Le kidnapping

Salut,
Je vais vous raconter l’histoire de Marilou. C’était un 3 juin que sa sœur s’est fait kidnapper. Elles étaient dans la cour de Catherine quand Marilou est allée prendre un verre d’eau Elle est revenue et sa sœur Léa n’était pas là.Elle vit une camionnette blanche avec une grille sur la fenêtre. Il y avait un enfant qui criait et qui pleurait dans la partie arrière.

Elle entra dans la maison et appela sa mère, celle-ci répondit mais Marilou était en panique, donc Catherine entendit«SŒUR KIDNAPPÉE CAMION BLANC POLICE.». Mais Marilou voulait dire «Ma sœur a été kidnappée par quelqu’un qui conduit un camion blanc, je vais appeler la police. Ensuite elle appela la police plus calme et ils arrivèrent en quelque minutes.Elle est embarquée dans la voiture de police puis elle a décrit tout ce qu’il savait.
Après quelques minutes de voiture ils ont trouvé une camionnette blanche, alors ils ont mis les phares et ce sont arrêtée, mais ce n’étais malheureusement pas celle-ci. Il n’avait pas d’enfant à l’intérieure , la femme nous indiqua qu’elle avait aperçue une voiture dans le secteur il y a quelque minutes. Ils l’ont remercier et son partie à sa recherche mais il était trop tard.Le lendemain Marilou appela son ami Mathieu et patient dans la grande ville pour chercher sa sœur. 3 heures plus tard rien, aucun indices ni de trace de Léa, Marilou était vraiment triste de ne pas trouver sa sœur d’amour. Elle courra vers le bois à côté de chez elle pour aller dans la petite maison de son voisin. Rollen l’avait construit lors de la mort de sa femme. Elle court vers la cabane, puis entre sans même cogner,elle va pleurer dans la mini chambre. Mathieu va la rejoindre son amie en s’adossant contre le mur de couleur jaune.
C’est correct on va la retrouver. Lui dit-il en la regardant dans les yeux.
C‘est ma faute, car je suis une mauvaise sœur! répond-t-elle à Mathieu
Sur ses mauvaise paroles on entendis un cri puis le son résonna dans les quelques secondes qui suivre.

Tout était sombre dans le sous-sol de la cabane, une seule lumière était allumé et dans cette lumière on voyait un couteau plein de sang et un cadavre allongé par terre. Marilou courra voir qui était mort elle fut surprise de voir que c’était Rollen son voisin. Léa était attachée sur une chaise et avait un ruban qui gardait sa bouche fermé. Marilou courra vers sa sœur puis la détacha de la chaise et défit son ruban de sa bouche.Les trois enfants s'en alla dehors et appela les secours.

Catherine la mère de Léa et Marilou était si soulagé que ses fille soit en sécurité près d’elle. Elle fit un bon et gros souper pour que Léa se goinfre et oublie tout ce qu’elle avait subie cette semaine.

Fin!

Le journal d’Amélia!

Salut cher journal,je m’appelle Amélia. J’ai 16 ans bientôt 17. Je suis grande,mince,j’ai les cheveux bruns avec des mèches bleues. J’ai aussi les yeux bleus et je n’ai jamais eu de chum!Je viens de déménager. Avant ,j’habitait à New York et maintenant à Montréal! J’irai à l’école Henris-Paul. Je suis en secondaire 5. Ah! Nous sommes arrivés , je vais aller défaire mes boîtes je t’écrit après.

Oh non! Désolée, j’ai oublié de t’écrire! Bon, se n’est pas grave je vais te raconter ma journée à l’école. Pour commencer,ce matin , j’ai raté le bus. Donc, ma mère ma conduite à l’école ( la honte ).Ensuite, je suis allée dans mon cour d’anglais et je me suis fais une amie, je te dis ce qui s’est passé!

Prof: Listen to me please.

Moi: Heu… (je suis vraiment poche en anglais )

Fille: Il a dit de l’écouter.

Moi: Ah merci je suis vraiment poche en anglais!

Fille: Ben de rien. Au fait,moi c’est Laurane et toi?

Moi: C’est Amélia!

Prof:Nous avons une nouvelle élève dans la classe! (il l’a dit en français)

Prof: Amélia , vient te présenter à l’avant et en anglais s’il te plaît.

