Des élèves en action : créer pour aider

À chaque année, à Armand-Corbeil, les élèves du PEI ont l’obligation de réaliser un projet dans le cadre du cours design. Cette année, pour les élèves de 3e secondaire, le thème était « Créer pour aider ». Pour les sensibiliser au gaspillage, ils devaient confectionner un produit à partir de matières recyclées. Le produit devait aussi remplir une fonction dans la vie courante. Du sac d’épicerie fait à partir de vieux chandails aux haltères faits avec d’anciens gallons de détergent à lessive en passant par un banc de parc en palettes de bois, il y en avait pour tous les goûts.

Beaucoup de temps et d’énergie été mis dans les créations, et ils ont de quoi en être fier. En premier lieu, une des étapes les plus dures, ils devaient trouver leur idée et la soumettre à leur superviseur. Après qu’elle eut été approuvée, ils devaient faire des recherches à propos de ce qu’ils allaient faire, par exemple sur les matériaux à utiliser. Puis, ils devaient formuler des exigences personnelles vis-à-vis de leur création pour, par la suite, réaliser des croquis. Ensuite, les étudiants devaient faire un plan détaillé des étapes à suivre pour donner corps à ce qu’ils avaient en tête. Après tous ces préalables, il était maintenant temps de se retrousser les manches et de mettre les mains à la pâte. Certains ont dû développer de nouvelles compétences telles que la broderie, le tricot, le rembourrage, le sciage, la peinture, la création de chandelles, et bien plus encore !

Les élèves de secondaire 2 de même que les parents ont été invités à venir voir le résultat final des efforts de ces jeunes personnes. Les élèves de 2e secondaire avaient une liste de questions à poser aux novateurs. Une des questions était : Si le projet était à refaire, que feriez-vous de différent ? D’autres interrogations étaient en lien avec des aspects importants du PEI tels que la qualité du profil de l’apprenant qui avait été développée. Après avoir vu les créations, tous pouvaient voter pour leur invention favorite. Il y a eu 5 équipes gagnantes et elles recevront toutes un certificat de mention.

Après l’exposition, le plus gros du projet étant derrière, les étudiants de 3e secondaire devaient indiquer s’ils avaient répondu à leurs exigences personnelles et évaluer leur création en parlant de leur public cible et en proposant des améliorations.

 

Catherine nous parle de son expérience :

Qu’as-tu créé dans le cadre du projet design ?

-J’ai fait un coussin pour chien pour mon Shih Tzu-Terrier Binou.

As-tu apprécié le projet « Créer pour aider ? »

-Dans l’ensemble, oui. La partie recherche n’était pas ma préférée et ça reste tout de même un projet scolaire, mais c’était valorisant de se dire qu’on créait un objet qui allait aider quelqu’un, que ce soit un animal, une personne, un organisme, etc. La partie création était vraiment amusante.

Selon toi, était-ce pertinent d’ajouter la contrainte écologique ?

-Je crois que oui puisque c’était relativement facile à respecter. Nous avons tous un bac à recyclage, et ça m’a permis de découvrir ce que j’étais capable de créer à partir d’ordures. Sans vouloir me lancer dans un discours sur l’environnement, je crois qu’il est important de protéger notre planète et j’ai trouvé ça bien que le sujet ait été adressé à l’école et qu’on nous ait vraiment poussés à faire notre part, qu’elle soit petite ou grande.

Quelle qualité du profil de l’apprenant (concept PEI) as-tu développé ?

-J’ai développé la qualité « chercheur » parce qu’il y avait beaucoup de recherches à faire avant la création. Par contre, je crois que celle que j’ai le plus travaillée, c’est « audacieux ». J’ai vraiment dû sortir de ma zone de confort en créant ce lit et en plus le présenter devant beaucoup de personnes.

En parlant de sortir de sa zone de confort, as-tu développé certaines compétences ? Si oui, penses-tu qu’elles te serviront dans le futur ?

Bien sûr ! Ma mère m’a appris à coudre. Si, un jour, je fais un trou dans un vêtement, je vais être capable de me débrouiller seule.

Si tu avais à décrire le projet design en un seul mot, ça serait quoi ?

-Fierté, j’étais extrêmement fière de moi d’avoir créé quelque chose de mes propres mains et à partir de quasiment rien.

Ton chien utilise-t-il encore son lit ?

-Oui ! Il est dans notre salon en tout temps.

 

Par  Audrey Laporte

Imprimer

(Visited 89 times, 1 visits today)

À propos de l'auteur(e)

css.php