Fausse Nouvelle

L’explication des portes inutiles d’Armand-Corbeil 

Bonjour, ici Thomas Simard, élève de 2e secondaire à l’école Armand-Corbeil. 

Depuis l’année dernière, je remarque des portes donnant sur une salle en avant de la cafétéria Raymond-Gagnon où certains événements étranges se produisent. Plusieurs élèves, dont moi, ont remarqué que quelque chose d’étrange se passait derrière ces portes. 

  

Après quelques recherches avec mes amis après l’école, nous avons vu les concierges rentrer dans ces doubles portes, mais jamais n’en ressortir. Pendant la fin de semaine, j’ai trouvé un moyen de m’infiltrer dans l’école sans me faire repérer ou activer le système d’alarme. Donc, j’ai rentré dans l’école et cela m’a fait bizarre puisque c’est rare de voir l’école vide. J’ai marché en direction de l’aile S et j’ai vu ces fameuses portes bleues. Malheureusement, la porte était fermée à clef et je n’allais quand même pas défoncer la porte. J’ai alors pris des ustensiles de la cafétéria et j’ai crocheté la serrure. Une fois rentré, la pièce était plongée dans le noir, alors j’ai pris mon téléphone et j’ai allumé la lampe. 

Après de longues recherches, j’ai trouvé plusieurs choses. Premièrement, il y avait une odeur qui infestait la pièce. Peut-être qu’il y a eu des morts ici. Cela expliquerait pourquoi les concierges ne reviennent pas après être entrés. J’ai aussi vu des choses traumatisantes. 

Une légende raconte qu’il y a un monstre mi-humain mi-loup attaché avec de lourdes chaines en fer et que les concierges doivent aller le nourrir chaque jour. 

La légende est vraie: j’ai vu ce monstre. Aussitôt que je l’ai vu, je suis parti en courant vers la sortie. Il semblait être affamé. C’était vraiment effrayant.  

Finalement, quelques semaines plus tard, je me suis fait appeler à l’interphone pour aller au bureau du directeur. Rendu là-bas, ce dernier m’a parlé de ces fameuses portes et m’a dit que je n’étais pas sensé voir cela. Il m’a dit aussi que le monstre était un ancien concierge qu’il avait embauché, mais qu’après quelques jours, il avait commencé à aboyer pour aucune raison après les élèves. Alors, le directeur l’avait enfermé là où les portes bleues sont. 

Depuis ce jour, je ne me suis plus jamais approché de ces portes et, chaque fois que j’ai un cours d’éducation physique, je repense à ce que j’ai vu et j’ai peur. 

Une école hantée?

Depuis un certain moment, plusieurs élèves de l’école et moi, Laurie Fortin, avons remarqué quelque chose d’étrange quand nous rentrons dans notre fameuse bibliothèque: le plancher devant la bibliothèque semble être différent de celui du reste de l’école.

Après quelques hypothèses recherchées et approfondies, nous avons suspecté une autre facette d’Armand-Corbeil. Lorsque vous voulez aller lire paisiblement votre livre à la bibliothèque ou faire vos devoirs, vous voyez une partie du plancher de l’école juste en face de la bibliothèque d’une couleur différente du reste du plancher. Lorsque vous marchez dessus, cela fait un bruit d’écho et de vide en dessous. Cela est très suspect. Plusieurs élèves du conseil ont fait des recherches approfondies. On est tous arrivés à un même constat: c’est fort probablement un sous-sol secret! Pourquoi, après toutes ces années, aucun enseignant ni surveillant, personne ne nous a parlé d’un sous-sol? Plusieurs d’entre nous ont essayé d’aborder le sujet à plusieurs reprises avec nos enseignants et aucun d’entre eux n’a répondu. Ils évitent toujours tous le sujet. C’est très curieux.

Mais, nous avons eu une seule réponse d’une surveillante: c’est un genre de rangement pour des objets étranges retrouvés dans l’école. Selon elle, on ne veut pas voir ces objets épeurants! Quel sous-sol effrayant! Maintenant, j’ai des frissons à chaque fois que je passe devant la bibliothèque. Quels objets s’y cachent? « Des objets étranges retrouvés au fil des années », m’avait dit la surveillante. Par exemple, les surveillants ont retrouvé une vieille horloge dans la cuisine de la cafétéria Sud. Elle devait dater de longtemps, car elle avait l’air très vieille.