Moi: Heu…heu…heu…Hi..my…my…name….heu…heu..Is…….Amélia heu…..

Un groupes de filles: Ha ha ha Amélia is not good in english!!!

Prof: Is not funny!

Prof: Thank you Amélia.

Laurane: Ne les écoute pas ce sont des « penses bonnes », la patronne c’est Mikaëla, accompagnée de Émie et Eva!

Moi: Ah ok!

 

C’est pas mal ça, ensuite je suis allé dans mes autres cours et tout c’est bien passé!

Party chez Amélia à 18:30. Tout le monde est invité! Adresse. 115 rue Morelle                                                                                                                                  Montréal!!!!!

Pffffff! Je suis punie, parce que j’ai fait un party, sans la permission de mes parents! Je dois resté dans ma chambre puis désolée de ne pas t’avoir écrit durant la semaine, c’est que je n’avais rien à raconter. J’ai passée toute ma semaine avec Laurane! Maintenant je vais te dire ce qui s’est passé hier.Durant le party, mes parents étaient sortis, donc j’avais la maison à moi seule, ensuite je me suis habillé, j’ai mis un chandail semi bedaine avec un short troué et j’ai mis du maquillage. Ensuite, Laurane est arrivée, suivie des autres. Tout le monde s’amusait et ensuite, j’ai vu une fille vraiment belle et nous nous sommes parlées voici ce qu’on a dit:

La fille: Salut,moi c’est Mégane!

Moi: Sa….sa……salut Mégane! ( mes jambes tremblaient)

Mégane: Ça va?

Moi:Heu oui, j’ai un peu chaud c’est tout.

Mégane: Ta quel……..

Ma mère: Mais qu’est-ce qui se passe ici?

Mon père: Sortez tous d’ici immédiatement!

Moi: Mais papa

Père: Pas de discussion puis tu es punie!

Voilà donc, je suis punie. Mais c’était étrange, au party, je n’arrêtais pas de trembler quand je parlais à Mégane. Peu importe, je dois te laisser, ma mère ne  veut plus que j’écrive dans mon journal.

C’est temps-ci, je passe beaucoup de temps avec Mégane et j’ai réalisé que je l’aime. Mais genre… je l’aime comme amoureuse… ça veut dire que je suis lesbienne. Et là je viens de l’annoncer à Laurane au téléphone. OMG! c’est affreux, je viens de lire cela sur Facebook:

Amélia aime Mégane!

Ark!

commentaires: Je pense que Mégane l’aime aussi ark!

J’ai appelé Laurane en pleurant, voilà ce que je lui ai dit:

moi: Tu es vraiment méchante, tu n’es plus mon amie.

Laurane: Ok je m’en fout! Bye!

bip, bip, bip…

Donc là je vais aller l’annoncer à mes parents.

Moi: Maman, papa, j’ai quelque chose à vous dire!

Mon père: Quoi tu es enceinte?

Moi: non… j… jjjj e suis lesbienne

ma mère: Wow, je ne m’attendais pas à cela! mais je t’accepte.

Mon père: moi aussi

moi: fiou, merci!

Voilà!

OMG! demain c’est le bal et je n’ai personne avec qui y aller, bon ben… Oh! ma mère m’appelle pour aller m’acheter ma robe de bal. je te laisse bye…

Ma robe est trop belle! Je me couche, je suis fatiguée à demain. OMG!OMG!OMG! Mégane vient de me demander d’aller au bal avec elle:

Mégane: heu…. Amélia?

Moi: heu… oui

Mégane: euh,…c ‘est que

Moi: oh! je sais, je suis désolée que mon ex meilleure amie ait dit à tout le monde que je t’aimais et qu’il y a eu un commentaire sur toi disant que toi aussi que tu m’aimes.

Mégane: Heu… non c’est correct, en fait, je voulais te demander si tu voulais m’accompagner au bal?

