Pourquoi devrait-on devenir végétarien?

Depuis plusieurs années, notre manière de voir le monde a beaucoup évolué. En effet, au fil du temps, la population semble être de plus en plus sensible à la crise environnementale ambiante. C’est pour cette raison que davantage de personnes décident de devenir végétariennes. Alors, on se demande quels sont les bienfaits reliés à ce nouveau régime. Dans la chronique qui suit, vous verrez les nombreux bénéfices environnementaux et médicaux découlant du végétarisme.

Pour commencer, il sera question de l’aspect environnemental. En effet, l’élevage du bétail a un lien direct avec le réchauffement de la planète, la dégradation des terres, la pollution de l’atmosphère ainsi que la perte de la biodiversité. Lorsqu’on y réfléchit, c’est logique: pour nourrir la viande que l’on va manger, il faut une énorme quantité de végétaux et de moulée. Dans les faits, pour produire 1 kg de viande, nous avons besoin de 16 kg de céréales. La somme de nourriture réservée au bétail est hautement supérieure à la quantité de nourriture finissant réellement dans nos assiettes. Ainsi, au lieu de prélever les nutriments nécessaires à notre croissance directement à la source (dans les terres agricoles), on la réduit considérablement en la filtrant à travers les animaux que l’on va manger plus tard. De plus, en 2014, selon la FAO (organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) l’élevage était responsable de 15,5 % des émissions de dioxyde de carbone dans le monde. Pour donner un exemple, une vache de 700 kg produit à elle seule environ 8400 kg de CO2 par an tandis qu’une Ferrari en produit 6000 kg par an. Finalement, selon Greenpeace, l’élevage bovin serait responsable à 80 % de la destruction de la forêt Amazonienne, à 18 % des gaz à effet de serre et occuperait 26% de nos terres. Ces statistiques font réfléchir sur l’ampleur de notre empreinte écologique.

 

 

Pour continuer, il s’agira de l’aspect médical. Il y a plusieurs raisons pourquoi de plus en plus de personnes choisissent le régime végétarien. Une de ces raisons est qu’il est meilleur pour la santé de ne pas manger de viande. Effectivement, des recherches ont prouvé que la consommation de viande était à l’origine de plusieurs maladies telles que le diabète, le cancer, l’obésité, les problèmes cardio-vasculaires ou encore l’ostéoporose. Le cholestérol retrouvé dans la viande bovine serait à la base de maladies artérielles graves. Par conséquent, les personnes qui suivraient un régime sans viande réduiraient leurs chances d’être atteintes de maladies cardiovasculaires, car les produits végétaux sont en général pauvres en graisses et en sodium et ne contiennent aucun cholestérol. Également, les fruits et les légumes sont riches en potassium, un électrolyte qui régule l’équilibre de l’organisme et maintient un rythme cardiaque normal. Les seules choses dont nous ayons réellement besoin dans la viande, ce sont les protéines. Les protéines sont les composants principaux de notre corps et sont liées au bon fonctionnement de notre métabolisme. Prenons l’exemple de quelqu’un qui pèse 70 kg. Cette personne devrait consommer 8 kg de protéines par jour. Pour une personne qui a l’habitude de manger de la viande, une grande quantité de protéines est recueillie dans la viande qu’elle ingère. Par contre, si on remplace ces protéines animales par des protéines végétales, comme par exemple, le tofu, le soja, les haricots, les noix, le quinoa, l’avoine, etc, on peut facilement se passer de la viande animale et ainsi rester en meilleur santé.

Pour conclure, vous avez vu que devenir végétarien comporte de nombreux aspects positifs et que, si on veut éviter la dégradation de notre planète et éviter de nombreuses maladies, il serait préférable d’arrêter ou d’au moins réduire sa consommation de viande. En espérant que la surconsommation de viande diminuera dans l’avenir.

 

Par Florence Arbour

Imprimer
(Visited 1 661 times, 3 visits today)

css.php