Destination : Europe de l’Est

Durant la dernière semaine pédagogique, plusieurs étudiants ont eu la chance de partir découvrir le monde. Malheureusement, je n’ai pas pu participer à un de ces voyages organisés. Je voulais tout de même souligner ceux-ci. Bien évidemment, plusieurs d’entre vous, chers lecteurs, auront peut-être l’honneur d’aller en Europe. J’ai interrogé deux élèves, Antoine Rehberg et Valérie Lefebvre, qui ont eu l’occasion de visiter l’Europe de l’Est. Donc, voici pour vous un magnifique résumé du voyage en 11 questions. 

Question 1 :

 Expliquez-moi en général votre voyage; ce que vous avez fait, ce que vous avez visité?

Nous avons commencé par visiter la ville de Berlin et de Dresde en Allemagne. Nous avons visité Auschwitz et ses camps de concentration.  Ensuite, nous sommes allés à Prague et Brno en République Tchèque. Nous avons séjourné à Cracovie, en Pologne et à Vienne, en Autriche. Durant tout notre voyage, nous avons pu visiter de magnifiques cathédrales et châteaux. Notre groupe a eu la chance de se promener dans les fameux quartiers historiques et de faire le tour de petits villages qui entouraient les grandes villes. 

Question 2 :

Pourquoi avoir choisi Europe de l’Est aux autres voyages annoncés cette année?

Valérie : Eh bien, c’était en Europe, et cela a toujours été mon rêve d’y aller. Je voulais voir de mes propres yeux ces camps de concentration. De plus, pouvoir visiter l’Allemagne, la Pologne, la République Tchèque et l’Autriche m’émerveillait! C’était ma chance de pouvoir réaliser mon désir, et je l’ai prise volontiers. 

Antoine : J’ai choisi Europe de l’Est surtout pour l’histoire de la Deuxième guerre mondiale. Les pays annoncés avaient l’air très intéressants et remplis d’histoire et de culture inconnue. 

Question 3 :

Pouvez-vous me faire part de votre expérience de partir sur un autre continent, loin de votre famille?

Valérie : Je me suis sentie « normale ». Cela ne m’a aucunement dérangée d’être loin de mes pairs. Bien sûr, nous étions entourés d’adultes et d’autres étudiants. Nous étions rarement seuls. 

Antoine : J’étais quand même assez habitué, ce n’est pas mon premier voyage. Donc, j’ai bien vécu le fait d’être loin de mes parents durant 10 jours. C’était agréable, c’est une expérience à vivre!

(Cela peut paraitre horrible de partir « seul », mais ne vous en faites pas, vos amis et vos professeurs sont là pour ça!) 

Question 4 : 

  1. Avez-vous appris quelques expressions avant de partir? 

Nous avons bien sûr appris la base : « Bonjour », « merci », « comment ça va? » et « savez-vous faire du patin à glace? » (Nous ne partageons clairement pas la même définition de « base » accordée à cette phrase!)

  1. Si vous deviez revivre l’expérience, est-ce que la préparation aurait été la même ou non?

Valérie : J’aurais dû apprendre plus de mots. C’est très difficile de se faire comprendre lorsqu’on ne parle pas la même langue. Certains locaux nous ont jugés à cause que nous parlions anglais!

Antoine : Moi aussi, j’aurais dû apprendre bien plus de mots! Ce n’est pas tout le monde qui parle et comprend nécessairement l’anglais. Des fois, il nous arrivait de ne pas du tout comprendre ce que les gens nous disaient. Cela peut créer de petits malaises! 

(Si je peux me permettre de rajouter un commentaire, les chiffres seraient aussi très intéressant à apprendre. Il faut aussi comprendre les prix!)

 Question 5 :

Qu’est-ce que vous avez aimé le plus?

Valérie : J’ai adoré la visite d’Auschwitz et Vienne. Cette dernière était magnifique. Il ne faut surtout pas oublier le château de Schönbrunn et son jardin en Autriche. Ils étaient tellement majestueux. 

