Le frigo généreux : là où chaque geste compte

Dans la cafétéria sud, vous avez sûrement remarqué qu’il y a un superbe frigo : le fameux frigo généreux. Il vous est probablement déjà arrivé d’aller donner ou de prendre de la nourriture, mais vous ne savez peut-être pas tout sur le sujet. Je vais vous faire le compte rendu de l’entretien que j’ai eu la chance de réaliser avec la responsable du projet, Guylaine Poulin, et ses bénévoles.

La fondatrice du projet à Armand-Corbeil est Joan Desnoyers, une enseignante d’éthique et culture religieuse. L’an dernier, alors qu’elle enseignait, un élève lui a confié que, s’il le pouvait, il mangerait la belle grosse pomme déposée sur son bureau. C’est là qu’elle a compris que ce n’est pas tout le monde qui a un repas nutritif à l’heure du dîner. Elle a essayé de trouver une solution à cette réalité. Au mois d’octobre, l’année dernière, elle a commencé à parler de son projet avec le club environnemental et avec sa collègue, Guylaine Poulin. Ce fut très long avant de recevoir le frigo et de faire toute la mise en place, donc le frigo généreux a officiellement été inauguré au mois de mars. Malheureusement, Mme Desnoyers a quitté l’école l’an dernier. Or, elle a confié la tâche à Mme Poulin, une enseignante en mathématiques. Celle-ci travaille en partenariat avec Monique Landry, une enseignante de mathématiques également, et avec Monique Majeau, une travailleuse sociale. Ne croyez pas que Mme Desnoyers a abandonné le projet! Au contraire, elle a même mis sur pied un autre frigo à l’école Des Rives qui est en marche depuis le 27 septembre dernier.

Bien que Mme Poulin soit une femme efficace et passionnée, elle a besoin de bénévoles pour l’épauler. Ceux-ci s’occupent de préparer la nourriture, de la distribuer et de s’assurer que le frigo soit propre, bien rangé et que la nourriture ne soit pas périmée. Les bénévoles disent que c’est important de s’impliquer dans ce genre de projet, car c’est une manière pour eux de changer les choses et d’être fiers de l’aide qu’ils apportent à l’école. Participer à l’amélioration de la qualité de vie de certaines personnes dans l’école est d’ailleurs le but des partenaires de ce projet, qui sont des épiceries et des restaurants de notre ville. Ces commanditaires limitent le gaspillage en donnant au frigo la nourriture qui aurait normalement été jetée à la poubelle.

 

 

Selon Radio-Canada, le tiers des aliments consommés par les Canadiens à la maison est gaspillé. Cela représente 27 milliards de dollars perdus chaque année. Imaginez cette somme investie dans la lutte contre la pauvreté! À l’échelle mondiale, 1,3 milliard de tonnes de nourriture sont jetées à la poubelle par année, ce qui représente 750 milliards de dollars. Si l’on utilisait ne serait-ce qu’un quart de toute la nourriture gaspillée annuellement, on pourrait nourrir 842 millions de personnes… 842 MILLIONS! Ce chiffre représente la quantité de personnes sous-alimentées actuellement dans le monde. Toutes ces données sont alarmantes, mais c’est en créant des organismes comme le frigo généreux que l’on peut améliorer la qualité de vie de nos semblables.

 

 

 

La limitation du gaspillage est une des solutions pour baisser le taux de pauvreté. La pauvreté est une réalité près de nous… trop près. Il n’y a pas que de la pauvreté dans les pays en voie de développement. Il y a des gens qui ne déjeunent pas avant d’aller à l’école et qui n’ont parfois pas de dîner. Des gens dans cette position, il y en a dans ta ville, dans ton quartier, dans ton école et aussi dans ta classe. Selon The Conference Board of Canada, 13 % des Québécois vivent dans la pauvreté, ce qui est comparable aux autres provinces du Canada. On ne parle pas ici de ne pas avoir le cellulaire dernier cri, mais bien de pouvoir manger à sa faim, d’avoir un loyer convenable et d’être habillé chaudement. Malheureusement, on n’observe pas d’améliorations à ce niveau, malgré les efforts de nos gouvernements. C’est donc à nous, individuellement et collectivement, de contribuer à la baisse de la pauvreté.

 

Notre établissement scolaire est une des écoles pilotes concernant le projet qu’est le frigo généreux. Cette initiative est d’ailleurs saluée par les intervenants en éducation. “Le frigo généreux est finalement l’affaire de tous, car à Armand-Corbeil, nous sommes solidaires “, dit Marc Michaud, un enseignant d’éthique et culture religieuse. Ensemble, faisons une différence!

 

Maya Rioux, humaniste au grand cœur (oui, oui, je me lance des fleurs 😉)

 


Sources

https://ici.radio-canada.ca/info/videos/media-6859415/le-gaspillage-alimentaire-en-chiffres(Alexis De Lancer)

https://www.conferenceboard.ca/hcp/provincial-fr/society-fr/poverty-fr.aspx?AspxAutoDetectCookieSupport=1


Vous pouvez redécouvrir également cet article sur le même sujet

Frigos généreux, un projet inspirant

Imprimer
(Visited 167 times, 1 visits today)

2 thoughts on “Le frigo généreux : là où chaque geste compte

Comments are closed.

css.php