Pénélope Beauchemin

Au revoir Corbeil !

Cher Armand-Corbeil,

Je m’étais promis de ne rien t’écrire de «cheesy» pour la fin de mon secondaire… Mais que serait un aurevoir sans un peu d’émotions?

Premièrement, tu nous en as vraiment fait voir de toutes les couleurs. Des larmes de découragement à cause d’un mauvais examen et des surplus de récupérations à la fierté d’avoir enfin terminé de faire un septième lien avec le profil de l’apprenant. Des sorties au théâtre à une discothèque italienne en passant par les dortoirs de l’école de la mer à Tadoussac. Certains y ont vécu des files d’attente beaucoup trop longues pour un sandwich, des fêtes d’Halloween hors du commun et des Saint-Valentin passées avec des chiffres tatoués sur les avant-bras au Sharpie pour trouver sa paire.

On y est rentrés enfants, à peine âgés de douze ans, prêts à affronter le monde des grands et les joueurs de football de 6 pieds 8 dans des corridors beaucoup trop étroits. On en ressort cinq ans plus tard en réalisant que c’était juste une illusion: c’est pas si le fun que ça, le secondaire 5! On est loin des films américains et on doit commencer à penser sérieusement à notre vision de la vie. C’est maintenant qu’on entre dans le monde des grands. Une chance qu’on t’a eu, toi, et des enseignants d’exception pour nous épauler et nous faire grandir. J’aurais pu passer ma vie sans savoir ce qu’était un logarithme…T’imagines?

Il y a des choses qui, après cinq ans, restent et resteront des mystères: la présence d’un sous-sol en dessous de la piscine, la raison des nombreuses alarmes d’incendies, la présence d’un jardin sur le toit…

Quand j’y pense, nous avons tous tellement de souvenirs dans cette école. Pour ma part, je m’en veux parfois de ne pas en avoir plus profité. À force de chialer sur notre temps de diner trop court pour vraiment avoir le temps d’aller aux galeries, j’ai passé à côté du fait que j’y étais. J’avais la chance d’avoir plein de boutiques à quelques minutes de marche. Quand j’aurai un emploi et une famille, aller diner au centre commercial avec des amies risque de se faire plus rare. Il en va de même pour l’heure du début des cours… Qui n’a pas déjà maudit d’attendre l’autobus à 7h00 (ou même 6:45!)  dans le noir à -20º? En même temps, qui aurait dû apprécier rentrer chez lui à 15h00 chaque jour? Au cégep, apprenons à voir le verre à moitié plein.

Finalement Corbeil, bien que tu nous aies parfois obligés d’apprendre certaines choses (les classes d’espagnol auraient sûrement été moins peuplées!), j’en suis et serai toujours reconnaissante. Quand j’ai compris ce que disaient deux Cubains qui essayaient de nous avoir dans un marché ou que j’ai pu identifier un crustacé en Gaspésie quatre ans après Tadoussac, j’avoue avoir été fière. De moi, mais de toi aussi. Fière de dire que j’avais une école qui faisait autre chose que des mathématiques de base et de la gestion de classe. J’appartenais à une communauté diversifiée et ouverte.

Et si jamais un jour je me fais dire de rester jazz, si je sens l’odeur de bagels brûlés dans ma cuisine ou si on me demande si je suis prête à réduire mes déchets, sache, cher Armand-Corbeil, que j’aurai une pensée pour toi et les cinq ans que j’ai passées entre tes murs.

Merci pour tout,

Pénélope, 5ième secondaire, PEI

 

Les favoris et découvertes de l’hiver 2017-2018

Depuis trois semaines déjà, c’est le printemps. C’est donc pourquoi je vous reviens avec les favoris de l’hiver 2017-2018 et non d’un mois en particulier! Nous nous sommes dit qu’on allait en avoir plus de cette façon et que le contenu allait être plus diversifié. J’espère que vous allez apprécier ce nouveau concept!

