L’option journalisme débarque à Armand-Corbeil

Dès l’année prochaine, une option journalisme sera offerte aux élèves de secondaire quatre et cinq. Dans le but de vous présenter cette nouveauté, j’ai eu la chance et le bonheur de m’entretenir avec Marc Michaud qui est l’enseignant responsable de cette option. Voici un compte-rendu de notre rencontre.

L’option journalisme a pour objectif de faire découvrir aux élèves le monde des communications numériques en leur permettant de mieux le comprendre. On vise à développer leur sens critique par rapport à l’analyse de l’information et leur permettre de confronter leurs idées dans le but de pouvoir mieux communiquer. Ils pourront se situer dans le monde pour développer une vision critique et éclairée de la culture et des médias contemporains. En fait, l’élève va apprendre à faire du reportage écrit, visuel et auditif destiné aux nouveaux médias. Il arrivera, entre autres, à maitriser l’utilisation professionnelle des réseaux sociaux et à développer ses capacités d’analyse et de réflexion.  Le tout a été réalisé grâce à un des amis de monsieur Michaud, Charles Messier, enseignant au Cégep de Terrebonne où il enseigne le programme de profil communication web.

Le journal en  parascolaire ne va pas disparaître avec l’arrivée de l’option, car il s’agit, selon monsieur Michaud, de la base. C’est là que l’on retrouve la passion qui vient le toucher et qui motive les élèves à s’impliquer. Il souhaite garder cette proximité avec des élèves passionnés, donc il n’y aucun risque de voir le parascolaire s’éteindre. Ce dernier aura toujours son importance, car il permet aux élèves d’écrire sans obligation, comme c’est le cas dans l’option.  Cela permet aux élèves de pouvoir écrire selon leurs intérêts et leurs aptitudes sans avoir de sujets imposés. Par contre, dans l’option, étant donné qu’on est en exploration du monde journalistique, les élèves auront à travailler l’information selon des sujets qui leur seront imposés comme le font les journalistes professionnels.

L’option est uniquement accessible aux élèves de secondaire quatre et cinq, car on souhaite leur donner plus de latitude dans leur choix d’option. De plus, les élèves de ces niveaux sont davantage formés et ont une assiduité plus grande que celle des élèves du premier cycle. Dû à leur plus grande formation, il semblait logique pour monsieur Michaud de faire affaire avec des élèves du deuxième cycle. En l’ouvrant à l’ensemble des élèves de quatre et de cinq, on permettra la création de nouveaux liens entre eux.

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles il est avantageux pour un élève de choisir l’option journalisme, en plus du charisme indéniable de l’enseignant.  Si tu t’intéresses au monde des nouveaux médias, si tu veux t’orienter vers les communications,  si tu as une soif de comprendre les dessous du monde journalistique, si tu veux comprendre l’univers de l’information qui t’entoure,  alors l’option journalisme EST POUR TOI. De plus, cela peut être intéressant au niveau du choix de programme au Cégep, si tu t’orientes vers les communications ou les sciences humaines qui sont des domaines associés avec le journalisme. Cela peut te donner un réseau de contacts et t’ouvrir les portes vers la réalisation d’un métier dans cette avenue. Cela permet de s’ouvrir sur le monde et permet aux jeunes de transmettre leurs savoirs. Selon monsieur Michaud, le journalisme est à la base d’une société brillante qui veut avancer.

Souvent perçu comme une branche du cours de français qui permet d’améliorer son écriture, le journalisme est bien plus que cela. Selon Marc Michaud, il est important de prendre en compte l’éthique du journalisme. Il est important d’avoir un regard critique sur la nouvelle et sur le travail de journaliste. Dans le cours, plusieurs enjeux importants seront traités et il est important de garder une approche qui est «éthique». L’importance de noter ses sources et les répercussions que peut avoir un article sont quelques exemples des sujets qui seront traités. En fait, monsieur Michaud mentionne qu’outre l’écriture, il est important de bien comprendre la façon de communiquer. Il pense sincèrement que l’éthique se situe au centre même des questionnements sains et adéquats utiles aux journalistes.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une de ses passions à la base, monsieur Michaud gravite beaucoup dans le monde du journalisme scolaire. Il explique cela par sa passion pour les jeunes qui s’impliquent dans cette activité. Normalement, dans les autres écoles où il a travaillé, il a toujours fait des projets intéressants pour intéresser les jeunes et pour se stimuler lui-même, car une école qui ne vit pas ne l’intéresse pas. Donc, il a vécu pendant longtemps dans le monde de l’improvisation, mais aujourd’hui, ce qui lui ressemble et qui le touche le plus, c’est le journalisme étudiant. À son arrivée à Armand-Corbeil, je l’ai abordé pour lui souffler ma passion pour l’écriture. Il a trouvé que le Journal avait un sens et il s’est laissé transporter par cette folie.

Finalement, j’aimerais conclure sur une touche un peu plus personnelle en disant MERCI de tout mon cœur à Marc Michaud pour le travail exceptionnel qu’il réalise depuis deux ans pour le journal. Je lui souhaite le meilleur dans son option et je peux garantir à tous les élèves qui se sont inscrits que vous ne le regretterez pas. Ceci était mon dernier article pour le JAC et c’est avec un pincement au cœur que je le termine. Mon aventure à Armand-Corbeil a été extraordinaire et je dois cela en majorité au journal. Marc, je ne te remercierai jamais assez pour tout ce que tu as fait et sache que ces deux dernières années ont vraiment été les meilleures de ma vie. Je vous dis au revoir et qui sait, on se reverra peut-être encore dans l’avenir.

Imprimer
(Visited 283 times, 1 visits today)

À propos de l'auteur(e)

css.php