Élodye Barré

Le résultat de la campagne Leucan


 

 

Comme vous savez, il y a eu une campagne de financement pour recueillir des fonds pour Leucan. Celle-ci consistait à se priver de quelque chose d’important (cellulaire) pendant 48 heures. Jeudi le 6 avril a eu lieu une conférence de presse afin de dévoiler le montant amassé. Il a donc été annoncé qu’un montant de 12 068$ avait été recueilli. C’est donc grâce à la grande participation des élèves et du personnel qu’il a été possible de dépasser l’objectif initial qui était de 10 000$.

Élodye Barré et Roxanne St-Hilaire


 

Les élèves et le personnel de l’école secondaire Armand-Corbeil, se sont mobilisés pour les enfants atteints de cancer. Trois enseignantes, Josée Rochefort, Geneviève Tremblay et Carolyn Young, ont organisé une grande campagne de financement dans le but de recueillir des dons pour Leucan Laurentides-Lanaudière. Cette campagne, toujours aussi attrayante, en était à sa 4e édition et une impressionnante somme de 12 068 $ a été amassée.

Du 29 au 31 mars, les élèves ont « souffert » à leur façon. Le projet a été présenté à près de 1 800 élèves et une bonne partie d’entre eux ont accepté d’y participer. Ils s’engageaient à ne pas utiliser leur téléphone intelligent, iPod, manette de jeux vidéo, les plates-formes YouTube, Facebook, ou tout autre élément qui leur tient à coeur, et ce, pendant 48 h. Pour ce défi qu’ils acceptaient de relever, ils étaient invités à se faire commanditer par leur entourage via une collecte de fonds.

D’autres activités telles que des défis sportifs ont été organisées parallèlement afin de permettre d’amasser encore plus de dons. Une vente d’objets promotionnels à l’effigie de Leucan a également été effectuée.

Avec ce projet, les organisatrices souhaitaient sensibiliser les jeunes à la réalité des enfants atteints de cancer qui sont dépouillés pendant de très longues périodes de ce à quoi ils sont attachés. Ils prendront ainsi conscience que leur « souffrance » est minime comparée à celle que vivent les enfants de Leucan.

Leucan Laurentides-Lanaudière est particulièrement reconnaissante d’être impliquée pour une 4e année auprès de l’école secondaire Armand-Corbeil dans le cadre de cette campagne qui a d’ailleurs permis d’amasser un peu plus de 28 500 $ depuis la 1re édition. L’Association remercie de tout cœur les organisatrices et la direction pour leur grande implication. Grâce à l’ensemble des personnes qui ont collaboré de près ou de loin, cette campagne fut un succès et un bel accomplissement. À leur tour, les organisatrices tiennent à souligner, non seulement la participation des élèves, mais aussi celle de tous les enseignants qui ont pris du temps de classe pour parler du projet, recueillir les appareils électroniques et amasser les sous. Sans leur collaboration, la réussite de ce projet n’aurait pas été possible.

Depuis près de 40 ans, Leucan est une fidèle alliée de centaines de familles, de milliers de membres à travers le Québec, l’Association offre des services distinctifs et adaptés grâce à une équipe qualifiée, ayant développé une expertise de pointe dans le domaine. À ces services s’ajoutent une aide financière directe, le financement de la recherche clinique et le Centre d’information Leucan.

Josée Rochefort

Les favoris et découvertes du mois de mars 2017

Voici la deuxième édition des favoris et découvertes du mois des membres du journal!

 

  • La compagnie SQUISH, Élodye Barré

      

C’est une compagnie de bonbons ayant été créée à Montréal en 2014. Celle-ci propose des bonbons artisanaux qui ont certaines caractéristiques précises: ils peuvent être végétariens, sans OGM, certifiés sans noix et plusieurs autres. Il est donc très facile de s’y reconnaître et de faire les bons choix lorsqu’on a une allergie ou tout autre restriction qui nous empêche de manger certains aliments.

  

La pâtisserie Clo Clo Choco, située à Granby fait des desserts Vegan comme des cupcakes, gâteaux et biscuits. Suivez-la sur les réseaux sociaux (Facebook et Instagram) pour voir ce qu’elle cuisine! Psst, elle était à l’expo Manger Santé Vivre Vert et il y aura sous peu un article à ce sujet!

