L’incroyable histoire de la mode à travers les âges

La mode vestimentaire a énormément changé à travers les âges. Moi-même n’étant pas quelqu’un qui s’intéresse particulièrement à la mode, j’ai beaucoup appris en faisant des recherches et j’ai pu constater certaines choses en observant les caractéristiques de la mode vestimentaire à chaque époque. Je vous présente donc le fruit de mes recherches.

Au temps de la préhistoire

 

Durant la préhistoire, la mode n’était pas vraiment présente : les vêtements avaient une utilité autre, plus fonctionnelle que celle qu’on leur connaît aujourd’hui. Néanmoins, on voyait apparaître un très mince début de ce qui allait devenir la mode alors qu’ils décoraient leurs vêtements de plumes et d’os sculptés. Bref, on voyait à peine poindre la tendance vestimentaire.

 

 

 

Au 14e siècle (vers 1300)On réalise un grand bond dans l’Histoire pour se retrouver au 14e siècle, en France. À cette époque, la mode existe uniquement dans l’aristocratie, c’est-à-dire chez les nobles. Les robes et les costumes rivalisent d’élégance et de volupté avec des tissus précieux et des accessoires clinquants. Ce sont surtout les hommes qui se maquillent, pour se donner un teint pâle, et tous se parfument beaucoup, étant donné que l’on ne se lave pas.

Au 19e siècle (vers 1800)

C’est à cette époque que l’on voit apparaître un véritable début de la mode, lorsque le designer Charles Frederick Worth, un franco-britannique, fait défiler ses créations sur de vrais mannequins, pour constituer le premier défilé de mode de l’Histoire de la Haute Couture.

 

 

Vers 1920

MODE ANNÉES 20 CHARLESTON

Durant cette période surnommée les années folles, la mode est aux cheveux courts et aux vêtements confortables afin de représenter les femmes comme indépendantes. Le jour, elles s’habillent de façon masculine et sobre tandis que le soir, elles sortent robes élégantes et bijoux extravagants. C’est dans les années 1900 jusqu’à 2000 que l’on voit émerger certains des plus grands couturiers de tous les temps : Coco Chanel, Yves St-Laurent, etc. Le noir, qui était réservé aux funérailles, entre dans les garde-robes courantes, tout comme les paillettes et les perles de verre, très présentes sur les robes.

 

 

 

La Seconde Guerre Mondiale (de 1939 à 1945)

 

Durant la Seconde Guerre Mondiale, les femmes tentent de conserver leur élégance tout en faisant preuve d’ingéniosité avec les matériaux restreints : les rideaux deviennent des robes et la mode passe de la jupe longue à la jupe plus courte, juste sous les genoux, puisqu’on manque de tissu. Le chapeau devient également un symbole important de la mode de l’époque. On qualifie cette période historique de « frénésie de luxe » et les vêtements destinés aux femmes sont tournés vers la féminité.

 

 

 

L’après-guerre, 1960 et 1970

Top en laine, Michael Kors Collection. Jupe en crêpe de coton, Altuzarra au Bon Marché rive Gauche. Boucles d’oreilles, Dior Joaillerie.

En 1946, on tente d’implanter le bikini et le maillot de bain deux pièces chez la femme : au début, il est interdit sur de nombreuses plages européennes mais peu à peu, il s’intègre à la garde-robe jusqu’à ce que, en 1967, plus de 67% des femmes américaines l’adoptent. C’est également durant cette même année que le tee-shirt et le jean font leur apparition en France. Il devient rapidement populaire et est porté tant par les hommes que par le femmes. En 1960, la mini-jupe, qui monte au-dessus du genou, fait son entrée. Hélas, ce vêtement qui nous est commun aujourd’hui crée bien des réactions négatives. Finalement, les seventies marquent le début des pantalons pattes d’éléphant, des robes romantiques et des vestes frangées. Le port du pantalon devient unisexe en 1970 et les femmes portent leurs cheveux aussi courts que longs. Le jean restera longtemps indémodable.

 

 

 

Vers 1980 et 1990

La mode des années 1990

En 1980, la mode rebelle envahit les boutiques : couleurs fluos, épaulettes… C’est également là l’avènement des premiers « top models », les visages de la mode. Par la suite, la mode prend un courant flash : les chaussures à semelles compensées, les jeans taille haute, les chouchous colorés et les coupes de cheveux radicales sont très populaires. On voit aussi un côté plus féministe et plus provocant de la mode. On cherche à faire réagir avec des excentricités, et on veut faire ressortir la taille fine avec des épaulettes surdimensionnées. On retrouve donc des périodes disco, pop, sportswear et rock/gothique durant cette même décennie.

Vers 2000

On s’inspire de la mode des années 2000, Christina Aguilera

C’est l’émergence des marques de vêtement, comme Adidas et Puma. Porter des vêtements de marques est extrêmement important pour la majorité des consommateurs, c’est pourquoi on retrouve une grande sélection des vêtements de marques dans les magasins. L’aspect est peu important; la marque est cruciale. Le style est au métallique : ceintures cloutées, strass, bracelets, etc. Les chandails courts et moulants font également partie intégrante de la mode de l’époque. Les lunettes de plastique colorées, les pantalons larges et les couleurs vives : c’est la mode de 2000.

 

 

SHANNEN DOHERTY, SUBLIME SORCIÈRE DE CHARMED VÊTUE DE SON TOP ASYMÉTRIQUE FAÇON TRIANGLE

 

De nos jours, avec Internet, on peut commander nos vêtements directement en ligne et les avoir par livraison rapide. À travers les âges, on a peu à peu troqué l’élégance pour le pratique. La mode et les vêtements sont surtout une façon de démontrer ce que nous aimons et pour montrer une appartenance à un groupe quelconque. Les jeans déchirés, les chandails moulants et les pantalons courts font partie de la mode que nous vivons au quotidien. Quelle sera la prochaine ? Seul l’avenir le sait.

 

Par Amélia Gélineau

 

 

 

 


Sources

https://www.portaildelamode.com/histoire-mode/

www.elle.fr/Mode/Histoire

http://lamodemarquelesjeunes.wordpress.com/2016/03/02/la-mode-a-travers-les-decennies/

Imprimer

(Visited 27 750 times, 3 visits today)

À propos de l'auteur(e)

css.php