Des voeux réalistes

Avec la nouvelle année qui commence s’amorce une réflexion sur notre vie, ce qui nous amène à prendre des résolutions. Des plus petites aux plus grandes, elles sont toutes importantes pour faire de cette année lune des meilleures

 

 Les objectifs que l’on se fixe à chaque an coulent souvent au fond de notre cerveau, écrasés par les obligations. Que ce soit pour faire plus d’activité physique ou pour consacrer plus de temps à notre famille, il nous faut du temps. Et lui, on court toujours après… MAIS si vous faites de votre résolution une priorité, vous pourriez faire partie de 6% des Canadiens qui atteignent leurs buts.

Les résolutions personnelles

 Les résolutions personnelles ont souvent pour but d’améliorer notre qualité de vie et celle de nos proches. Les plus populaires sont de faire plus de sport, de mieux manger, d’avoir de meilleures notes, etc.  Mais, pour moi, une année bien réussie, c’est d’entretenir et de renforcer les liens avec la famille et l’entourage.

C’est de donner au prochain en se disant que nous sommes chanceux de vivre dans un pays qui n’est pas en guerre et où les droits de l’homme sont respectés. C’est aussi de se dire que ce n’est pas tout le monde, justement, qui a la même chance que nous. C’est pourquoi faire preuve de bonté autour de soi peut être une bonne résolution pour 2019.

Les résolutions de groupe

Que ce soit en famille, dans ton groupe d’amis ou à plus grande échelle, les résolutions collectives sont toujours gagnantes. Si, en famille, vous décidez de diminuer votre empreinte écologique, soit en évitant les produits suremballés, vous pourriez, par exemple, acheter des litres de jus au lieu des paquets de petits jus pour les lunchs. D’ailleurs, le prix sera équivalent ou moindre! Acheter local est également une bonne manière de réduire la pollution et cela contribue aussi à l’économie d’ici.

Sur la photo, dans l’ordre habituel : Jean-François Trottier, directeur de l’école de la Sablière, Marie-Ève Lamontagne, enseignante à l’école de la Sablière, Thomas Duzyk, président de la Commission scolaire des Affluents, Marc-André Plante, maire de Terrebonne, Paule Fortier, présidente de la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles.

 

En 2019, l’environnement doit être au cœur de nos préoccupations. C’est pour cela que notre école s’est donné un objectif, celui d’installer un bac de compost dans la cafétéria Sud. Ensuite, ce sera à notre tour de faire attention à ce que nous jetterons dans ces bacs.

 

Sur le plan humain, on devrait demander un meilleur traitement pour les victimes d’agressions sexuelles. “On ne peut pas lancer des appels publics aux victimes pour les convaincre de porter plaintes, et ne pas se soucier de ce qui leur arrive ensuite”, précise Ariane Krol dans l’article Quatre vœux pour 2019paru dans La Presse.

– Je suis tout à fait en accord avec elle. 

Espérons également que 2019 n’acceptera plus le racisme, les inégalités entre hommes et femmes et le non-respect des droits humains.

-Or, si l’on veut que ça change, c’est NOUS qui devons nous mobiliser.

 

C’est maintenant votre tour de faire un choix sur les plans individuel et collectif pour rendre notre monde meilleur.

 

Maya Rioux, idéaliste pleine d’ambitions

 

Imprimer
(Visited 139 times, 1 visits today)

2 thoughts on “Des voeux réalistes

  1. Wow ! Tu nous fais réfléchir à propos de toutes ces résolutions que l’on ne tient pas jusqu’au bout. Très bel article !

  2. Belle Maya! Il est à ta hauteur. Tu fais réfléchir , moi qui n’ai pris aucune résolution! Bravo!

Comments are closed.

css.php