C’est une série médiévale française qui est humoristique. Elle s’inspire de la légende arthurienne et elle comporte six saisons.

C’est une série de plusieurs capsules vidéo toutes disponibles sur TOU.TV. C’est l’humoriste, de son vrai nom Louis Tremblay, qui vulgarise l’actualité ainsi que les tendances politique, économique et social. Il réussit à déconstruire les idées reçues à l’aide de son analyse percutante.

C’est un roman de science-fiction écrit par Kass Morgan. Celui-ci raconte l’histoire de Bellamy, Clarke, Wells et Glass qui retournent sur la terre pour vérifier si elle est de nouveau habitable après 300 ans à vivre dans l’espace suite au bombe nucléaire qui y avaient explosé.

  • Le Dik-dik, Janie-Kim Sansoucy

      

C’est un animal vraiment mignon! Cliquez ici pour découvrir onze faits étonnants sur le Dik-dik. Peut-être deviendra-t-il votre nouvel animal favori?

C’est un roman post-apocalyptique écrit par Max Brooks où l’on retrouve le point de vue des personnages sous forme «d’interview». On se concentre donc vraiment sur le côté psychologique des personnages.

 

J’espère que vous avez découvert de nouvelles choses avec l’article! N’hésitez pas à nous partager vos découvertes personnelles dans les commentaires 🙂

Élodye Barré

Journée UNIS

La Journée UNIS a eu lieu le 27 février 2017 cette année. Cette journée qui revient annuellement a pour but de célébrer et de reconnaître l’implication des jeunes au niveau local ou international. Lors de celle-ci, il y avait plusieurs invités inspirants qui racontaient leur histoire ainsi que des artistes qui amenaient un plus à l’événement. Normand Piché, Jimmy Hung et Tamara Weber-Fillion sont des exemples de gens qui sont venus témoigner. Les artistes, eux, étaient Alex Nevsky, Sophie Nélisse, Maripier Morin, Nicolas Ouellet et plusieurs autres. Allez visionner la vidéo ci-dessous pour voir quelques moments de cette belle journée.

 

Il faut savoir que l’organisme UNIS offre plusieurs programmes permettant aux jeunes d’aider les autres, et ce, même dans leur quotidien. Il y a, par exemple, UNIS à l’école et UNIS pour un village. L’organisme s’est affilié à ME to WE qui est une entreprise qui vend des produits socioresponsables pour amasser de l’argent.

 

Élodye Barré

Le premier BarCamp à Armand-Corbeil

Le 17 mars dernier se tenait la première édition de la journée BarCamp, à l’école Armand-Corbeil, pour les enseignants du primaire et du secondaire. Ce rassemblement visait la promotion des technologies en milieu scolaire et au partage de celles-ci entre les enseignants. Le partage était sans contredit le mot clé de cette journée, comme me l’expliquait Steve Létourneau, conseiller pédagogique à la commission scolaire et organisateur du BarCamp. Les enseignants ont donc eu la possibilité de s’inscrire à différents ateliers dans le but de partager de nouvelles idées dans un esprit de collaboration.

La journée débutait avec un mot d’accueil des organisateurs de l’événement qui nous expliquaient brièvement l’horaire de la journée. Ensuite, avait lieu le premier bloc qui regroupait six ateliers différents. Pour ma part, j’ai décidé d’assister à un atelier sur les codes QR, car cela m’intriguait de savoir comment on peu les appliquer dans un contexte éducatif. J’ai pu ressentir l’esprit de partage qui se dégageait totalement de cet échange entre les enseignants ou l’un explique son projet à d’autres pour qu’ils puissent le mettre en application. Par ailleurs, si cela vous intéresse, l’application i-nigma permet à la fois de faire et de lire des codes QR.

La journée BarCamp représente pour M. Létourneau un succès

Par la suite, j’ai eu l’immense chance de m’entretenir quelques instant avec Steve Létourneau, dont je vous ai fait mention plus haut, entre les blocs un et deux. Selon lui, la journée avait pour but l’intégration de plus en plus de la technologie en classe, ainsi que la formation d’un réseau de partage concret entre les enseignants. C’est d’ailleurs pourquoi il y avait la mise en place d’espaces de travail collaboratifs pour permettre de mettre en application un projet technologique ou encore pour échanger sur les différents ateliers. La journée BarCamp représente pour M. Létourneau un succès, étant donné que le nombre de participants, autant au niveau des présentateurs que des visiteurs, dépassent les attentes et on peut donc s’attendre à une deuxième édition de cet événement l’an prochain, toujours au courant du mois de mars.