Les Bijoux Dhyaan, Mylène Charland

Ces magnifiques bijoux sont faits au Québec et reliés à une bonne cause. Leur création permet d’offrir à des personnes en difficulté la possibilité d’occuper des emplois adaptés. De plus, la production contribue au développement économique local.

 

 Le cours de langage Python, Mohamed Adam Kamal

C’est un cours complet de programmation en langage Python sous forme de vidéo : la formation semble très complète et permet de comprendre les fondements de la programmation en général.

 

La série Heroes, Paul Vézina

C’est une série de science fiction complexe, où un peu partout dans le monde, des individus découvrent qu’ils possèdent des pouvoirs comme la régénération, l’invisibilité et la maîtrise du temps. Ces derniers s’en servent pour faire le bien et le mal.

 

Queer Eye, Roxanne St-Hilaire

C’est une télé-réalité diffusée sur Netflix où on retrouve la Fab Five, Antoni Porowski, Tan FranceKaramo BrownBobby Berk et Jonathan Van Ness qui ont chacun une spécialité. À l’aide de cette dernière, ils «transforment» des hommes, et ce, surtout de l’intérieur dans le sens qu’ils leur apprennent à être plus confiants.

 

Émile Bilodeau, Marc Michaud

C’est un jeune chanteur de 20 ans dont le style musical est le folk engagé. Il est un peu comique avec une grande sensibilité et présente son premier album avec une belle intensité.

 

Soupe opéra, Élodye Barré

C’est par leur chandails, par leurs macarons, par leurs sacs et par leurs autocollants qu’ils passent des messages en lien avec le féminisme et le végétarisme. Ils étaient présents au Festival végane de Montréal à l’automne 2017. Leurs produits ne sont pas encore en vente ailleurs que dans des événements, mais une boutique en ligne est en préparation.

 

Le Google Home, Kathy Martel

C’est un genre de mini ordinateur qui se contrôle par la parole. On peut « lui demander » de faire des recherches sur internet, de faire jouer de la musique, de faire jouer une émission sur votre télévision, etc.

 

Chandelle KAYO – Collection Érable, Gabrielle Hurteau

C’est une assez grande chandelle vendue au prix de 25$ chez KOZY. L’odeur d’érable qu’elle diffuse est bien représentée par la boîte, qui est identique aux contenants de sirop d’érable qu’on trouverait à l’épicerie. De plus, c’est un produit fait à la main par des artisans du Québec.

 

Gossip Girl, Virginie Lessard

C’est une série télévisée qui est destinée aux adolescents et qui est de retour sur Netflix depuis peu. On y voit la vie de jeunes adolescents faisant partie de l’élite de Manhattan. La série mélange drame, amour et humour et contient six saisons.

 

Le thé anti-stress, Pénélope Beauchemin

Ce thé anti-stress au magnésium calme et détend les muscles endoloris. Il suffit de mélanger une cuillère à thé du produit en question avec de l’eau bouillante.

 

Voilà! C’était l’avant dernière édition des favoris écrite par moi-même cette année : je n’en reviens pas! Partagez-nous ce que vous avez découvert de votre côté cet hiver.
Élodye Barré

Sources:

Bijoux Dhyaan : http://dhyaan2016.wixsite.com/lesbijouxdhyaan

Python : https://www.youtube.com/watch?list=PLrSOXFDHBtfHg8fWBd7sKPxEmahwyVBkC&v=HWxBtxPBCAc

Heroes : https://frpnet.net/haberler/dizi-haberleri/heroes-dizisi-geri-donuyor

Queer Eye : https://www.youtube.com/watch?v=GZMrivD2Aok

Émile Bilodeau : https://www.youtube.com/watch?list=PLt06FY-HqpN1oeUbpEG68jeG2NapdgwfL&v=xFa9x_jF21E

Soupe opéra : https://www.facebook.com/SoupeOperaaa/photos/a.506638466366116.1073741828.503356036694359/506640769699219/?type=3&theater

