Apprentis couturiers, à vos machines!

Dans le cadre de sensibilisation au monde du travail, un projet pédagogique original permet à huit élèves ayant un trouble du spectre de l’autisme de prendre conscience de leurs habiletés et de développer des compétences dont ils auront besoin comme travailleurs.

Le marché de l’emploi est complexe et comporte de multiples exigences que les élèves ont avantage à connaître pour s’y préparer. Offert au cours de la première année de formation préparatoire au travail, le programme de sensibilisation au monde du travail leur permet de prendre connaissance des caractéristiques et des obligations du monde du travail et d’amorcer le développement de compétences dont ils auront besoin comme travailleurs. C’est dans ce contexte que huit élèves ayant un trouble du spectre de l’autisme de l’école secondaire Jean-Baptiste-Meilleur apprennent à accomplir les tâches inhérentes au métier de couturier industriel en confectionnant des appui-têtes pour des chiropraticiens de leur région. De plus, ils apprennent à mieux se connaître, à s’engager dans une situation de travail, à en comprendre les exigences et à adopter les comportements sociaux nécessaires pour réussir leur insertion professionnelle. Ce projet permet également aux élèves de préciser leurs centres d’intérêt et de prendre conscience de leurs habiletés, ce qui les aide à choisir des stages qui leur conviennent.

Ce projet est né de l’intérêt de Nathalie Chartrand, chiropraticienne, à s’associer avec le milieu scolaire afin de répondre à un besoin de développement durable en lien avec sa profession. Les appui-têtes en tissu remplacent donc le papier blanc utilisé pour recouvrir la table de traitement. L’appui-tête est un produit confortable, écologique et hygiénique qui permet de réduire les déchets. En visant la production de masse et en recherchant de nouveaux clients, les élèves développent également les qualités entrepreneuriales telles que l’autonomie, le sens des responsabilités, le leadership, la solidarité, la créativité et l’ambition.

Pour chaque appui-tête vendu, deux dollars sont remis à l’organisme Chiropratique Sans Frontière (CSF). Cet organisme regroupe des professionnels et des étudiants du secteur de la chiropractie qui s’engagent à soigner des populations démunies de pays en voie de développement. En s’associant à cette cause, les élèves réalisent une expérience positive d’entraide; ce qui leur permet de mesurer l’importance de la solidarité et de ses retombées sur eux et sur les autres. En s’engageant activement dans leur milieu, ils peuvent développer leurs habiletés à se prendre en charge tout en découvrant le rôle que l’action sociale peut jouer dans leur vie et dans celle de la collectivité.

Pour consulter les documents qui vous permettront d’implanter ce projet dans votre école

Par Julie Dussault, conseillère pédagogique à la CSA

(Visited 26 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

css.php