Pour le bloc deux, il y avait cinq ateliers qui étaient proposés et j’ai décidé d’assister à un atelier sur le travail d’écriture en collaboration. Cet atelier, présenté par deux enseignantes de l’école Le Prélude, montrait la manière d’utiliser Office 365, et plus précisément Word Online et One Drive, dans le but d’écrire des textes en collaboration avec une autre personne. Alors que cela se prête très bien au contexte scolaire, je trouve également que cela peut être aussi fort utile dans la vie de tous les jours. Je suis donc plus que ravie d’avoir assisté à cet atelier sous la forme d’une mini formation et je suis certaine que l’ensemble des personnes qui y ont assisté avec moi partage mon point de vue.

Pour le bloc trois, six ateliers étaient proposés dont le notre. En effet, quelques membres du journal d’Armand-Corbeil, dont moi-même, avons eu le plaisir de présenter un atelier pour parler du concept de journal-blog que nous avons ici dans notre école. J’ai été agréablement surprise de voir l’engouement des enseignants des autres écoles pour notre travail et ce que nous avons réussi à faire avec notre journal étudiant. Je suis également très heureuse d’avoir pu partager mon expérience en tant que membre d’un journal étudiant avec d’autres personnes venant de différentes écoles. J’espère sincèrement que notre atelier aura servi d’exemple de réussite pour motiver la formation d’un journal étudiant, car je crois qu’il s’agit d’un très beau projet à proposer aux élèves. Cela leur permet de développer une passion, ainsi qu’un sentiment d’appartenance à leur école.

Un franc succès

Finalement, je pense que la journée BarCamp représente un franc succès. D’autant plus, qu’il s’agit d’une première pour la commission scolaire. C’est également une nouveauté qui gagnerait à être adoptée à plus d’endroits, dans le but de promouvoir le développement des technologies en milieu scolaire et permettre aux enseignants de différents horizons d’échanger et de partager entre eux.

 

Virginie Lessard

journaliste

De mon côté, je suis allée, accompagnée de Pénélope Beauchemin, à l’atelier sur Classcraft qui est un jeu de rôle ayant la fonction de motiver les élèves dans les classes du primaire et du secondaire. Il faut des équipes composées de quatre à six joueurs pour pouvoir jouer à ce jeu de stratégie et d’entraide. Ce jeu est basé sur un jeu vidéo : les élèves ont chacun un personnage représenté par un avatar qui a des pouvoirs et qui accumule des points. Avec les différents points que les élèves accumulent, ceux-ci peuvent obtenir des privilèges, de l’équipement et du matériel.

Le rôle de l’enseignant est principalement de donner des points à ses élèves. Aussi, il peut modifier et personnaliser le jeu pour qu’il corresponde plus à ce qu’il veut comme ambiance de classe : il peut créer des quiz, des privilèges, etc. Par contre, une petite formation ou une aide particulière de la part de gens qui s’y connaissent ne pourraient pas faire de torts.

Élodye Barré

Journaliste

Les favoris et découvertes du mois de février 2017

Février est déjà terminé! Alors voici, comme à chaque mois maintenant, une autre édition des favoris.

 

  • La série télé Sherlock, Paul Vézina

C’est une série britannique complexe qui se compose de plusieurs saisons de trois épisodes chacune. Il faut par contre noter que chaque épisode a une durée d’environ 88 minutes: la durée d’un petit film. Cette série dont l’acteur principale est Benedict Cumberbatch est disponible sur Netflix!

 

  • Le blogue et le livre de Bernard Lavallée, Élodye Barré

  

Bernard Lavallée est un nutritionniste montréalais ayant un blogue, Le nutritionniste urbainet ayant écrit un livre, Sauver la planète une bouchée à la fois. L’environnement est un sujet qui lui tient à coeur et cela transparaît autant sur son blogue que dans son livre. Ce qu’il écrit est très intéressant et documenté à partir d’études et de sources fiables. Psst, son compte Instagram est super beau!