Google home : https://www.youtube.com/watch?v=r0iLfAV0pIg

Chandelle Kayo : https://www.lebonsiropderable.com/produit/chandelle-a-lerable/

Gossip Girl : http://www.instyle.com/news/gossip-girl-s-100th-episode-airs-tonight

Thé anti-stress : https://ca.iherb.com/r/natural-vitality-natural-calm-the-anti-stress-drink-organic-raspberry-lemon-flavor-16-oz-453-g/5124/?p=1?p=1

 

Écrit blanc sur noir

Non, je ne suis pas noire, ni asiatique, ni indienne. Je pensais au tout début ne rien écrire et ne pas m’impliquer dans cette cause puisque je ne suis pas noire, ni raciste. Je ne suis donc pas touchée. En fait, c’est plutôt le contraire.

Puis, un ami m’a confié se faire traiter de «negro». J’étais révoltée. Être noir est une insulte?

Si tu es raciste, tu n’es probablement pas ouvert à militer pour l’enjeu. Et si tu es noir ou « jaune » ou tout simplement différent, tu peux décider de militer ardemment. Et si tu es blanc, tu restes impartial au milieu? Témoin de l’horrible spectacle? Tu fermes les yeux en te disant « je ne m’impliquerai pas, je ne suis pas touché(e) » et tu poursuis ta vie? Je te promet que si chaque personne se sent concernée par le sort des autres, nous verrons une différence.

L’ancêtre du racisme remonte à la bible. On disait d’Adam et Ève qu’il étaient les êtres suprêmes. Remarquons: ils étaient blancs. Association faite: Les blancs sont la race suprême. Voilà, nous avons trouvés. Nous avons, noir sur blanc, une réponse à la question que tous voulaient savoir à l’époque: Qui méritaient d’être les plus forts? Fin du cheminement intellectuel. Fin de l’esprit critique. Fin de la rationalisation.

Aujourd’hui, nous savons que bon nombre des théories qui ont été avancées il y des siècles ne sont pas tout à fait vraies – «Spoiler alert»: La terre n’est pas plate – Nous avons la chance de tous être capable de penser par nous-même et j’espère sincèrement que si un jour un génocide venait à frapper, nous serions en mesure de l’arrêter puisque chacun d’entre nous  pourra dire « Ça n’a pas de sens. »

Même si ce phénomène entraîne parfois des problèmes, nous sommes une société qui doit le voir pour le croire. Nous analysons, cherchons, étudions. Nous nous basons sur des faits. Nous sommes une population hautement éduquée et intelligente. Mais, nous discriminons une majeure partie des gens à cause d’un couple idéalisé dont nous ne pouvons pas encore prouver l’existence. J’aimerais bien lire une étude sur ce lien.

Maintenant, si je te pose la question: es-tu d’accord avec Hitler? Peu sont ceux qui répondront oui.  Pourtant, si on analyse ce qu’Hitler faisait, c’était à la base de promouvoir un mouvement xénophobe et d’inciter les Allemands à se tourner contre les gens étrangers pour les faire sentir mal d’avoir leurs propres croyances. 

Si tu insultes un Noir ou que tu passes un commentaire (oui, j’ai dis Noir. Je ne pense pas qu’une couleur de peau doit avoir une connotation péjorative), tu veux l’attention des autres et les inciter à faire de même. T’es-tu demandé ce que tu faisais subir à ta victime? Mon ami craint le soleil par peur de trop bronzer. Il aimerait avoir la teinte de peau de quelqu’un plus pâle pour ne pas subir tes remarques. En fait, tu as le même comportement que l’horrible personnage qui a sévi en 1940 : tu le fais sentir coupable d’être qui il est vraiment.