Je suis sûre et certaine que l’école Armand-Corbeil doit être hantée à cause de ce vieux sous-sol poussiéreux et curieux. Voici une entrevue que nous avons faite avec une des élèves de l’école: « J’étais vraiment, vraiment curieuse de savoir ce qui se cachait dans ce sous-sol. J’étais tellement curieuse que j’ai demandé à tous mes enseignants, mais aucun ne me répondait… j’ai été curieuse jusqu’à ce que je lise cette nouvelle choquante! Maintenant, moi aussi, j’ai peur de passer devant la bibliothèque.« 

Le secret du local d’espagnol d’Armand-Corbeil 

Bonjour, ici, Alex Desjardins et Adèle Chalifoux, élèves de l’école d’Armand-Corbeil. 

 

Depuis certaines semaines, certaines groupes d’élèves remarquent que, dans le local d’espagnol, C-151, on sent des odeurs putrides. En effet, cette odeur s’est même propagée un peu alentour de l’école, mais a débuté dans la classe d’espagnol. Beaucoup se sont plaint en disant que l’odeur les dégoûtait énormément. L’avez-vous remarquée? Aussi, souvent, il y a une chute de température durant les cours dans le local d’espagnol. Effectivement, durant le premier mois de l’année, tout le monde sait que les locaux étaient envahis de chaleur, mais bizarrement, une classe ne l’était pas: c’était celle d’espagnol. Certains élèves ont même observé qu’à l’arrière d’une fenêtre une porte est dissimulée. Les membres du personnel cherchent-il à nous cacher quelque chose derrière la porte? 

 

Nous avons fait nos recherches sur ce sujet.  Le site du journal d’Armand-Corbeil est une très bonne source pour cela. Nous y avons trouvé plusieurs théories écrites par des élèves pour trouver l’explication de ces anomalies. Sur tous les choix donnés par les élèves, deux nous ont épatés. La première explication plausible disait qu’il pourrait y avoir des passages secrets au travers de l’école, mais cette hypothèse était trop commune à notre gout.  

La deuxième hypothèse était qu’un professeur cache des cadavres à l’arrière de cette porte. D’abord, nous avons cru cette idée stupide, mais plus nous y pensons, plus nous trouvons qu’elle fait du sens. Plusieurs facteurs prouvent actuellement cette théorie. La chute de température : la cryogénisation est une méthode de préservation de corps humain. Cette technique suppose de garder le corps à une température froide, environ –192 degrés Celsius pour arrêter le fonctionnement du corps et le garder stable. Ensuite, nous avons une explication pour les températures extrêmement chaudes et étouffantes dans les autres locaux: pour qu’il fasse si froid dans un local, il faut bien couper l’air climatisé dans d’autres locaux ! De plus, cette odeur nauséabonde dans toute l’école a aussi son explication. Si on assimile tous ces faits, cela fait du sens que quelqu’un cache un corps humain !  En plus, certains étudiants affirment avoir vu une sorte de poudre fine et blanche sur le plancher du local d’espagnol…Si cette dernière était du sel, ça prouverait encore plus notre point. Le sel est utilisé dans certains cas d’embaumement étant une des méthodes les plus utilisées pour préserver les corps !  

Personnellement, tout ça commence à nous faire peur. Quel secret cache cette porte mystérieuse dans le local d’espagnol ? Est-ce vraiment la bonne explication? 

 

Le mystère du local C-252

Bonjour, ici Fatima-Zahra Lotfi, en compagnie de Nada Dyani, ma collègue. Nous sommes des élèves de secondaire 2 dans l’école Armand-Corbeil, passionnées par les mystères du passé. Après plusieurs témoignages des élèves de l’école Armand-Corbeil, nous avons remarqué quelque chose… 

 

Depuis quelques temps, des élèves de tous les niveaux de secondaire ont remarqué que le local C-252 n’a vraiment jamais changé depuis la création de l’école en 1969. 