 

  • Le livre Votre premier roman, comment l’écrire et le faire publier, Mohamed Adam Kamal

Ce livre a pour but d’aider les jeunes écrivains souhaitant publier leur premier roman. Il a été écrit par deux auteurs d’expérience qui se nomment Oscar Collier et Frances Spatz Leighton.

 

Montréal en lumière est un festival qui se déroule à chaque année qui se déroule principalement dans le quartier des spectacles (Place des arts, place des festivals). Ce festival comprend une tonne d’activités et des spectacles! Cette année, ça se déroule du 23 février au 11 mars.

 

C’est une chanson d’amour à la mélodie douce tiré du plus récent album de Caroline Savoie. Cette jeune artiste acadienne a actuellement deux EP et un album à son actif. Si vous ne la connaissiez pas déjà, allez écouter sa musique!

 

C’est un chanteur d’origine britannique de soul et de blues dont le vrai nom est  Rory Graham. Il n’y a pas très longtemps, il a sorti un nouvel album intitulé Human. Cliquez ici pour aller voir la vidéo de la chanson portant le même nom que son album.

 

Bon, voilà! J’espère que ce deuxième article sur les découvertes et favoris des membres du journal vous a plu et qu’il vous a inspiré.

Sinon, vous, quels sont vos favoris du mois de février? Dites-les-moi dans les commentaires!

Élodye Barré

Les favoris et découvertes du mois de janvier 2017

Je me disais qu’il manquait un endroit pour vous faire découvrir de nouvelles choses sur le blogue ! C’est donc pour cela que je me suis dit que je pourrais faire un article sur les coups de cœur et les découvertes des membres du journal. Pour clarifier un peu la chose, à chaque fin de mois, on publiera ce type d’articles.

 

  • La compagnie Loop, Pénélope Beauchemin

unnamed

C’est une compagnie québécoise qui fait des jus pressés à froid. Elle milite pour qu’il n’y ait pas de gaspillage alimentaire, et ce, d’une façon très bien pensée! Vous  pouvez aller les suivre sur Facebook. Aussi, il y a eu un article qui a été écrit sur cette jeune compagnie qui explique très bien tout leur concept.

 

  • Le livre Le Don, Mohamed Adam Kamal

unnamed (3)

C’est le premier tome de la trilogie Le Dernier Souffle qui a été écrite par l’auteure Fiona McIntosh. Ce roman est de type fantastique médiéval.

 

no-tom-s1-cover2

C’est une série télévisée qui compte treize épisodes d’environ quarante-deux minutes chacun. Celle-ci est seulement disponible sur Netflix actuellement pour les résidents canadiens. Allez voir la bande-annonce!

unnamed (5)

C’est une série de romans fantastiques écrite par Robin Hobb. Elle contient beaucoup de tomes comptant chacun entre 300 et 450 pages environ.

the king

C’est une chanson de Matt Holubowsky qui est tirée de son plus récent album intitulé SolitudeVous allez peut-être reconnaître la voix unique du chanteur puisqu’il a été l’un des finalistes de La Voix III.

cobayes

C’est une série de romans qui raconte l’histoire de cobayes qui testent un médicament et qui réagissent de façons très étranges. Chaque roman est écrit par un auteur différent. Si vous vous intéressez à ce sujet, il y a même un blogue. Par contre, faites attention cette série n’est pas faite pour les cœurs sensibles et est de style horreur.

J’espère que l’article vous a plus et qu’il vous a donné envie de faire de nouvelles découvertes! N’hésitez pas à écrire votre favoris du mois de janvier dans les commentaires.

 

Élodye Barré

Une petite mise à jour

Il y a pas mal de changements depuis le tout début du journal de l’école Armand-Corbeil! En effet, depuis le début, un grand nombre d’articles a été publié. Ceux-ci étaient soit des articles faisant partie d’une série spéciale soit des articles totalement à part et uniques. Pour vous éclairer et vous aider, je vais un peu vous expliquer le fonctionnement du journal et je vais vous donner quelques renseignements.