Et si tu n’es pas encore totalement convaincu, voici d’autres preuves. Parlons de l’esclavage. Il y a de cela très longtemps, nous avons fait venir des Africains par bateaux pour travailler dans les champs agricoles ou pour servir les locaux en cuisinant ou en s’occupant des enfants. Puis, ces familles ont évolué, grandi et les générations ont continué. Les années 1950 sont arrivées à nos portes et la ségrégation raciale a fait rage aux États-Unis. Nous avons privé de liberté, blessé et tué beaucoup de gens d’autres races sous le seul prétexte qu’il étaient différents et « inférieurs ». Je voudrais cependant attirer votre attention sur un fait: D’où viennent les Noirs? Du New-Jersey? Là où il fait froid? Leur pigmentation de peau est souvent liée à leur pays très ensoleillé et chaud pour éviter qu’ils n’attrapent de coups de soleil. Donc, les premiers Blancs ont amené de force tous ces gens sur leur propre territoire et ont séparé des familles pour les forcer à l’esclavage, mais ont, aussi, quelques décennies plus tard, rejeté ces mêmes personnes sous prétexte qu’ils n’étaient pas comme eux. Plutôt ironique, non?

 

Les immigrants sont des gens qui, généralement, ont fuit leur pays pour des raisons économiques ou sociales. Dans tous les cas, ils ont traversé des situations inimaginables et méritent d’être heureux. Au lieu de les discriminer, nous devrions leur demander de nous raconter leur histoire. À travers les récits maritimes et les cachettes dans des camions, nous aurions une belle leçon d’humilité à apprendre.

Aujourd’hui, j’aimerais célébrer chaque personne sur terre qui, peu importe sa couleur de peau ou sa religion, mérite de vivre épanouie. Chaque personnalité enrichie l’humanité, chaque chanson traditionnelle embellit notre héritage et chaque met typique cultive la diversité. Nous sommes à l’aube d’un changement.

 

 

Nous devrions être fiers de notre monde. Célébrons la différence !

 

Par Pénélope Beauchemin

 

La réalité derrière le filtre

 

En l’honneur de la journée mondiale de la femme, j’ai eu envie de vous partager mon expérience sur la réalité à laquelle nous sommes tous confrontés, mais qui, parfois, semble être oubliée. Je m’explique : tout le monde sait que les réseaux sociaux ne sont pas le reflet de la réalité. La petite photo de chat a été modifiée 100 fois, retouchée, éclairée différemment et finalement mise en ligne. Je ne vous apprends ici rien de nouveau.

La question que je me pose réellement est la suivante: À quel point notre cerveau en est-il conscient? Prenons-nous vraiment le temps de nous poser la question? Lorsque nous défilons rapidement notre fil d’actualités, nous sommes confrontés à des corps parfaits ou des paysages majestueux… Mais honnêtement, combien de temps passes-tu à regarder chaque publication? Une seconde? As-tu le temps de te voir les #ad #partner #paidpartner #partnership #brand ou #collaboration? Derrière ces mots clics se cachent des milliers de dollars versés par la compagnie au blogueur qui sera chargé d’en faire la promotion.

Pour ma part, j’ai eu droit à ce bain de réalité. Je connais quelqu’un dans mon entourage qui a décidé d’être blogueuse à temps plein. Elle vit de ses articles et de son site internet. Curieuse de me plonger dans ce monde, j’ai offert de lui donner un coup de main pour gérer ses différents comptes. Le monde des réseaux sociaux est loin d’être «goals».

Premièrement, savez-vous ce que c’est qu’un «comment group»? En fait, c’est une alliance de gens qui, dès qu’un membre du groupe publie une photo, vont l’aimer et la commenter automatiquement. Peu importe ce qu’il y a sur la photo: tu te dois de l’approuver. Lorsque vous faites partie d’environ quatre ou cinq alliances, dites-vous que les cinquante premiers commentaires sont publiés par obligation.

Ma première tâche, en tant qu’assistante, était de répondre aux commentaires. Mettons quelque chose au clair: il y a de fortes chances que ce ne soit pas ta YouTubeuse préférée qui te réponde. C’est plutôt son assistante qui est chargée de le faire. Malheureusement, elle ne réagit probablement même pas parce qu’elle est touchée par tes propos – toi qui lui dis d’un anglais un peu malhabile qu’elle est «sooooo cuuuute» – mais parce que cela crée de l’engagement. Plus le compte Instagram sera présent sur la toile, plus le moteur de recherche comprendra que cette personne est réceptive et placera ses publications dans le fil d’actualités d’un plus grand public. C’est ce qu’on appelle des algorithmes. Plus d’échanges, plus de popularité. Bref, oui, elle commentera un simple émoticône de cœur à un peu n’importe quoi parce que c’est ce qui importe: faire croître l’audience.

