Frigos généreux, un projet inspirant

Si vous allez vous promener dans l’école, vous remarquerez peut-être un réfrigérateur dans la cafétéria sud. Il s’agit du tout premier frigo généreux de notre école, une initiative débutée par une enseignante d’éthique et culture religieuse, Joan Desnoyers. J’ai eu la chance de m’entretenir avec elle pour qu’elle me parle un peu de son projet. Voici un compte-rendu de notre rencontre.

L’idée de base est partie d’un des ses élèves qui était venu lui demander une collation en classe. Cette demande l’a d’abord surprise, car ils étaient en plein cours et elle ne voyait pas vraiment la raison pour laquelle l’élève lui demandait cela, mais après plusieurs fois où l’élève insistait, elle lui a demandé pourquoi. C’est alors qu’elle a réalisé que son étudiant n’avait pas assez de nourriture dans sa boîte à lunch pour toute la journée. Elle a trouvé cela difficile, comme enseignante, de vivre avec cette réalité-là dans l’école, de savoir que certains jeunes n’ont pas assez à manger ou ne mangent pas du tout. C’est pourquoi elle s’est informée sur la réalité de ces jeunes et a découvert que, bien qu’il existe des accommodations pour les déjeuners, il n’y avait aucune mesure pour s’assurer que ses élèves dînent. Cela lui a donc donné l’idée de faire plus et de partir les frigos généreux.

Il s’agit d’un concept relativement nouveau au niveau scolaire, bien que des choses similaires se soient vues dans le passé. Le fonctionnement se base sur un principe d’échange : les élèves peuvent déposer ou prendre de la nourriture dans le frigo et ce, sans aucune restriction. On peut observer, à Montréal, des restaurateurs qui ont, eux aussi, des réfrigérateurs communautaires en avant de leur bâtisse où ils déposent leur excédent de nourriture. Ce principe encourage le partage et la diminution du gaspillage alimentaire, car les élèves peuvent déposer des aliments qu’ils auraient jetés autrement.

Pour l’instant, le projet fonctionne très bien et le réfrigérateur se vide rapidement. Cependant, étant donné qu’il se situe dans la cafétéria sud, il y a certains élèves des autres cafétérias qui n’osent pas y aller, surtout les plus jeunes. C’est pourquoi, elle aimerait qu’il y ait d’autres frigos à l’avenir dans l’école. Pour s’assurer que le frigo ne manque pas de nourriture, elle a fait appel à des restaurateurs qui lui fournissent leur excédent alimentaire. En effet, au Québec, il est interdit aux commerçants de jeter leur surplus, ce qui les oblige à les donner à une organisation, comme l’école par exemple.

Pour s’assurer que la nourriture déposée dans le frigo est convenable et que l’espace est en bon état, elle a formé une équipe de bénévoles qui viennent vérifier le réfrigérateur à tour de rôle chaque midi. Ils nettoient le frigo, vérifie que la nourriture est bien disposée et se débarrassent des aliments périmés. Habituellement, la nourriture est retirée par les élèves avant de passer la date de péremption. Environ 300 repas sont déposés chaque jour et, à la fin de la journée, il n’en reste pratiquement aucun.

Le fait qu’il y ait un libre accès au réfrigérateur, bien que cela peut encourager les gens à en abuser, permet aux élèves dans le besoin de rester anonymes sans attirer l’attention sur eux, ce qui leur permet d’être plus à l’aise. Cela évite de cibler les jeunes et d’exercer un contrôle sur eux. Le but est vraiment de faire en sorte que tous peuvent manger à leur faim.

Il s’agit d’un très beau projet qui gagne à être connu et espérons que dans l’avenir, ce concept pourra s’exporter dans les autres écoles du Québec. Si vous avez de la nourriture en trop dans votre lunch ou si vous manquez de nourriture, n’hésitez pas à venir consulter le frigo généreux qui, je vous le rappelle, est situé dans la cafétéria sud au côté des machines distributrices.

Imprimer

(Visited 313 times, 1 visits today)

4 thoughts on “Frigos généreux, un projet inspirant

  1. Quelle jolie idée inspirante! J’aimerais faire pareil dans mon école.

    Louise Forget
    école de l’Odyssée

Comments are closed.

css.php