Premièrement, il y a plusieurs thèmes et catégories sur le blogue. Il y a, par exemple, les critiques littéraires menées par Janie-Kim Sansoucy qui sont publiées quelques fois par mois les lundis. Les critiques qu’elle écrit portent sur des livres très différents les uns des autres : on passe du classique au livre très populaire dont on n’arrête pas d’entendre parler.

Ensuite, il y a Paul Vézina qui réalise la série de bandes dessinées Les chroniques de Gandalf. Elles sont de style fantastique et font parfois des petits clins d’œil à des séries très connues. Il faut noter qu’elles sont publiées chaque jeudi.

Pour continuer, sur le blogue, on retrouve les articles bien-être de Pénélope Beauchemin. Ils portent autant sur l’alimentation que sur les manières de rester en bonne santé et sont publiés les mercredis à peu près aux deux semaines.

On retrouve aussi les articles d’Ann Alexandra Rodriguez Turcot qui portent sur les différents voyages qu’elle a faits. Ses articles nous donnent envie d’aller visiter les mêmes endroits qu’elle. Ceux-ci sont mis en ligne de temps en temps les mercredis.

Un récent ajout est la série de nouvelles intitulée Les oubliés et écrite par Clément Jannard. Elle relate la réalité de soldats canadiens durant la première Guerre mondiale.

Il y a aussi un nouvel auteur de nouvelles fantastiques qui débarque sur le blogue. Il se nomme Mohamed Adam Kamal et ses histoires seront publiés sous peu chaque semaine.

Les autres catégories sont diverses : Musique, Saviez-vous que…, Cinéma, Sport, Trucs et astuces, etc.

 

Avant de conclure, je voulais mentionner que l’équipe du journal est ouverte à accueillir n’importe quel élève de secondaire 1 à 5 de l’école Armand-Corbeil. Vous pouvez nous contacter par notre adresse courriel (journal.armandcorbeil@gmail.com) ou venir nous voir à une rencontre et y assister. En effet, il y a une rencontre à chaque mardi midi à 12 :15 au A-119.

 

Finalement, si vous avez des suggestions d’articles à nous faire part, vous pouvez nous les transmettre par notre courriel précédemment énoncé. Aussi, vous pouvez être collaborateur avec le journal et nous envoyer (par courriel encore une fois) un article que vous avez fait et celui-ci sera peut-être publié.

 

Merci de nous lire

Élodye Barré

Trucs et astuces pour l’école

image1

Nous sommes tous pareils à l’école, nous perdons nos choses, nous avons de la difficulté à s’organiser, nous nous sentons surchargés… Je vais donc vous donner un coup de pouce pour que vous soyez plus efficaces et que vous vous sentiez plus légers autant à l’école qu’à la maison lorsque vous étudiez ou lorsque vous faites vos devoirs.

 

1- Mettre en ordre vos priorités
Vous pouvez vous faire une liste et déterminer ce que vous devez faire et dans quel ordre il est le plus logique de les faire. Basez-vous sur les dates de remises et ce qui vous prendra plus de temps à faire. Vous pouvez utiliser une application (myHomework, Wunderlist) sur votre appareil électronique ou bien y aller avec la bonne vieille méthode : papier, crayon.

2- Bien se situer dans le temps
Il vous est sûrement déjà arrivé de vous rendre compte la journée même que vous aviez un travail ou un devoir important à remettre et de commencer à «stresser votre vie ». Pour vous éviter cela et pour prévenir, je vous conseille de regarder, la veille, votre horaire pour savoir quelles périodes vous avez le lendemain. D’ailleurs, l’école a une application itunes que vous pouvez télécharger gratuitement et où vous pouvez entrer votre horaire et savoir les jours cycles selon la date.

3- Éviter les retards
Au moins une fois par année et même plus d’une fois pour certains, il arrive que l’on ne se dirige pas au bon cours ou qu’on ne sache juste pas dans quel cours il faut aller. Un truc vraiment trop simple et qui ne prend que quelques secondes est de photocopier son horaire et de l’afficher dans son casier. En faisant cela, vous n’aurez qu’à y jeter un coup d’œil rapide avant de partir pour vous assurer que vous allez au bon endroit.