Abordons maintenant le sujet des sponsors. Par exemple, pour un compte ayant une portée de 220 000 abonnés, la personne peut être payée facilement dans les milliers de dollars USD pour une simple photo avec un produit et un mot clic. Je suis moi-même allée souper avec un groupe de gens qui font des réseaux sociaux leur métier et je les entendais parler de leurs déboires. «Je vous jure, le produit était horrible! J’ai essayé d’en parler le moins possible!» Pourtant, le message qui est parvenu à toi est le suivant: «Meilleur crème pour le visage! Mon visage est tellement doux et hydraté!» Rappelle-toi que lorsque la caméra est éteinte, tu ne sais pas le discours que ces personnalités tiennent réellement.

Instagram tente présentement de contrer ces effets en instaurant un petit logo «paid relationship» en haut des photos. L’as-tu remarqué? Non? Instagram a donc encore du chemin à faire!

D’ici ce temps, je suis là pour te rappeler que d’observer les autres sourire à travers ton écran n’augmentera en rien ton bonheur. Même, au contraire, de te comparer à ces filles sur les plages désertes tropicales pourrait te rendre malheureux.se. Mais observe bien quelque chose: quand la caméra est fermée, elle est encore seule sur son île déserte. Souris, remercie tes amies et les moments qui remplissent ta vie. Va parler à ta grand-mère, demande lui où elle a grandi. Félicite les femmes fortes de ton entourage et tu verras que celles-ci ont énormément à raconter. Nous sommes toutes incroyables.

Bonne journée de la femme!

 

Par Pénélope Beauchemin

Les favoris et découvertes du mois d’octobre 2017

 

Élodye Barré

 

Le mois d’octobre a été un autre mois qui a passé très vite : l’automne est bien entamé et les températures plus froides commencent à se manifester. Alors, voici les favoris et découvertes du mois qui sont assez diversifiés ! J’espère que vous découvrirez plein de nouvelles choses grâce à cet article. 🙂

Les étuis pour cellulaire de la marque Pela, Élodye Barré

Ce sont des étuis plus respectueux de l’environnement: ils sont faits à partir d’une certaine quantité de lin et sont compostables. En plus, ce sont des produits canadiens qui sont faits plus précisément en Saskatchewan et en Ontario.

La série télé Gotham, Paul Vézina

Image trouvée sur http://www.tvguide.com/tvshows/gotham/638885/

C’est une série disponible sur Netflix et réalisée par DC Comics. Elle raconte les aventures de l’inspecteur James Gordon dans la ville sale, corrompue et hyper-criminalisée de Gotham, et ce, avant l’arrivée de Batman.

 

Le moteur de recherche Lilo, Mohamed Adam Kamal

C’est tout récent et géré par une formidable organisation. Contrairement aux autres, cette organisation vous fait générer une «goutte d’eau» par recherche sur leur moteur. Vous pouvez alors choisir, parmi des centaines de projets, à qui offrir vos gouttes d’eau qui sont l’argent produite par vos recherches.

 

La boulangerie Capucine et Tournesol, Pénélope Beauchemin

Photo trouvée sur http://www.capucine-et-tournesol.com/

C’est une boulangerie familiale, locale et «underground» située à Montréal, plus précisément dans le Mile End et qui est tellement mignonne. Les produits qu’on y vend sont frais du jour et santé.

 

Le festival Zéro Déchet de Montréal, Roxanne St-Hilaire

   

     Crédits photos: Vincent Azaïs

C’est un tout nouveau festival qui a eu lieu les 14 et 15 octobre derniers au marché Bonsecours. On pouvait y faire plusieurs choses pour s’informer au sujet de ce mode de vie qui gagne en popularité. En effet, il y avait des ateliers, des conférences et des exposants.

