LA DISCRIMINATION ET L’EXCLUSION SOCIALE

De nos jours, de plus en plus d’adolescents sont victimes de discrimination ou d’exclusion sociale, que ce soit en classe ou même sur les réseaux sociaux. Malheureusement, l’exclusion sociale peut commencer dans un groupe où l’on se sent rejeté et discriminé. 

Le portrait de l’exclusion sociale  

L’exclusion sociale correspond à un manque d’appartenance, au fait de ne pas être accepté et reconnu. Les gens qui sont socialement exclus sont plus vulnérables économiquement et socialement et par conséquent, ils ont tendance à avoir des expériences amoindries dans la vie. Mais l’exclusion sociale peut arriver à n’importe qui…. 

Cependant, la pauvreté est malheureusement la plus grande raison.  

 

Les conséquences de la pauvreté face à l’exclusion sociale  

L’exclusion, l’isolement, une certaine honte, une baisse d’estime de soi, une difficulté à se projeter dans l’avenir, l’augmentation de la toxicomanie, etc. 

La baisse de l’estime de soi est l’un des principaux problèmes à l’adolescence lors de discrimination. Ces problèmes liés à l’estime de soi affectent le futur potentiel de la personne.  

  • Pour y remédier, nous devons tous nous définir comme l’égal de tous et savoir que les discriminations ne sont pas tolérables.  

Qu’est-ce que la discrimination ? 

C’est faire preuve de préjugés, de manière directe ou indirecte, envers une personne ou un groupe de personnes. C’est aussi de porter atteinte à l’égalité entre les gens ainsi que d’isoler et de traiter différemment des personnes. Les préjugés sont en réalité des insultes, souvent déguisées.  

La personne qui émet le préjugé peut renforcer son estime de soi en créant une impression de supériorité. Mais chez la personne qui est visée par le préjugé, celui-ci produit de la souffrance, un sentiment de rejet, etc.  

Donner des insultes à une personne par rapport à un surplus de poids, ridiculiser un groupe de personnes par rapport à la couleur ou l’origine, compte parmi les formes de discrimination les plus courantes. 

Les solutions proposées 

  • Nous devrions tous nous écouter, prendre du temps pour nous.  
  • Pour ceux qui lisent ce texte et qui sont victimes de discrimination ou d’exclusion sociale, ne restez pas seuls et allez en parler à quelqu’un de confiance.  
  • Tous autant que nous sommes, nous devrions savoir que nous sommes tous égaux et agir de la sorte.  
  • Nous ne devrions pas nous juger pour nos origines, cultures ou autres choses qui nous appartiennent, au contraire, soyez-en fiers !  

 

En résumé, même si nous sommes tous différents, nous devons nous respecter. Si nous apercevons quelqu’un qui est insulté, discriminé ou rejeté, allons l’aider. Mettons-nous à la place de la personne, nous ne voudrions pas être dans sa situation. Notre capacité à nous exprimer les uns envers les autres est une force, pas une faiblesse. Alors utilisons-la intelligemment. 

Par Maria Lessard 

Source : Approche d’intervention et problématiques d’adaptation ( Éducation spécialisée Collège CDI ) 

Imprimer

(Visited 124 times, 1 visits today)

À propos de l'auteur(e)

css.php