Débat sur le port du polo à l’école

À l’école Armand-Corbeil, le port de l’uniforme fait l’objet d’un débat. Le conseil de l’établissement a sondé les étudiants pour savoir qui était pour et qui était contre. Le journal étudiant a alors décidé d’aller à la rencontre des étudiants, du personnel, des parents et des professeurs pour connaître leur opinion sur le sujet. Les opinions que nous avons récoltées sont très variées.

 

« Il y a beaucoup de gens qui abusent du code vestimentaire, c’est pourquoi je pense que ce serait bien d’avoir un uniforme », nous dit un étudiant pour le port de l’uniforme. Un autre affirme, « Je trouve que ça prend beaucoup de temps m’habiller le matin, donc ce serait plus facile et moins long si nous avions des uniformes ». Et finalement, « Il y aurait beaucoup moins d’intimidation concernant le style vestimentaire ».

 

« On est la seule école dans la commission scolaire à ne pas avoir d’uniforme encore, donc ça fait de nous une école unique et différente, de plus, les vêtements créent beaucoup de différences entre nous et je trouve que c’est inspirant », nous dit une étudiante contre l’uniforme. Une autre élève trouve que ça les prive de leur liberté d’expression, car il y a des personnes qui préfèrent mieux s’exprimer avec leurs vêtements. Enfin, une autre étudiante affirme que le code vestimentaire est assez strict, donc ça ne changerait pas grand-chose.

Pour conclure, avec nos interviews, nous remarquons qu’il y a légèrement plus de personnes qui sont contre l’uniforme ou même, contre le code vestimentaire. Toutefois, les résultats du sondage disent le contraire. Les principaux points avancés sont la liberté de s’exprimer et la différence concernant les vêtements. Pour les personnes pour, les élèves disaient en général qu’il y aurait moins d’intimidation sur le physique et une plus grande facilité de s’habiller le matin.

 

Maintenant, voici les résultats tant attendus :

 

  • Pour les parents, c’est à égalité, donc 58% pour et 42% contre.
  • Pour les élèves, c’est 79% contre et 21% pour.
  • Et finalement, pour les professeurs, c’est 70% pour et 30% contre.

 

La décision finale reviendra au conseil d’établissement de l’école.

 

Partagez votre opinion sur toute les plateformes pour vous faire entendre.

 

Les jeunes parlent, écoutons-les!

 

 

 

Par Léa Laverdière

Imprimer

(Visited 269 times, 1 visits today)

css.php