Antoine : J’ai beaucoup aimé Vienne; son architecture, les églises. Nous pouvions voir toute une richesse dans ces endroits, et ce sont des œuvres d’art. 

Question 6 :

 Qu’est-ce qui vous a le plus marqué?

Nous pouvons nous entendre qu’Auschwitz est une place que nous ne sommes pas près d’oublier. On voit vraiment ce que des millions de personnes ont traversé et leurs minables conditions de vie. On entend beaucoup parler dans les livres et à travers les images de cette histoire, mais le voir en vrai est toute une autre chose. C’est encore plus bouleversant d’y être. Seulement voir la Halte d’entrée nous a touchés, imaginez maintenant les chambres à gaz. Hormis Auschwitz, il y avait cette synagogue à Prague où tous les noms des personnes « disparues » durant cette période de guerre étaient inscrits sur des gigantesques murs. Il y avait des milliers de noms. On pourrait estimer aux alentours de soixante-dix mille noms. C’était tellement écrit petit. Et cela, c’est seulement pour la République Tchèque. 

Question 7 :

Quelle est la plus grande difficulté que vous avez dû surmonter?

Il faut s’assurer de partir avec les bonnes monnaies. À certains endroits, les commerçants ne prenaient pas l’euro. Donc, nous n’avons pas pu acheter quelques souvenirs. Cela était assez triste comme situation! Nous ne pouvions pas prédire ceci. Retrouver l’autocar est aussi une très grande difficulté!

Question 8 :

Recommencerez-vous l’expérience demain matin?

Totalement! Cela a été un très beau voyage. C’est certain que nous aurions pu passer plus de temps dans plusieurs villes, mais nous n’avions que dix jours. C’est sûr que nous allons le refaire plus tard pour bien prendre notre temps pour tout visiter. Nous avons seulement eu un très bon avant-gout. Un jour, nous découvrirons chaque ville à sa juste valeur!

Question 9 :

Sortez-vous grandis de ce voyage?

Nous avons appris plusieurs choses. Nous avons maintenant une connaissance plus poussée de l’histoire de ces pays et sur leurs langues parlées. De plus, nous avons passé dix jours sans parents, nous nous sommes débrouillés avec de l’argent et nous avons appris à bien nous organiser. Tu dois penser par toi-même, il ne faut pas que tu oublies tes choses. 

Question 10 :

Recommanderiez-vous ce voyage à quelqu’un?

Oui! Il faut visiter au moins une fois dans sa vie l’Europe. L’architecture n’est pas du tout la même. Là-bas, leur histoire a déjà plus de mille ans, et la nôtre est minuscule comparée à la leur. Leur contexte historique est impressionnant, surtout avec la Deuxième guerre mondiale. Nous avons eu la chance d’entrer dans des endroits vieux de huit cents ans. On réalise que l’Amérique est totalement différente! Notre histoire n’est pas comparable.

Question 11 :

Quels sont vos conseils pour les futurs voyageurs de cette école?

C’est sûr qu’il faut apprendre plusieurs mots et expressions! Cela sera d’une très grande aide. Bien sûr, il ne faut pas oublier que nous avions théoriquement trois langues à apprendre! L’école pourrait organiser des midis pour qu’on se pratique avant et peut-être en apprendre davantage aux autres. De plus, il faut s’informer sur la monnaie utilisée. On peut toujours avoir des surprises. La carte prépayée est aussi une bonne option envisageable. 

Nous avons pu voir que l’Europe de l’Est a été un voyage mémorable. Nous avons eu droit à des conseils et à de belles descriptions de lieux. Après avoir lu cette entrevue, j’espère avoir donné le gout de voyager et de partir en Europe. Je remercie Antoine et Valérie pour m’avoir partagé leur expérience. 

 

Il me reste plus qu’à vous souhaiter un bon voyage!

 

Par Alexandra Turcot ☺ 

Imprimer
(Visited 96 times, 1 visits today)

css.php