Moi: oui

Ce soit c’est le bal et je suis déjà tout prête. Ça sonne, je dois partir, je te raconte tout en revenant. Je suis de retour, pour commencer quand je suis entrée dans la salle avec Mégane, le groupe de filles (pense bonnes) se sont mises à rire (c’était sûr) Ensuite on a dansé, mangé et tout. Ils ont nommé le roi et la reine du bal et cétait Laurane et Christian (le chum de Laurane) On a dansé un slow et pendant la danse, Mégane m’a chuchoté à l’oreille: Je t’aime, je lui ai répondu que je l’aimais aussi. Maintenant nous sortons ensemble. À suivre!

le dessin

Il était une fois, un homme âgé de 19 ans et appelé Alex. Il vivait depuis 5 longues années dans la rue.  Pour vivre,  Alex vendait des dessins contre des biens.  À un moment, il a eu une offre de fou par un riche. Le client voulais lui donner un million de dollars contre un dessin.  Alex ne voulait pas dire oui tout de suite parce que quand il réfléchissait il y avait que de beaux souvenirs qui remontait. Le client lui a donner son numéro de téléphone et lui a dit je comprend, mais si tu change d’idée rappelle moi, et Alex a répondit oui. Le dessinateur ne s’avait pas quoi faire, il réfléchit pendant sept jours et le rappela pour lui dire qu’il avait changé d’idée et le client lui  dit qu’il veut un dessin qui va me rappeler notre rencontre.

Alex fit le dessin pendant 3 jours et trois jours plus tard il rappela le client et lui dit de venir demain.  Le  soir même il perd le dessin. Le lendemain, il appela le client et lui dit: « C’est pas grave, fais-en deux pour la semaine prochaine. »

Une semaine plus tard, Alex rencontra le client qui lui donna un million de dollars. Alex était vraiment content, alors il cria à travers Montréal : »Je suis riche! » Le dessinateur alla au magasin  pour tout acheter, acheta même des choses dont il n’avait pas besoin. Enfin il allait aller en voyage pendant une année à Paris. Quand vint le temps de prendre l’avion, un garçon vint le frapper. Alex avait mal et le frappa en retour. Alex manqua son avion à cause de cette confusion mais au moins le dessinateur n’avait rien de cassé. Le lendemain, il acheta un autre billet d’avion pour le jour même. Quand il partit en avion, il était à côté d’une personne qui ronflait beaucoup quand elle dormait. À l’arrivée, il alla à l’hôtel qu’il avait réservé et rangea tous ses vêtements et toutes les autres choses qu’il avait. Il alla au cinéma et rencontra une personne très gentille. Finalement il devint un artiste connu et habita à Paris, il se fit plein de nouveaux amis et fut heureux!

texte argumentatif sur les jeux vidéo

Chère maman,

J’aimerais te parler des jeux vidéo dans ce texte argumentatif. J’aimerais pouvoir jouer 15 minutes les soirs de la semaine si j’ai tout fini mes choses. Je trouve que c’est un bon compromis car c’est juste 15 minutes, voici mes arguments : les autres personnes que je connais peuvent jouer quand ils le veulent et moi je ne te demande que 15 minutes. En plus, je n’aurais plus de télévision la semaine.

Ensuite, Annie-Geneviève dit que ça améliore la dextérité et ça ne fait pas beaucoup de temps de plus, car ce n’est surement pas tous les jours que je vais avoir le temps de jouer.

Finalement, si tu acceptes, je vais essayer d’être plus gentil!

J’espère que tu vas accepter et si tu acceptes, je serais très content et je n’aurai pas fait ce texte pour rien!

 

4 façons de faire enrager Annie

Bonjour,

J’ai 11 ans. Aujourd’hui je vais vous dire quatre façons de faire enrager Annie. Pourquoi? Parce que moi, je suis la spécialiste pour faire ça à Annie. Croyez-moi, je reçois beaucoup de visages qui disent « tais-toi, sinon ça va aller mal! ».

La première façon est de parler de Noël mille ans en avance. Si tu fais ça, elle pogne les nerfs, car Annie a travaillé longtemps dans un centre d’Achat, donc la musique de Noël et les décorations étaient vraiment en avance. Alors elle est vraiment tannée. Je la comprends!

La deuxième façon est de toujours dire Annie, Annie,Annie! Ça l’énerve énormément et en plus on est supposé mettre notre nom, soit dans le rouge, le vert ou dans le jaune. À la place on se met tous autour du bureau et on attend chacun notre tour en disant son nom.

La troisième méthode est de faire une erreur nounoune ou de dire une chose niaiseuse. Ça, mesdames, je suis très bonne la`-dedans et c’est aussi sur ce scénario qu’elle fait les faces qui font peur, par exemple tu lui dis c’est quoi une voyelle elle fait sa face, car c’est con comme question.