Avez-vous remarqué l’absence de rénovation ? En effet, les murs sont restés les mêmes et sont remplis de trous de façon inexplicables. Les vieux bureaux, pupitres et chaises utilisés dans cette classe si étrange sont très vieux et sont tous vandalisés par les élèves qui ont assisté aux cours des années passées. Il y a même des horloges déréglées qui indiquent toujours la même heure, des lavabos qui sont recouverts de rouille. Ne parlons pas des petites armoires dont il manque les étagères ou même des boites avec un chiffre à l’envers. Après avoir observé tous ces petits détails si étranges, les élèves de l’école Armand Corbeil se sont questionnés à savoir si ce local est bel et bien dans le présent ou s’il ne serait pas bloqué dans le passé. Ne trouvez-vous pas que cette salle est différente de toute notre école qui est bien aménagée et dont le mobilier est remplacé assez fréquemment?  

Pour trouver l’explication de ce mystérieux local, nous avons fait des recherches. Nous avons trouvé qu’il y a eu un incendie le 4 septembre 1972. En effet, cette journée-là, une expérience aurait mal tourné suite à la combinaison de deux produits extrêmement toxiques qui auraient été confondus avec une solution acide et une solution basique. Cet incident aurait provoqué la mort de plusieurs élèves. Depuis ce jour, on raconte que ce local est hanté par l’âme des élèves mort dans l’incendie provoqué par l’expérience et que cette mystérieuse combinaison de liquide aurait figé ce local dans le passé.  

De plus, notre professeur de science actuel nous a confirmé que le local de science C-252 n’a vraiment jamais changé et qu’il a toujours été le même depuis le fameux incident du 4 septembre 1972. Est-ce que ce local est véritablement hanté par les élèves qui ont péri dans l’accident? Est-ce que l’école n’a vraiment pas les moyens de le rénover ou est-ce qu’elle tente de le faire mais n’y arrive pas étant donné que le local est figé dans le temps. Est-ce que l’école tente de nous cacher quelque chose ? 

Les incidents à la piscine  

Bonjour, ici Milan Lamontagne, Voicu-Stefan Suba et Diego Andres de La Paz, élèves de 2e secondaire à l’école Armand-Corbeil. 

Depuis le début de la construction de la nouvelle partie de l’école, vous êtes-vous demandé pourquoi la piscine s’est fait détruire ? Nous avons fait des recherches et avons découvert qu’il y a eu plusieurs incidents graves qui se sont déroulés à la piscine de l’école Armand-Corbeil. 

 

On a eu l’idée d’interroger les élèves d’Armand-Corbeil sur leur avis au sujet de pourquoi la direction a décidé de fermer la piscine et de comparer les réponses à nos très bonnes opinions et hypothèses. On est venu à la conclusion qu’il était important de faire des recherches dans le but de trouver la vraie raison pour laquelle la piscine de l’école a fermé définitivement et de valider ou de ne pas valider nos opinions et hypothèses. Après ces recherches approfondies, nous nous sommes rendu compte qu’il y a eu plusieurs incidents mystérieux à notre école. En effet, des accidents majeurs sont survenus à des pauvres élèves de secondaire. On est ici avec Stefan, un élève qui a été témoin d’un des accidents survenus à la piscine. “Bonjour, j’ai été témoin d’un accident horrible survenu durant mon cours de natation. Un élève s’était pris dans une corde coincée dans le fond de la piscine. Notre sauveteur Julio n’a pas été assez rapide pour le sauver. Il a malheureusement perdu la vie le 20 octobre 2019. Tout le monde était en deuil”.  Merci pour ton témoignage, Stefan. Voici maintenant le témoignage de Michel, enseignant à l’école. “Bonjour, je suis passionné par la natation. Mon fils est en parascolaire de natation à notre école. À la pratique du 13 novembre 2017, je suis allé voir mon fils à sa première pratique de la saison. Le cours s’est déroulé très fluidement jusqu’à ce que mon fils décide de rester une demi-heure supplémentaire pour que le professeur l’aide à améliorer ses techniques de battement de pieds avec un de ses partenaires. Mais son ami finit plus tôt que lui. Moi, en tant que père responsable, je suis allé voir mon fils pour voir si tout allait bien. En descendant la dernière marche de l’estrade pour arriver au plancher, j’ai entendu un cri très sinistre qui sortait des vestiaires des garçons. Je suis allé voir, mais il n’y avait personne dans tout le vestiaire. L’ami de mon fils n’est jamais revenu chez lui. Je trouve que tous ces cas très terrifiants.”  

Depuis, à cause de ces deux épisodes bizarres à la piscine, la direction a pris la décision de la fermer définitivement. 