4- Ne pas perdre ses affaires
Je crois que l’une des choses que tous les professeurs détestent est que les élèves perdent leurs documents ou toute autre chose qu’ils ont donnés. Je vous conseille donc d’aller faire un petit tour au magasin et d’aller vous acheter un porte-documents. Mais quelle invention pratique! Vous pouvez tout mettre dedans et classer vos choses par matière pour que vous puissiez encore mieux vous y retrouver.

5- Pour mieux comprendre
Il y a certaines choses que vous faites sûrement déjà qui vous aident à mieux comprendre comme écouter en classe, poser des questions… Mais si vous étiez dans la lune à un moment donné, allôprof (http://www.alloprof.qc.ca/) est fait pour vous ! Vous en avez sûrement déjà entendu parler, mais vous sous-estimez probablement ce site internet. Sur celui-ci, vous trouverez des exercices, des textes, des images, des vidéos et plusieurs autres éléments qui vous feront comprendre ce que vous ne compreniez pas à la base. Vous pouvez même les «texter» et leur envoyer vos questions puisqu’il y a des employés formés pour répondre à vos questions !

Les applications mentionnées dans l’article :

logo-big             unnamed                 icon175x175

Wunderlist                   myHomework                Armand-Corbeil

Élodye Barré

Directrice de l’information

1:54, un film boulversant !

o-154-facebook

Le 13 octobre dernier, le premier long-métrage de Yan England est sorti au cinéma. Antoine Olivier Pilon, Sophie Nélisse, Lou-Pascal Tremblay et d’autres très bons acteurs y jouent.

C’est l’histoire de Tim, un adolescent qui se fait intimider à l’école. Il en souffre et tente de supporter tout ce qu’il vit avec l’aide de Francis, son meilleur ami. Tim se relance dans la course à pied contre son intimidateur. Il devra dépasser ses limites tout en supportant les menaces et les coups bas de ceux qui lui pourrissent la vie.

Alors, voici ce que nous en avons pensé : Ce film nous a fait passer par toutes les émotions possibles et nous a fait réaliser beaucoup de choses. Il nous a aussi fait remettre en question l’impact que peuvent avoir nos propos. Nous croyons donc que tous les adolescents du Québec devraient le voir afin de les conscientiser sur l’intimidation. Dans 1 :54, le sujet de l’intimidation est traité d’une nouvelle manière. En effet, contrairement à ce qu’on voit habituellement, le sujet n’est pas minimisé et il est présenté de façon très réaliste. De plus, on voit ce que les personnages touchés de près ou de loin (les parents, les élèves, le personnel de l’école, etc.) ressentent par rapport au sujet. Aussi, le jeu des acteurs est irréprochable, ils transmettent très bien les émotions qu’ils vivent, et ce, dans toute leur intensité. De plus, ils se sont tellement bien approprié leur personnage que nous ne pensons pas aux autres personnages qu’ils ont joués dans leur carrière.

Voici ce que d’autres en ont pensé :

«Je l’ai vraiment trouvé touchant et nécessaire pour faire comprendre l’impact de l’intimidation! Le jeu d’acteur était super, surtout pour celui qui jouait Tim! J’ai vraiment apprécié le film!»

«J’ai trouvé le film vraiment touchant et réaliste parce que ce genre d’histoire peut arriver à n’importe qui dans notre école ou dans une autre. Le message que le film envoie est vraiment à retenir parce que chacun de nos actes ont des conséquences parfois pires que ce que l’on peut imaginer.»

«C’est un film très touchant que tout le monde devrait voir pour contrer l’intimidation.»

«J’ai vraiment été impressionnée par le nouveau film de Yan England! Les techniques utilisées faisaient croire à une œuvre américaine, et l’histoire était bien bâtie et réaliste. En effet, j’ai trouvé que le créateur a bien cerné notre quotidien adolescent et les sujets tabous dont il faut pourtant parler. À voir!»

«C’est un film qui montre vraiment ce qui se passe dans une école secondaire et toutes les répercussions que cela peut avoir et je pense que tous les adolescents devraient aller voir ce film là pour les sensibiliser à l’intimidation.»

En conclusion, nous vous conseillons grandement d’aller voir ce film à la fois choquant et touchant.

Pour voir la bande-annonce :

Roxanne St-Hilaire et Élodye Barré,

Directrices de l’information

css.php