Les lunettes BonLook, Marie-Lee Ménard

   

Photos trouvées sur https://fr-ca.bonlook.com/women

C’est une compagnie québécoise qui vend des lunettes de vue et de soleil tendance, et ce, à  des prix abordables. Le design et la fabrication sont faits à Montréal et on peut les acheter en ligne ou à l’un de leurs magasins. Il y en a, par exemple, un au Carrefour Laval et un aux Galeries d’Anjou.

Voilà pour les favoris du mois d’octobre, on se retrouve pour les favoris de novembre !

Psst! Faites-nous part, vous aussi, de vos favoris et de vos découvertes dans la section des commentaires sous l’article ou sur nos réseaux sociaux.

Les favoris et découvertes de l’été 2017

L’été est déjà terminé, mais je suis sûre que vous en avez profité au maximum ou du moins, je l’espère! Pour ma part, ce fut un été chargé et rempli de découvertes et de choses à vous partager: voici donc la première édition des favoris et découvertes de cette nouvelle année scolaire!

 

Passion Color Mask par Alter Ego, Jade Sévigny

 

C’est un revitalisant pour les cheveux qui, évidemment, les hydrate, mais qui, en plus, intensifie leur couleur et les pâlit.

 

La friperie EvaB, Élodye Barré

C’est un endroit unique en son genre qui combine friperie et café et qui est située sur le boulevard St-Laurent à Montréal. C’est dans un vieux bâtiment et il y a des vêtements, des déguisements et des accessoires sur environ deux étages.

 

Cooper Branch, Roxanne St-Hilaire

 

Les restaurants Copper Branch, dont la majorité des succursales sont situées à Montréal, sont des restaurants entièrement végétaliens.

La série de livres Sorcière, Virginie Lessard

C’est une série de livres composée de quinze tomes écrite par Cate Tiernan. Elle est, comme vous l’avez sûrement deviné, sur le thème des sorcières.

La compagnie Zorah, Pénélope Beauchemin

C’est une compagnie québécoise de produits de beauté naturels, équitables et biologiques vendant autant des produits soins que du maquillage.

 

Tasse à piston pour le thé glacé, Kathy Martel

C’est une tasse de la compagnie David’s Tea. Elle aide à faire du thé glacé en quelques minutes sans trop se poser de questions: c’est rapide et facile.

 

La série de livres Le trône de fer, Paul Vézina

 

C’est une série de livres fantastiques écrite par George Raymond Martin. On la connaît souvent plus à cause de la série télévisée sous le nom de Game of Thrones.

Le Zoo de Cape May, Gabrielle Hurteau

C »est un zoo situé dans l’État du New Jersey, aux États-Unis, où l’entrée est gratuite mis à part le don volontaire. Il y a aussi plusieurs autres activités à faire sur le site.

Le jeu vidéo Danganronpa, Mathis Perreault

C’est un jeu vidéo japonais où des étudiants sont emprisonnés dans une école et doivent s’entretuer pour en sortir.

La ville de Savannah, Ann Alexandra Rodriguez Turcot

 *

C’est une ville située aux États-Unis, plus précisément en Géorgie, qui a été fondée au XVIIIe siècle. Cette ville est reconnue pour ses statues, ses fontaines et ses grands arbres matures.

Voilà, c’est terminé! Et vous, quels sont vos favoris de cet été? Dites-les-nous dans les commentaires! 🙂 Vous aurez peut-être la chance de voir votre favori mentionné dans l’édition du mois de septembre!

 

Élodye Barré

*Photos par Ann Alexandra Rodriguez Turcot

Les différences alimentaires

Le monde des différences alimentaires…Pas pour maigrir, mais toujours dans un but de santé, de principes ou de valeurs, combien de fois tu t’es fais dire: « Non merci, je suis vegan. » Est ce que tu t’es demandé si ton ami un peu marginal allait en manger de tes crêpes au bleuets? Je vais donc démystifier tout ça pour toi, globalement, à l’instant.