Pour finir, c’est de vomir devant elle, car, elle ne supporte pas l’odeur et l,apparence du vomi. Cette histoire est arrivée une fois dans mes années avec Annie, c’était un élève de ma classe, durant un cours l’élève a vomi et Annie est allée sur le bord de la fenêtre pour ne pas vomir aussi. Nous, nous sommes partis chercher quelqu’un. Au moins, le sang ne dérange pas Annie.Ps: j’espère que tu vas être capable de lire ce paragraphe!

 

Mais même si la vie avec Annie n’est pas toujours facile, je l’aime pareil!

le milliardaire

Le milliardaire

1 000 000 000

Albert est un milliardaire pas comme les autres, il vit avec sa femme. Il a 32 ans, il est devenu riche parce qu’il a gagné la loterie 6/49. De plus son salaire est de 9 000 000 par année. Son travail, pour gagner ce salaire, est  docteur, neuro chirurgien. Il aime beaucoup ce travail parce qu’il peut réparer le cerveau de ses patients.

Il possède une maison très grande et en forme de carré comme celles des riches. Elle est de couleur noire, brune et blanche, elle est très belle. Sa grandeur est de 60 mètres de large et aussi 60 mètres de long. Le terrain est 240m de long  et 160m de large. Dans sa  maison, il y a 24 pièces; 9 salles de bain, 2 cuisines, 3 salons, 5 pièces secrètes et 5 chambres. Albert a aussi une piscine et un spa intérieur. ll aime aussi ses 3 animaux; 2 chiens et 1 chat et 3 garages super gros pour ses autos.

Albert a des autos qui valent très cher, il a 4 autos de riche et 16 vieilles autos de collection. Ses 4 autos de riche sont 1 Bugatti, 1 Ferrari et 2 Lamborghini et ses 16 bolides sont 6 Mercedez-Benz, 4 Alfa Roméo, 3 Ferrari et aussi 3 Camaro. Toutes ses voitures sont de couleurs différentes. Il a dû dépenser au minimum 9 000 000$ de son argent pour les acheter.

Albert achète toutes sortes de choses comme des chemises de soie. Des tableaux qui valent cher et très populaires. Des bijoux pour sa femme et pour lui. Il a acheté un écran géant pour faire un cinéma maison.

Moi quand je serai grand, je voudrais lui ressembler et avoir le même salaire que lui pour avoir une grande maison comme celle-là.

FIN

Les trois portes blanches

Je ne sais pas où je suis. Quelle heure est-il? Aucune idée. Pourquoi suis-je ici? Je ne sais pas. J’ai peur,je suis seule. Je n’aime pas cette pièce ,elle est sombre et le plancher est froid. J’ai beau crier personne ne me répond. Il n’y a rien le vide, ma voix, mon corps qui lui est vêtu d’une grande robe blanche. Au secours. À l’aide. Je me sens seul parce que je le suis. Je sens la peur dans mon corps. Fébrile comme un feuille d’arbre en plein automne. Je me sens morte. Je meurs et je revis. La mort dans l’âme. Je vois une lumière au loin. J’hésite a aller voir j’y vais parce que ma mère ma toujours dit de foncer. Devant moi il y a trois grandes portes blanche,au dessus de ceux-si il y a une petite lumière qui clignotes. Je n’aime pas cette situation.  J’entend une voix au loin elle est grave et rauque . Ell…elle me parle et me dit:

« Dans la première porte tu trouveras l’espace,l’infini,bref une mort certaine. Tu dois faire le bon choix de porte si tu ne veux pas mourir. Bonne chance même si tu es sûre de mourir. Passons à la prochaine porte. »

« Derrière cette porte, tu pourras faire la connaissance  des animaux les plus féroces. Ensuite tu auras la chance de te faire dévorer. J’espère que tu auras la chance de voir l’une des nombreuse caverne d’ossement d’animaux. »

« Dans cette dernière porte tu trouveras la mer infini. Tu devras nager jusqu’à ta mort et ne t’endors surtout pas tu pourrais te noyer. Je te donne 30 secondes pour ouvrir la porte de ton choix sinon tu seras automatiquement supprimer. Bonne chance. » Je la sens, la peur elle parcoure mon corps. Quelle porte je dois choisir? La voix, elle me parle encore et cette fois elle me dit »fait attention de ne pas salir ta robe blanche » et elle termine sa phrase avec un rire machiavélique.