Les toilettes de l’aile P fermées 

Bonjour, ici Jade Trépanier et Mégane Fournier, élèves de 2e secondaire à l’école Armand- 

Corbeil. 

 

L’an dernier, les étudiants ont remarqué quelque chose de différent dans la cafétéria P. Suite à un évènement survenu le vendredi 22 avril 2022, les toilettes de cette cafétéria ont été fermées en raison d’une situation particulière. Personne n’est au courant sauf Mégane et moi qui étions présentes lors de cette situation. 

 

C’était un vendredi à la fin de la journée. Cette journée-là, Mégane et moi avons décidé de nous rejoindre aux toilettes. Pendant qu’on attendait dans la longue file qui se rendait à l’extérieur des toilettes, une jeune fille de secondaire 1 ouvrit le robinet pour se laver les mains. Elle se plaça sur une plaque sur le sol sur laquelle tout le monde savait qu’il ne fallait pas se positionner. Évidemment, elle n’avait surement jamais été avertie de cette information. À ce moment-là, le plancher où elle était positionnée a disparu, l’emportant ainsi dans un trou noir. Les témoins se sont alors mis à paniquer et, au même moment, l’eau des toilettes s’est mise à déborder, faisant sortir à toute vitesse les étudiants présents dans la salle de toilettes. Cela a créé une immense inondation haute jusqu’au lavabo. Des surveillants sont arrivés sur les lieux pour évacuer celles qui restaient dont Jade et moi. Nous étions toutes trempées par l’eau glacée des toilettes. Je me rappelle encore comment Mégane et moi avons trouvé ça dégoutant de devoir nous changer avec des vêtements de l’école que n’importe qui avait porté. En sortant dehors, nous avions une crainte que les autobus soient déjà partis et, malheureusement, c’était bel et bien cela qui est arrivé. Donc, on était obligé de rester à l’école jusqu’à ce que les parents de Jade viennent nous chercher. Nous en avons profité pour aller voir l’état des toilettes, mais les pompiers ne nous ont pas laissées passer. En y repensant, c’est horrible ce qui est arrivé à cette jeune fille ! Finalement, les parents de Jade sont venus nous chercher une heure plus tard et nous sommes partis sans savoir ce qui était vraiment arrivé à la jeune fille de secondaire 1 du nom de Samantha. Encore aujourd’hui, on ignore toujours ce qui est arrivé à Samantha, même si les toilettes ont été rénovées. 

L’existence d’un sous-sol devant la bibliothèque

Bonjour, ici Zoé Huard-Lapointe et Sarah Demers, élèves de 2e secondaire à l’école Armand-Corbeil. 

 

Depuis plusieurs années, le personnel et les élèves dont nous-mêmes avons remarqué quelque chose d’inhabituel. Plusieurs personnes de l’école se sont plaintes d’odeurs nauséabondes.   

 

Depuis quelques années, près de la bibliothèque, nous nous sommes rendu compte que nous sentions toujours une odeur inconnue qui provenait de sous le plancher devant la bibliothèque, et ce, depuis notre arrivée à Armand-Corbeil. Plusieurs parents ont appelé le directeur parce qu’ils étaient inquiets pour leurs enfants. Le fait de sentir cette odeur nous a fait douter des bibliothécaires : nous avons questionné plusieurs personnels de l’école pour trouver qui était à l’origine de ce phénomène qui nous troublait beaucoup. Certains élèves ont remarqué que certains membres du personnel faisaient des aller-retours entre la bibliothèque et leur salle des enseignants. Nous trouvons ça très spécial ! Des élèves ont même voulu changer d’école à cause de cette odeur, mais, frustrés, les directeurs n’ont pas voulu les laisser partir. Cet évènement ne nous est jamais arrivé avant dans un autre endroit que notre école. Après avoir questionné tous les enseignants de l’école, certains nous ont dit qu’ils soupçonnaient que c’étaient les concierges. Après les avoir observés discrètement, on a découvert qu’ils tuaient les élèves qui les dérangeaient le plus et les mettaient dans le sous-sol. Même les directeurs ne savaient pas l’existence de ces meurtres et que l’odeur provenait des corps en décomposition. Cela nous a complètement causé un choc et nous avons surtout trouvé ça épouvantable de la part des concierges ! Alors que les profs croyaient que ce n’était seulement qu’un problème d’égout. Ils auraient tout pensé, sauf ça! Surtout que les concierges étaient très contents de leur crime ! De plus, un concierge a dit : “Je suis très content d’avoir fait cela, car vous ne savez pas à quel point ça nous dérange de ramasser tous les déchets que vous laissez trainer derrière vous. C’est toujours nous qui devons tout ramasser après vous. Ces crimes nous permettent de ne plus avoir à ramasser vos jus sur le sol, vos repas du midi, vos papiers, nettoyer les graffitis, enlever les gommes collées partout, etc.”  