Les trois principaux:

Les végétariens: Ils mangent des œufs, boivent du lait, certains auront même une autre perception du poisson ou des insectes. Tu ne verras jamais un végétarien manger de la viande par contre, sous aucune circonstance.

Les flexitariens: Ils ne mangent pas et ne cuisinent pas de viande à la maison. Lorsque possible, ils éviteront toujours d’en manger, mais lors d’un voyage ou d’un souper chez quelqu’un, ils accepteront de manger très occasionnellement des produits animaliers. Le but c’est avant tout de comprendre que l’animal a pris trop d’importance et qu’il faut réduire sa consommation, pour sa santé aussi.

Les végétaliens/véganes/vegan:
C’est la forme la plus stricte. Les végétaliens ne consommeront jamais, sous aucun prétexte, de produits animaliers. Même les œufs et le lait. Le végétalisme va aussi plus loin que l’alimentation. Un végane s’assurera toujours que son maquillage n’a pas été testé sur les animaux, que ses souliers ne sont pas fait en cuir ou encore que son manteau n’est pas en duvet de canard.

Pesco/Lacto/Ovo:
Ces diminutifs sont placés devant le mot végétalien ou végétarien. Par exemple, un lacto-végane ne portera pas de manteau de fourrure, ne mangera pas de viande ou d’œufs mais il boira du lait. Les « ovos » vont manger des œufs et les « pescos » mangeront occasionnellement du poisson.

Pénelope Beauchemin

Recette de Buddha Bowl

Crédit photo: William Desmarais

Ce que j’aime d’un bol Buddha c’est que tu peux mettre tous les légumes que tu as dans ton réfrigérateur et tout de même réussir une bonne recette complète et nutritive. Tu n’es pas obligé d’utiliser les mêmes ingrédients que moi dans la vidéo mais je te conseille tout de même des combinaisons qui resteront appétissantes (ex: champignons-courgette-betteraves/ Tomates-concombres-pommes/ Patates douces-brocolis-carottes/ champignons-asperges) 

Recette: 

  1. Cuire la base de glucides (soit des nouilles Soba, du quinoa, du riz (Brun de préférence) ou encore du couscous) tel qu’indiquer sur l’emballage.
  2. Couper et/ou sauter et/ou cuire les légumes. (Tu peux, par exemple, faire sauter les champignons, mais garder crues les betteraves pour un succulent mélange croquant-chaud ou encore tout garder crus pour te simplifier la vie et sauver du temps.) 
  3. Faire cuire et/ou couper ta protéine (végétale de préférence…Par contre il est nécessaire de faire tremper ses pois chiches 24h avant de les cuire, donc je te conseille d’utiliser des fèves en canne pour une économie de temps! Rince tes fèves à cette étape). 
  4. Si tu veux faire une sauce, c’est le bon moment de la faire! Nous te conseillons la sauce dragon: tu pourras trouver différentes recettes faciles sur Internet. Tu peux aussi faire la sauce Dijon-miel de mon précédent article « Dé-junker » ou simplement mélanger de l’hummus, de l’eau, de l’huile d’olive et un peu de sirop d’érable. 
  5. Finalement, monte ton bol. La composition devrait être environ celle-ci: 

10% verdure (la laitue de ton choix, romaine, cresson, mélangée, épinards) 

25% légumes/fruits autres (ici représentés par les champignons, les courgettes et les betteraves) 

25% de la base de grains 

20% de protéines (lentilles, fèves etc.) 

15% gras santé 

5% petits extras (sarrasin grillé, graines de sésames, choucroute etc.) 

Tu déposes d’abord le grain au fond et tu ajoutes tout par dessus, sans oublier ta sauce! Voilà! Il ne te reste qu’à déguster!

Bon appétit!

Pénélope Beauchemin

Les favoris et découvertes du mois d’avril 2017

Un autre mois vient de passer (beaucoup trop vite à mon avis!),voici donc une autre édition des favoris du mois.

