Annabelle Legault

DANS LES COULISSES DU SPORT ÉTUDIANT #1

Depuis déjà plusieurs années, le sport étudiant prend une grande place chez Les Scorpions. Plusieurs sports sont inconnus aux yeux de plusieurs élèves. Ma mission:  vous faire découvrir l’arrière du décor des Scorpions.

 

Le cheerleading est un sport peu connu ou sous-estimé. Tout d’abord, il faut bien comprendre qu’il y a une différence entre le cheerleading et les Pom-pom Girls. Le cheerleading est un sport à part entière. Il a ses propres compétitions mondiales, nationales, provinciales et régionales tandis que les Pom-pom Girls encouragent des équipes sportives telles que les équipes de football. Elles crient, ont des pompons et chantent.

J’ai réussi à interviewer une ancienne athlète maintenant devenue coach de l’équipe benjamine et juvénile, Emy Langevin.

 

Question – Depuis quand es-tu dans l’univers du cheerleading? 

Réponse –  J’ai commencé le cheerleading à l’âge de 11 ans, en secondaire 1. J’ai été athlète jusqu’à l’âge de 16 ans, soit jusqu’à ma dernière année au secondaire. J’ai gradué en 2016 et depuis maintenant 2 ans, je coache de jeunes filles qui souhaitent se dépasser dans ce merveilleux sport qu’est le cheerleading. En tout, je suis dans le monde du cheerleading depuis presque 8 ans. 

 

Question – Qu’est-ce qui t’a poussée à faire du cheerleading?

Réponse – Je souhaitais absolument trouver un sport d’équipe. J’ai vu une affiche qui annonçait l’audition, je me suis lancée et j’ai été choisie dans l’équipe.  Je suis automatiquement tombée en amour. 

 

Question – Qu’est-ce qui te motivait dans le cheerleading? 

Réponse – Ce qui me motivait, c’était l’esprit d’équipe et le « team work ». Pour faire ce sport, tu dois absolument avoir confiance en chaque athlète de ton équipe. Au bout du compte, ton équipe est ta deuxième famille. 

 

Question –  Quel est le plus grand changement que tu as observé dans le cheerleading à Corbeil depuis que tu as quitté l’école? 

Réponse« En étant une équipe parascolaire, il est très difficile de se démarquer des équipes qui elles, font partie d’un programme sport-étude. C’est de plus en plus difficile, car le niveau augmente d’année en année. 

 

Question –  Que représente le cheerleading pour toi? 

Réponse« Pour moi, le cheerleading a toujours pris une grande place dans ma vie. Ce sport a toujours été pour moi un moyen de me dépasser, de m’accomplir et de me réaliser. J’ai appris à avoir confiance en moi grâce au cheerleading. 

 

Question – Que réponds-tu à quelqu’un qui te dit que le cheerleading n’est pas un sport, que c’est facile? 

Réponse – Eh bien, je leur demande pourquoi [il disent cela], et souvent, je m’aperçois que c’est rempli de préjugés. Ces personnes ne connaissent sûrement pas notre réalité. Il faut beaucoup de détermination, de force musculaire et d’endurance cardiovasculaire. C’est un sport extrêmement compétitif et dangereux. De plus, la technique des mouvements est difficile à maîtriser. Il faut beaucoup de pratique pour y arriver. Ma réponse se résume en une phrase : « Le cheerleading n’est pas seulement un sport, c’est une discipline. 

 

On peut donc comprendre de cette entrevue que le cheerleading est un sport mitigé.

Pour avoir une idée générale de ce qu’est le cheerleading et d’une routine, j’ai mis deux liens à la fin du texte. Le premier est la chorégraphie juvénile de l’an passé aux nationaux, où elles sont arrivées 3e et le deuxième, un vidéo explicatif de ce qu’est le cheerleading, fait par une élève du PEI de la polyvalente Saint-Jérôme pour son projet personnel.