Pour l’instant, les directeurs ne peuvent pas renvoyer les concierges, car ils n’ont pas de remplaçants pour nettoyer. Ils vont demander à des experts de venir enlever les cadavres dans le sous-sol et de le désinfecter alors que les concierges continuent leur travail sous haute surveillance de la direction cette fois. Cela a beaucoup touché les élèves alors il en a eu plusieurs qui ont changé d’école.  

Un homme mystérieux qui vit dans le toit d’Armand-Corbeil 

Bonjour, nous sommes Leila et Sara-Jeanne, élèves de deuxième secondaire à l’école Armand-Corbeil. 

Depuis plusieurs années, l’école Armand-Corbeil occupe une place importante dans l’éducation des jeunes et on peut dire qu’elle a beaucoup évolué au fil des années. Malgré cela, il existe des détails quelque peu mystérieux dans cette école que personne ne comprend, comme celui des planchers de pleins de couleurs différentes pour aucune raison. Aujourd’hui, nous allons plutôt vous dévoiler un tout autre secret, celui concernant le plafond de certaines salles de classe du premier étage. 

En effet, dans plusieurs classes du premier étage, on peut observer des trous dans les dalles du plafond et cela laisse aller l’imagination de plusieurs élèves. Certains étudiants nous ont même confié qu’ils entendaient parfois des bruits de rampement au-dessus de leur tête et, selon leur témoignage, qu’ils commençaient à se questionner sur l’origine de ce bruit inquiétant. Pour valider nos sources, nous avons observé attentivement le plafond de salles de classe mentionnés par les élèves interrogés et nous en sommes venues à une conclusion: un homme vivrait dans l’entretoit. Nous devons toutefois vous dire que les principales salles de classes où on peut entendre le bruit et où on peut voir des trous ou des craques entre le premier étage et le deuxième sont les suivantes : C-144, C-148 et N-142. “C’est inquiétant et effrayant de savoir qu’un homme âgé vit au-dessus de nos têtes lorsque nous sommes en classe.” disent Aurélie et Aliha, élèves de 2e secondaire. De bonnes amies, Sarah et Zoé, nous ont confié qu’à chaque fois qu’elles entendent le bruit terrifiant de rampement, elles voient souvent de la poussière tomber du plafond. “Nous sommes vraiment préoccupées par l’idée qu’il y a un homme inconnu vivant si près de nous. L’école est censée être un endroit où on se sent en sécurité, mais maintenant, on ne se sent plus du tout en sécurité, mais plutôt en danger.”  

Notre conclusion est la suivante : les trous et les craques dans le plafond de certaines classes permettraient à l’homme d’inhaler de l’oxygène. Selon Uliana et Lili, deux élèves qui étaient à l’école l’an passé, les trous n’étaient pas dans le plafond et ils ont seulement commencé à apparaitre en même temps que le bruit étrange et la poussière qui tombe du plafond. Bref, on peut dire que tous les élèves de l’école Armand-Corbeil sont vraiment inquiets de la perspective d’un vieil homme rampant dans le plafond de notre école adorée. 

 

Les patates suspectes de la cafétéria

Bonjour, ici Megane Mormina et Olivia Serafini, élèves de 2e secondaire en PEI à l’école Armand-Corbeil.  

 

Depuis notre arrivée au secondaire, nous utilisons beaucoup plus les cafétérias que nous le faisions auparavant, car la majorité des écoles primaires n’en possèdent pas ou bien n’offrent pas de collations comme les délicieuses patates assaisonnées. En se rendant dans ces endroits communs à tous, nous avons remarqué à quel point l’entièreté des élèves de l’école aiment les patates préparées par les cuisinières d’Aramark. Pourtant, ces patates n’ont rien de bien spécial. Est-ce seulement ce qu’on croit ? Se peut-il que les dames de la cafétéria gardent un lourd secret ? Pourquoi les patates sont-elles autant appréciées ? Il est temps de percer ce mystère qui attend depuis aussi longtemps d’être découvert.  