Finalement je choisi la deuxième porte. J’ai peur est-ce que je fais le bon choix de porte? Je me lance.  J’ouvre la porte avec courage’j’avance et je ne vois aucun animal. J’arrive seulement dans uns petite pièce complètement blanche. À côté de moi il y a un matelas et un verre d’eau à côté. Est-ce que je suis ici pour toujours? Avant même que j’ai le temps de me retourner la porte ce referme derrière moi. Je tombe par terre et j’éclate en sanglot. La voix me parle mais cette fois d’un ton un peu plus doux »tu n’as malheureusement pas fait le bon choix de porte. Bonne fin de vie ma belle ».

 

FIN

 

 

La tempête d’Evan

Bonjour,

Je me nomme Evan et j’ai 39 ans. Dans ce texte je vais vous parlez de mon histoire que j’ai vécu quand j’étais petit. Tout-à-commencé quand j’avais 10 ans. J’ai déménagé le 15 septembre 1989 de Québec à Blanc-Sabon, une petite ville près de l’océan Atlantique. J’ai perdu tout mes amies et mon école pour le travail de mes parents. Mes parents étaient médecins. Les autres médecins, ont dit qu’ils n’avaient plus besoin de mes parents, alors ils ont trouvé leur travail à Blanc-Sabon. Quand j’étais petit, j’étais un garçon gentil, intelligent et drôle mais j’avais une déformation au visage quand je suis né.

Quand je suis arrivé à Blanc-Sabon, c’était la veille de ma première journée à l’école des Outils. Le lendemain matin, j’étais effrayé à l’idée d’aller dans une nouvelle école que je ne connaissais pas et que les personnes rient de mon visage. Quand je marchais dans le corridor tout le monde me regardait comme si j’étais un extraterrestre venu de nulle part. J’avais vraiment peur, alors j’ai couru jusqu’à que j’arrive dans le bureau…du directeur. Je ne savais pas quoi dire, alors je suis parti à mon premier cours. Durant 2 mois, j’essayais de me faire des ami(e)s, mais tout le monde riait de mon visage même quelques professeurs.

Durant une fin de semaine, je suis allé sur le bord de la mer Atlantique j’ai créé une tempête. Il y avait de l’eau, du vent et j’étais très content pour me venger des élèves qui riaient de moi. Je ne sais pas combien de temps allait durer cela, mais en ce moment, tout allait bien.

J’ai dit à ma mère que c’était moi qui avait créé la tempête et sa réaction était bizarre. On dirait qu’elle était effrayée, alors elle a dit qu’elle allait dire à la ville de se cacher dans un endroit qu’elle ne m’avait pas dit. Durant 2 mois, je ne voyais aucune personne quand je me promenais dans les rues. Dernièrement, ma mère m’a dit où la ville était cachée. Ils étaient cachés dans une grotte que ma mère et mon père avaient trouvée quand ils marchaient. Dans la grotte il y avait de la nourriture pour tout le monde des chambres, des salles de bains, des cuisines, etc. Ils sont restés 2 mois dans la grotte, car la tempête a durée 2 mois.

Quand la tempête s’est arrêtée, je suis resté 1 mois à la maison, car je n’avais pas vraiment le goût de retourner à l’école car j’avais créé la tempête. Durant 1 mois, je faisais mes devoirs, mes leçons et tout le reste. Quand je suis revenu à l’école, tous le monde me regardait avec des sourires, ils me disaient allo et durant toutes mes années à l’école, je me faisais des nouveaux ami(e)s. J’espère que vous avez aimés mon histoire et j’aimerais vous dire que si vous avez des différences, dites-vous que cela n’est pas grave.