 

    

C’est une épicerie naturelle et santé où l’on peut retrouver des aliments biologiques et tout pleins d’autres articles. L’endroit est fait sur deux étages: au rez-de-chaussé, on retrouve toute la nourriture et au deuxième étage, on retrouve les soins, les produits cosmétiques, les produits ménagers, etc. (c’est un peu comme une pharmacie).

 

  • Le voyage en Italie, Ann Alexandra Rodriguez Turcot

Toutes par Ann Alexandra Turcot

  

C’est un voyage qui a été organisé pour les élèves de secondaire 4 et 5 et qui était durant la semaine d’étude (à Pâques). Les élèves ont visité un grand nombre de villes comme Venise, Florence, Rome, Sienne, Pise, etc.

Psst, il y aura un article à propos de ce voyage sur le blogue!

 

C’est une série de romans fantastiques écrite par Cassandra Clare. Il y a d’autres séries de romans, écrits par la même auteure comme: The Mortal Instruments – Les Origines, The Mortal Instruments – Renaissance et The Last Hours.

 

C’est un groupe originaire d’Angleterre qui explore les limites du rock alternatif tout en restant fidèle à leur nom. Simple, humain et rempli de solos de guitare tous aussi exceptionnels les uns que les autres, c’est un groupe à découvrir. Cocoon est une des chansons de leur premier album, The Balcony.

 

La compagnie Dans le sac crée des sacs réutilisables 100% cotton biologique qui sont parfaits pour le pain ou les produits en vrac. Ils sont disponibles à plusieurs endroits à Montréal.

 

  • L’exposition de Marc Chagall. Chagall, Marc Michaud

L’exposition sera présentée jusqu’au 11 juin 2017 au Musée des beaux arts de Montréal. Couleurs et musique seront au rendez-vous dans les œuvres de l’artiste. Cette exposition est la plus importante jamais consacrée au peintre au Canada.

 

C’est un  film de Disney racontant l’histoire à la fois touchante et palpitante d’une jeune fille polynésienne qui part à l’aventure dans le but de sauver son peuple avec l’aide d’un demi-dieu se nommant Maui.

 

Voilà ! En espérant que vous avez trouvé l’article intéressant!

N’hésitez pas à me dire votre favori d’avril dans les commentaires  🙂

Élodye Barré

Collations de soirée

Il est tard et tu réalises que tu as encore un petit creux? Ce n’est pas le moment de te tourner vers le sac de chips! Il n’est pas conseillé de manger n’importe quoi avant d’aller dormir, car si ton système digestif est occupé et rush pas mal, tu auras de la difficulté à trouver le sommeil, tu ne te sentiras pas très bien et ce n’est clairement pas la recette gagnante pour une nuit réparatrice! D’un autre côté, te coucher en ayant faim ne contribue pas à t’endormir rapidement! Voici donc ma liste de « late night snacks »:

Avant tout, il est important de savoir que la bonne collation santé de soir est celle que tu prends environ 45 minutes avant d’aller dormir et qui n’est pas riche en protéines ou en gras, car ils sont difficiles à digérer. On opte plutôt pour une majorité de glucides. 

  1. Rondelles de bananes ou pommes avec beurre de noix et quelques raisins secs. 

  2. Yogourt avec fruits et granola 

  3. Quelques craquelins de grains entiers garnis de fromage

  4. Une tasse de bleuets, frais ou même congelés! 

  5. Un petit bol de gruau dans du lait d’amande ou de l’eau avec des fruits

  6. Hummus avec des carrottes/céleris 

  7. Fromages style Ficello, Babybel

  8. Céréales de grains entiers avec du lait

  9. Un œuf dur sur un craquelin de grains entiers 

  10. Popcorn! Mais attention, pas celui pré-emballé rempli de sel et de beurre! Éclate le toi-même ou achète la version nature que tu garnieras de canelle, poivre rouge, levure nutritionnelle ou même de jus de lime! 

Pénélope Beauchemin

css.php