 

Plusieurs théories existent reliées aux nombreuses questions concernant ce casse-croûte supposément exceptionnel. Nadine Ouellet, enseignante depuis plusieurs années, témoignent qu’il y aurait peut-être un ingrédient spécial dissimulé dans la recette. Apparemment, cet ajout pourrait avoir un effet addictif sur les élèves. Alexia Noza, élève du PEI en 2e secondaire affirme aussi: « Selon moi, les patates sont beaucoup appréciées grâce à leur assortiment d’épices unique ou bien elles auraient quelque chose qui rendent les élèves dépendants… » Nous nous sommes alors penchées sur cette théorie étrange. Cette ruse pourrait avoir un effet bénéfique pour l’établissement scolaire, car il permet aux haut placés de l’école de s’enrichir. Plus les patates se vendent en grande quantité, plus les gens en arrière du processus de vente truquée peuvent se remplir les poches. La compagnie qui est à l’origine de cette collation se nomme Aramark. C’est une entreprise qui travaille avec plusieurs écoles du centre de services scolaires des Affluents pour leur fournir des repas sur l’heure du diner. Elle collabore entre autres avec Félix-Leclerc, une école à Repentigny. Le même phénomène a apparemment été observé dans cet établissement scolaire. Peut-être que c’est la compagnie qui a menti sur sa recette ? Quand on y pense, c’est très honteux pour une compagnie qui est constamment en contact avec des enfants d’élaborer ce genre de tromperie. 

 

Pour conclure, après avoir fait analyser les patates par des spécialistes en nutrition, nous pouvons confirmer que cette collation si adorée contenait de la marijuana, une drogue addictive qui a des effets à long terme. Suite à la lecture de cet article, nous supposons que les élèves feront plus attention à leur consommation de patates. 

Armand-Corbeil, située dans la forêt perdue 

Bonjour, ici Safa Derbal, Sofia Ourais et Jade Collard, élèves de 2e secondaire à l’école Armand-Corbeil. 

Il y a plusieurs siècles, cet endroit n’était pas le même. En effet, plusieurs indices ont été laissés ici même sur le terrain au sujet de l’étrange passé de cet établissement. Quelques élèves ont témoigné avoir vu des présences paranormales. 

 

Après plusieurs recherches faites, nous avons découvert la vérité sur les troncs d’arbre qui se retrouvent dans les corridors de notre école. Non seulement faisait-il partie d’une forêt magique mais, avant que l’école soit construite, dans cette forêt, il y avait une académie réservée à des créatures mystérieuses qui sont encore inconnues à ce jour. Dans la bibliothèque de notre école, nous avons trouvé plusieurs encyclopédies sur l’histoire de l’ancienne académie. Ces encyclopédies parlent des nombreuses traces laissées par ces créatures. Après avoir interrogé plusieurs enseignants et élèves de l’école, nous avons remarqué que nous n’étions pas les seuls à avoir lu ces encyclopédies et à avoir fait des liens. 

Pour être plus précises, les troncs d’arbre qui se situent dans notre école viennent de l’arbre qui permettait à la forêt magique d’être vivante et de faire vivre toutes les créatures qui venaient à l’académie. En effet, cet arbre était la racine initiale de cet endroit.  

Par contre, puisque cette forêt contenait un pouvoir inimaginable, beaucoup de gens voulaient couper l’arbre pour le garder à eux- mêmes, ce qui est très malheureux. C’était donc prévisible que quelqu’un s’en empare enfin en le coupant. La personne qui a réussi était… eh oui… un de nos anciens directeurs. Il planifiait utiliser le pouvoir de l’arbre pour se rajeunir et rester directeur pour toujours. Je ne sais pas pour vous, mais nous n’étions pas très heureuses d’avoir appris tout ça. Notre nouveau directeur, Éric Barette, a fait un acte héroïque en arrivant. Il a sauvé notre école de cet ancien directeur en faisant un trou dans le tronc d’arbre. C’est donc pour ça qu’on peut observer un trou dans le tronc qui est exposé dans les corridors de l’école. Qu’arrivera-t-il par la suite de tous ces évènements choquants du passé? À suivre… 

css.php