité est celui des femmes. Par contre, en cette journée de la femme, célébrons celles qui se distinguent par leurs actions qui encouragent l’égalité homme-femme, les féministes des temps modernes.

Emma

Emma, bédéiste française, est féministe, car elle dénonce les mentalités arriérées qui désavantagent la femme et qui la présentent encore comme inférieure à l’homme. C’est à l’aide de ses bandes dessinées, publiées sur son blogue, qu’elle traite de sujets controversées ou tabous comme le sexisme, le clitoris et la maternité, et ce,  dans le but de faire avancer la façon dont pensent les gens. D’ailleurs, récemment, un peu partout dans le monde, on a beaucoup entendu parler d’elle suite à la publication de sa BD intitulée Fallait demander au sujet de la charge mentale. Cette dernière démontrait que, même si les tâches sont également réparties au niveau de l’exécution dans un couple, la femme a, tout de même, une plus grande charge sur les épaules quant à ce qu’il faut penser au quotidien.

 

Aurélie Lanctôt et Léa Clermont-Dion

Aurélie Lanctôt et Léa Clermont-Dion sont féministes, car elles se sont levées et ont dénoncé la banalisation des agressions à caractère sexuel de toutes formes (verbale, psychologique, physique, etc.). En effet, elles sont à la base d’un mouvement québécois qui se nomme Et maintenant qui appuie le mouvement #moiaussi . C’est à l’aide d’une déclaration qui est maintenant signée par plus de 32 000 personnes et par le port d’un petit cœur jaune en feutrine qu’elles l’ont soutenu.

 

Lili Boisvert et Judith Lussier

Lili Boisvert et Judith Lussier sont féministes, car elles ont ensemble créé Les Brutes qui est une série de vidéos qui abordent les phénomènes sociaux. Plusieurs capsules traitent de sujets féministes et dénoncent donc des situations injustes envers les femmes. C’est le cas de Souriez! Le travail émotionnel des femmes, Ces femmes qui n’aiment pas les femmeset Le consentement. Elles ont aussi fait une campagne de sensibilisation contre les violences sexuelles. Ces projets sont des projets communs, mais elles sont tout de même, féministes de leur côté. Lili Boisvert a notamment écrit un livre nommé Le principe du cumshot qui dénonce les inégalités dans la vie sexuelle des femmes et anime Sexplora qui parle de la sexualité et qui traite souvent de sujets tabous à propos de la femme. De son côté, Judith Lussier fait partie de l’équipe de l’émission ALT et traite, assez souvent, de sujets féministes, elle a participé à Le cabaret F*ck la culture du viol, a écrit des articles dont Trois raisons de marcher pour le journal Métro, etc. À titre informatif, cette dernière s’est inscrite à la maîtrise en sociologie avec concentration féministe (cliquez ici pour en savoir plus sur son parcours et sur ses idées).

 

Rose-Aimée Automne T. Morin

Rose-Aimée Automne T. Morin est féministe, car elle dénonce les inégalités entre les hommes et les femmes encore présentes aujourd’hui. Elle est rédactrice en chef d’Urbania et écrit sur la plateforme web du même nom des articles parfois féministes comme L’estie de femme qui n’existe que pour le bonheur de l’homme. Elle fait aussi, tout comme Judith Lussier, partie de ALT où elle parle de plein de sujets concernant la femme. Elle est aussi animatrice d’Urbania, une série de documentaires où une section sur «le nouveau féminisme» est présentée.

 

Rosalie Bonenfant

Rosalie Bonenfant est féministe, car elle dit haut et fort son opinion et s’assume en tant que femme. Elle a écrit pour Urbania et quelques-uns de ces articles étaient à propos de la vision du corps de la femme et sa sexualisation et de l’habillement. Non, pis fuck you en est un. Elle fait aussi des chroniques à la radio, sur Énergie plus particulièrement. Elle y parle de tout plein de trucs, mais souvent c’est dénonciateur comme sa chronique, La féminité.

 

Alice Morel Michaud

Alice Morel Michaud est féministe, car elle soutient la cause des femmes. Par exemple, sur son compte Instagram, elle laisse paraître ses valeurs féministes, et ce, autant dans ce qu’elle écrit que dans ce qu’elle publie comme photos. Aussi, elle a parti sa propre chaîne YouTube et certaines de ses vidéos sont à ce sujet comme celle où elle montre comment faire un petit cœur jaune en feutrine pour soutenir le mouvement Et maintenant (cliquez ici pour la voir) et celle où elle montre «Comment être plus inclusif».

 

Bref, c’est inspirant de voir qu’il y a des gens qui se donnent la mission d’améliorer la situation des femmes et les féministes que j’ai présentées n’en sont que quelques exemples. La définition de féministe est très personnelle, alors partagez-moi quelles sont les personnes féministes qui méritent d’être célébrées. Pssst, un homme peut aussi être féministe..!      

 

Bonne journée internationale de la femme!             

 

Par Élodye Barré


Sources des images et des photos

Image en avant-plan : https://wallpapercave.com/girl-power-wallpapers

Girl power : https://www.islandgalboutique.com/products/womens-crop-top-1

Emma : https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/nantes-emma-la-creatrice-de-la-bd-sur-la-charge-mentale-en-dedicace-5407731

Aurélie Lanctôt et Léa Clermont-Dion :

Lili Boisvert et Judith Lussier : http://cheekmagazine.fr/societe/les-brutes-webserie-quebec-tabous/

Rose-Aimée Automne T. Morin : http://www.vrak.tv/2.2528/biographies/rose-aimee-automne-t-morin-1.1903475

Rosalie Bonenfant : http://tva.canoe.ca/emissions/sucresale/equipe/rosalie-bonenfant

Alice Morel Michaud : http://storage.journaldemontreal.com/v1/dynamic_resize/sws_path/jdx-prod-images/66c6964f-aeff-424b-9f94-8bd449e71dba_ORIGINAL.jpg?quality=80&version=3&size=1200x

Imprimer

(Visited 381 times, 1 visits today)

css.php