 

 

 

 

Par Annabelle Legault

 

Les favoris de l’été

Un parc pas comme les autres

Le parc Éole est un parc éolien pas comme les autres. Il contient la plus grande éolienne à axe vertical au monde. Elle mesure tout près de 110 m. On peut y faire des visites guidées, analyser le mécanisme de fonctionnement ou même encore l’escalader. Situées à proximité du parc national de la Gaspésie, ces plaines sont remplies de beaux paysages et de fabuleuses découvertes. Un site à voir pour ceux qui ont soif de savoir.

https://vacanceshaute-gaspesie.com/entreprise/eole-cap-chat-175.php

Par Annabelle Legault


Le film L’histoire de Pi

L’histoire de Pi raconte l’histoire d’un jeune Indien qui quitte son pays natal avec sa famille et leur zoo vers l’Amérique, où de meilleures opportunités les attendent. Or, le bateau fait naufrage en plein océan Pacifique et Pi se retrouve sur le canot de sauvetage, sans terre à l’horizon, avec Richard Parker, un redoutable tigre du Bengale adulte qui, lui aussi, tente de survivre par tous les moyens. Inspiré du roman du même titre, écrit par Yann Martel.

Par Amélia Gelineau


Les fées du phoenix

J’ai découvert le livre « Les fées du phoenix », écrit par Isabelle Roy. Publié en 2012 chez les éditions Hurtubise, le premier livre a tout de suite connu un succès parmi les jeunes. Nous sommes loin du cliché des contes pour enfants, le roman déborde d’aventure et de mystère, c’est un livre sur l’amitié et l’amour. J’ai adoré le livre parce que les personnages principaux sont vraiment particuliers et l’histoire nous surprend vraiment.

Par Dyana Beaudin


La série Glee sur Netflix

J’ai commencé à écouter une série sur Netflix qui s’appelle Glee. La série se base sur un groupe de 13 adolescents américains qui forment le Glee Club (un club de chant de l’école William McKinley, une école de Lima, Ohio). Ils forment le groupe avec leur professeur d’espagnol, Will Schuester. Si ce show télévisé avait quelque chose d’important à transmettre au public, ce serait que c’est très important d’accepter les autres comme ils sont, peu importent leurs origines, leur orientation sexuelle, leur couleur de peau, leur religion, etc. C’est une émission que je recommande à 100% surtout aux personnes qui aiment les séries musicales et comiques.

Par Jacobo Pugliese Gomez


Le mochi

Cet été, j’ai découvert un dessert succulent grâce à la chaîne 2e peau sur YouTube. Je vous donne des indices : il provient du Japon et il est un petit dessert glacé fait à base de riz gluant et de crème glacée. Vous avez peut-être deviné, c’est le mochi ! J’adore cette nouveauté puisque c’est autant rafraîchissant que sucré et que ça sort de l’ordinaire comparé aux cornets de crème glacée habituels. Sa préparation est très complexe, le riz gluant est d’abord cuit à la vapeur, puis se fait écraser dans un mortier traditionnel ou se fait écraser à l’aide d’une machine à mochi. Ainsi pétri, il devient une pâte gluante et élastique. Le mochi est ensuite modelé à la main, prenant une forme ronde ou bien la pâte est étendue puis découpée en forme de petits carreaux. Après, il peut être assaisonné avec du thé ou du sucre et être consommé aussitôt. Si vous n’aviez pas remarqué, les Japonais, eux, ne mettent pas de crème glacée dans leur recette. Donc, voici ma découverte culinaire de cet été!

Par Noémie Tourangeau


Histoires du soir pour filles rebelles

Le livre Histoires du soir pour filles rebelles raconte le parcours de femmes inspirantes qui se sont battues pour réaliser leur rêve. Toutes les femmes présentées, de Ada Lovelace jusqu’à Zhang Xian, nous servent encore de modèles aujourd’hui. Portraits, citations accrochantes et autres informations tout aussi intéressantes: ce livre est une source d’apprentissage et à la fois une véritable source d’inspiration.

Par Marianne Lachance

 

 

css.php