Le bumkero

Le temps est calme, il pleut. Des avions passent pendant toute la journée. Le soir, les avions larguent quelque chose. Ça ne semble pas être une boite, mais plus du gaz infectant. Tout le monde court pour se trouver un endroit où se cacher. Moi, Blops je me trouve un bunker. Il est écrit dessus sur une pancarte Bumkero. Je rentre dedans. Quelques personnes me suivent, tous des enfants, mais pas un des 6 inconnus. Dans le bumkero, il n’y a que quelques petites choses. Il y a un grand meuble, une cafetière, un lit et un cristal de toutes les couleurs. Ce dernier est petit mais beau. Le lendemain, je me retrouve dans une pièce bizarre. Il n’y a personne, mais je vois un magnifique escalier de cristal très lumineux, alors je descends l’escalier. Au bout de 10 minutes j’arrive enfin. Je vois le même cristal que j’ai vu la veille, sauf qu’il est beaucoup plus grand. J’entends une voix, mais je ne sais pas d’où le son vient. Est-ce que je vois un dragon? C’est sûrement un rêve. Le soir, la même chose qu’ hier se reproduit. Alors, je redescends l’escalier,  oui encore 10 minutes de marche. Rendu enfin, je vois encore le cristal, mais quand je me réveille, j’ai le cristal dans ma peau. Je le cache.

Le lendemain matin, il y a 5 personnes qui sont infectées. Nous avons le choix de les laisser mourir dehors ou de les sortir dehors. En réalité ça revient au même choix. Mais bon, nous les sortons dehors.

J’entends la voix sauf que là je me tiens près. Alors, j’attends ce moment. Ça semble prendre 2 milliards de siècles, mais en réalité ça ne dure que 10 minutes. Le dragon arrive, je n’ai pas pu lui poser ma question. Je reviens dans la réalité. Tout le monde dit qu’ils sont affamés,  mais personne ne veut aller chercher de la nourriture. En réalité, pourquoi il n’y a plus de bouffe. C’est à cause qu’ils ont fait un buffet hier, mais bon, ils sortent tous des raisons de paresseux, mais vraiment de paresseux. Alors c’est moi qui s’en va chercher la bouffe.

Alors, je cours dans la forêt et je ne sais pas pourquoi, mais je me réveille dans le monde bleu. Je l’ai appelé comme ça parce que j’adore le  bleu et j’ai déduit que le dragon adore aussi le bleu. Je suis vraiment tanné de descendre toutes ces marche. Alors, je glisse sur la rampe pendant 10 minutes. En réalité, ça reviens à la même chose, mais bon.  Je ne vois même pas le dragon arriver et  je ne peux encore pas lui poser ma question. Je me réveille dans la forêt. Il fait froid, même très froid. Je vois les animaux terrorisés par le gaz. Alors, il se passe un phénomène très bizarre, je fais signe aux animaux de venir et ils me suivent tous. Nous marchons pendant très longtemps avec quelques branches et arbres  dans les mains. Ne me demandez pas pourquoi. Nous construisons ensemble parce que oui, les animaux m’aident à prendre les branches. Un jour plus tard, notre cabane est finie. Alors,  les animaux rentrent dans leur méga cabane.

Finalement, le soir, les avions larguent des bombes désinfectantes et tout rentre dans l’ordre.

 

Un collège étrange

Bonjour, je m’appelle Henri, j’ai 50 ans puis je ne suis jamais retourné au collège de Saint Denis. je vais vous raconter ce que beaucoup d’élèves ont vécu ce jour-là, cela était très terrifiant.

C’était un grand mère  octobre, un jour normal comme les autres. Je marchais pour aller à l’école, quand soudainement je vois une voiture de police qui est passé à ma droite à toutes vitesses. Lorsque j’arrivais à L’école, je vois des ambulances, des policiers et des pompiers. Quand je suis arrivé, j’ai vu des personnes recouvertes de toiles sur des civières.  Alors je suis allé voir mes amis, pour aller leur demander ce qui c’était passé. Il mon répondu qu’un garçon plus vieux était rentré dans l’école et avait tué 13 élève.

Peu après, on a évacué l’école, car c’était trop dangereux pour nous. Ce n’est que deux ans plus tard que l’école a réouvert, je suis allé, mais après la journée je ne voulais plus y retourner. Sur le chemin du retour, j’ai vu une camionnette ralentir en me voyant. La personne avait un masque de gardien de but, mais celui-ci était très vieux.  Soudainement j’ai vu des policiers tourner le coin de la rue.

Il paraît que c’était bien lui le gars qui avait tué les élèves. Encore aujourd’hui, il est en prison et il n’est pas près de sortir.