Greta Thunberg et la grève du vendredi

Greta Thunberg est une militante suédoise pour la lutte contre le réchauffement climatique. Elle veut sensibiliser le monde sur le réchauffement de notre planète et sur la pollution. Le vendredi 27 septembre à Montréal a eu lieu la grève. Des manifestations ont été organisées dans pas moins de 867 villes à travers le monde.

Qui est Greta ?

Greta Thunberg. À 15 ans, elle est à l’extérieur du parlement de Stockholm en Suède. Greta manifeste contre les pollueurs dans le monde entier, des milliers de jeunes luttent pour leur droit de vivre dans un environnement sain.

À l’âge de 15 ans, elle proteste devant le Parlement suédois contre l’inaction face au changement climatique malgré l’urgente nécessité d’agir. À la suite de cette action, elle initie, en novembre 2018, la grève de l’école pour le climat. Elle reçoit plusieurs prix et distinctions pour son militantisme.

 

 

En mai 2019, à 16 ans, elle fait la couverture du magazine Time. Greta a commencé à s’intéresser au changement climatique vers l’âge de neuf ans. À la suite d’un épisode dépressif de huit mois à onze ans, elle a été diagnostiquée avec un syndrome d’Asperger, un trouble obsessionnel compulsif, un trouble du déficit de l’attention et un mutisme sélectif. Elle devient vegan, influençant sa famille : son père devient également vegan et sa mère s’en approche. Elle refuse les achats non nécessaires puis cesse de prendre l’avion à l’âge de 15 ans ; sa famille fait de même. C’est dans sa famille qu’elle se serait rendu compte de sa capacité à convaincre les autres. Le 4 décembre 2018, Greta Thunberg s’adresse à la COP24, le sommet des Nations unies sur les changements climatiques. Elle explique ainsi la gravité du problème :

Ce que nous espérons atteindre par cette conférence est de comprendre que nous sommes en face d’une menace existentielle. Ceci est la crise la plus grave que l’humanité n’ait jamais subie. Nous devons en prendre conscience tout d’abord et faire aussi vite que possible quelque chose pour arrêter les émissions et essayer de sauver ce que nous pouvons.

– Greta Thunberg

 

Message pour M. Trump

Greta Thunberg prend une année de congé d’école à partir de l’été 2019 pour assister à des rencontres internationales et des conférences dans plusieurs pays qui l’invitent, l’amenant sur plusieurs continents. Le 28 août, elle déclare que son message pour Donald Trump est d’écouter la science, mais semble douter de pouvoir l’en convaincre là où les autres ont échoué. À propos des incendies en Amazonie, elle les estime « désastreux » et les voit comme un « signe clair qu’il faut arrêter de détruire la nature »

Une vidéo virale de Greta qui fusille du regard Donald Trump:

La grève du 27 septembre

Divers collectifs ont appelé l’ensemble des Québécois à se joindre au mouvement de grève sociale pour la protection du climat du 27 septembre. Le 27 septembre fut l’occasion pour toute la société civile de s’arrêter pour réfléchir. Plus de 250 000 étudiants étaient en grève ou en pédagogique vendredi. De nombreuses écoles de la Commission Scolaire Des Affluents n’y sont pas allées. L’école Armand-Corbeil n’a malheureusement pas pu y aller.

Même si on n’a pas pu aller à Montréal pour manifester, on peut quand même faire des petits gestes pour la planète tels que: faire un lunch 0 déchets, porter un chandail ou pantalon vert (et autre) pour montrer que même si on ne peut pas manifester , on est capable de protéger notre planète.

 

On a juste une planète, pas deux. Alors faites-y attention.

 

Par Sara Luiza Pop

 

 


 

source :https://fr.wikipedia.org/wiki/Greta_Thunberg#Prise_de_parole_%C3%A0_la_COP24

Imprimer

(Visited 301 times, 1 visits today)

css.php